Chiara Catalina
Biographie

Née le 10 décembre 1966 en Normandie. Bac littéraire et études de langues à Grenoble.
J'ai eu la chance de voyager très tôt : Hong Kong, la Thaïlande, l’Angleterre, le Canada, la Finlande, la Polynésie, etc... Ma route a croisé celle des amérindiens. Ils ont transformé ma vision du monde. Depuis, je marche sur un chemin "hors conventions", à la recherche de cet «ailleurs», vaste terre aux innombrables possibilités...

Quatre romans : "Terraise", "Elles rient, mon amour, elles rient", "Mal au temps" et "Soleil bleu".

Un autre roman est en cours d'écriture : "La pimbêche mal fagotée" (titre provisoire)...

Je nous souhaite de belles heures de partage... Et de critiques constructives...

Chiara Catalina a noté ces livres

5
Juliette, beaucoup de sensibilité dans vos lignes, et puis cette impression d'une enfance libre, ouverte sur les découvertes, tout cela dans un style qui glisse tout seul. J'ai beaucoup aimé. Merci à vous.
Publié le 18 Avril 2019
5
Le récit de votre propre maladie se lit à travers celle de votre père, il ne s'imposait donc pas. Vous avez su, presque avec douceur, raconter votre réhabilitation. L'acceptation est sereine, palpable. Merci pour le partage.
Publié le 08 Avril 2019
4
Braquer un clavier sur la tempe des auteurs, de sang-froid, tirer sans relâche, taper, frapper encore, agressivité dans le sang, c'est une fusillade dans une école. Les copies sont "descendues" et les élèves choisis se retrouvent avec un bonnet d'âne sur la tête, quand ils ne sont pas pendus ! Ne mourez pas, braves prosateurs, vous qui travaillez sans compter, ces balles, qui en mettent plein la vue, sont en mousse ! Écrivez, progressez, bonifiez-vous, retenez toutes les critiques, pourvu qu'elles soient constructives, efficaces, utiles. Les autres ? Les persécuteuses ? Souriez, elles ne sont là que pour vous amuser, le temps d'une pause bien méritée. Merci Jézabel, pour le divertissement. S'il vous prenait un jour l'envie d'écrire un roman, je lirai avec un plaisir non dissimulé car écrire, vous savez. Quant au mien, il attend joyeusement de se prendre quelques balles. Et pourquoi pas la corde ! A sauter, bien entendu... Une petite récré ne se refuse pas !
Publié le 08 Avril 2019
4
Le sentiment premier après lecture de votre "secret" est l'horreur mêlée de compassion. L'horreur pour ces êtres inhumains capables de barbaries, tant physique que psychologique, et puis une immense compassion pour cette cette jeune femme qui trouve le courage de continuer et de "recommencer". J'espère aussi que vous avez fait lire ce récit à vos parents, qu'ils mesurent, s'ils le peuvent, l'atrocité de leurs actes.
Publié le 08 Avril 2019
3
Quelques pages dans lesquelles se trouve une infinie souffrance, mais, quelque part derrière ces mots appelant la mort sans l'appeler, un espoir. Un espoir quand même. La bataille qui se livre délivre probablement sur l'instant mais ramène sans cesse à la vie. LA VIE. Elle gagne, et gagnera, parce qu'elle est plus forte que tout. Oui, c'est poignant de ne savoir réellement expliquer une telle souffrance qui part de l'enfance et perdure. Mais vous êtes là, pour dire que vous êtes beaucoup plus grande qu'elle. La vie, votre vie, est, comme toute vie, précieuse. La preuve, vous êtes ici !
Publié le 08 Avril 2019

Pages

monBlog

Retrouver mon actualité

5e roman, "La pimbêche mal fagotée", en cours d'écriture...

A lire dans les actualités