Actualité
Le 27 mar 2017

Les politiques en 2017 : Livre pour tous, tous pour le Livre

Les livres sont l’un des piliers de la vie culturelle, et les principaux hommes politiques se doivent d'être au salon Livre Paris et de marquer leur position sur les grandes options imposées par la transformation du livre et les choix numériques.
Ils veulent tous protéger le livreIls veulent tous protéger le livre

Un questionnaire soumis par le Syndicat national de l'édition (SNE) -syndicat professionnel des éditeurs- donne la tonalité de la politique du livre.

Globalement l’ensemble des candidats se retrouvent sur une ligne centrale. Et au questionnaire soumis par le SNE, tous se rejoignent sur la protection des droits d’auteurs et le maintien de l’exception française, préservation de l’équilibre de la création littéraire et de la stimulation de la lecture.

> Le prix du Livre est reconnu par tous comme la garantie du maintien d’un réseau de libraires cher à tous, et la manière la plus juste à terme de maintenir les droits d’auteurs.

 

> Le livre, qu’il soit papier ou numérique, est un produit de première nécessité et doit donc bénéficier de taux fiscaux réduits.

 

> Les formats propriétaires doivent être abolis pour que les lecteurs ne soient pas enfermés dans des contraintes matérielles ou logicielles.

 

L’exception française, un repli ou un outil de conquête ?

Tout comme au salon de l’agriculture ou des poussées de foule vous portent dans des espaces incertains, beaucoup de candidats ont payé de leur personne pour marquer et déclarer leur politique culturelle. Certains ont signé leurs livres comme Mélenchon ou Dupont-Daignant, à l’inverse de Macron qui, faut-il le dire, a déjà écoulé son livre à 130 000 exemplaires. 
En gros, ce n’est pas par la politique du livre que l’on va choisir son candidat, tant les positions sont proches. Mais on pourrait retenir cette réflexion du président du SNE, Vincent Montagne :

"Les industries culturelles et créatives constituent une des forces de la France.

Plutôt que d'insister sur l'exception culturelle qui apparaît défensive, nous devons nous montrer offensif sur la culture".

Plus porteur non ?

Mais, pendant notre présence, la vraie émeute populaire est née à l’arrivée de Nabila pour son ouvrage co-écrit « Trop vite », un ouvrage pourtant mûrement réfléchi. Une exception pas culturelle, en quelque sorte.

11 CommentairesAjouter un commentaire

« En matière d'intelligence artificielle, nous sommes un pays du tiers monde. » Laurent Alexandre. Ce retard, cette imprévoyance, je les avais constatés moi-même. Mais dans le domaine politique, ils s'expriment par un silence.

Publié le 04 Avril 2017

@Pierrick Blin-Paulin
J'ai été moi même longtemps à l'étranger, vous y êtes heureux, restez-y !
Je vous conseille de lire mon dernier ouvrage "Les migrations humaines, matérielles, immatérielles", présent sur le site MBS, j'y aborde le cas de l'expatriation, un enrichissement intellectuel incomparable.
Bravo continuez, je vous envie !

Publié le 31 Mars 2017

@jean claude ROBIN

"Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en les traitants plus mal qu'ailleurs, ils finiront par y aller."
Oui, Jean-Claude, c'est bien pour ça que je suis en Amérique du sud, et...heureux !
D'accord avec vous sur tout le reste. Bien joué.

Publié le 30 Mars 2017

@Pierrick Blin-Paulin.
Immense Lincoln certes ! C'était aux U.S. il y a un siècle. Aujourd'hui, pour nos dirigeants, ou ceux qui aspirent à le devenir, on pourrait le paraphraser en écrivant ceci :
"Vous ne pouvez pas créer la prospérité en déclarant , mon ennemi c'est la finance. Vous ne pouvez pas donner l'argent de ceux qui travaillent à ceux qui manifestent. Vous ne pouvez pas créer la fraternité en fustigeant ceux qui s'opposent à vous. Vous ne pouvez pas éviter la faillite sans maîtriser les comptes sociaux. Vous ne pouvez pas forcer l'initiative, le travail et le courage en les taxant à 64,7%. Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en les traitants plus mal qu'ailleurs, ils finiront par y aller.

Publié le 30 Mars 2017

@jean claude ROBIN

Immense Lincoln !!!

Publié le 29 Mars 2017

Bonjour,
Nabila certainement, elle est plus efficace pour la presse et les médias que beaucoup d'hommes ou femmes politiques. Ceci dit, plus sérieusement voici ce qu'il faudrait conseiller de lire aux hommes politiques, plutôt qu'écrire pour eux, ce qu'ils sont incapables de faire compte tenu du temps qu'ils passent à communiquer.
Déclaration du Président Abraham LINCOLN, devant le congrès américain, il y a plus d'un siècle.
"Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l'épargne. Vous ne pouvez pas donner de la force au faible en affaiblissant le fort. Vous ne pouvez pas aider le salarié en anéantissant l'employeur. Vous ne pouvez pas favoriser la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes. Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche. Vous ne pouvez pas éviter les ennuis en dépensant plus que vous gagnez. Vous ne pouvez pas forcer le caractère et le courage en décourageant l'initiative et l'indépendance. Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en faisant pour eux ce qu'ils pourraient faire eux-mêmes" . Tout un programme... à méditer !

Publié le 29 Mars 2017

@monBestSeller, Eh ben dis-donc... C'est de la fiction ? Merci pour le lien ;) !

Publié le 28 Mars 2017

Nabila est LA star de la télé-réalité. Avec bien sûr un livre écrit à la hâte par un nègre. Connue pour cette seule et fameuse réplique. https://www.youtube.com/watch?v=37fHE1lNmk0

Publié le 28 Mars 2017

@chathymi. Moi non plus, pour de vrai ;) !

Publié le 28 Mars 2017

@ Chathymi. Ché pas qui c'est, moi, Nabila...

Publié le 28 Mars 2017

Comme d'hab. l'hypocrisie au service des politiques. Et franchement, Nabila !!??

Publié le 28 Mars 2017