Interview
Le 15 mai 2014

Lire en ligne « Le sourire des morts ». Noir, c’est noir…

Y-a-t-il encore de l’espoir ? Pour l’auteur Jérôme Loubry sûrement, car il est déjà dragué par les éditeurs… Pour son héros ? Vous le saurez en allant au bout de son troisième roman, un thriller obsédant où passé, présent et avenir s’affrontent. Nous l’avons nous aussi passé à la moulinette du « hier, aujourd’hui, demain… ? ». 

Question: 

Hier, comment tout a commencé ?

Réponse: 

Très jeune par des nouvelles, et en secret. Premier roman : « Et l’horizon t’attend toujours », un drame dans le sud des Etats-Unis sur fond d’esclavagisme et de blues. Puis, il y a une dizaine d’années, j’ai lu un si mauvais thriller qu’il m’a littéralement mis très en colère et que je me suis lancé le défi d’en écrire un ! « Prison Dichotome » a rencontré un franc succès sur monBestSeller.com et d’autres sites. « Le sourire des morts », je l’ai terminé l’année dernière. Un roman noir, très noir, qui traite de l’impact des souvenirs d’enfance sur notre vie d’adulte. L’histoire d’un sérial killer prisonnier de son enfance…

Question: 

Et aujourd’hui, toujours dans le noir ? 

Réponse: 

Thriller toujours : « Le géant de brume ». Personnages, lieux, intrigue et déroulé sont en place dans mon esprit. Il me faut juste le temps de les mettre sur le papier !

Question: 

Demain… vos rêves ?

Réponse: 

Ecrire, lire, encore et encore ! L’édition ? Surtout pas à compte d’auteur. J’ai reçu quelques propositions de maisons d’éditions, plutôt régionales, et même un mail de Caroline Lépée (directrice littéraire des éditions Fixot et éditrice de Guillaume Musso) qui a aimé mon dernier roman et m’a demandé de lui envoyer « Prison Dichotome ». Tout cela est encourageant mais le plus jouissif reste quand je suis en tête à tête avec mes personnages. 

Question: 

Comment écrivez-vous ?

Réponse: 

Le matin principalement. Le plus souvent avec un fond musical qui colle avec la scène à écrire, et tout s’enchaîne.  Je n’écris que trois mois dans l’année car le reste du temps, mon travail ne me permet pas de me concentrer vraiment. J’en profite pour me documenter, rechercher des sources d’inspiration, et laisser l’histoire s’écrire par elle-même dans mon esprit. 

Question: 

Une phrase pour convaincre vos futurs lecteurs… 

Réponse: 

En lisant « Le sourire des morts », le moindre sourire vous fera trembler. 

"Le sourire des morts", Jérôme Loubry sur monBestSeller.com

Prison Dichotome (disponible sur LULU.com) 

Prisondichotome.unblog 

Facebook : le sourire des morts

vive la passion de l'écriture !!
Publié le 15 Mai 2014