ANTALL
Biographie

Mon pseudo est le mélange entre un super-héros (Norin RADD, véritable nom du Surfer d'Argent) et un politicien hongrois (Joseph ANTALL, Juste parmi les nations).
Passionné d'histoire et biberonné aux séries télé depuis l'enfance, mes influences littéraires vont de Pagnol et Tom Clancy à Louis-René des Forêts et Robert Ludlum. Divertir le lecteur reste mon credo. Je m'y emploie à travers une écriture scénaristique punchy, impliquant des personnages complexes à travers le prisme d'un sujet méconnu. J'écris les histoires que j'aimerais lire, tout simplement.
Un type qui achète un polar, que veut-il ? Que ça lui pète à la gueule, qu’il y ait des rebondissements, du « page turner » et du « cliffhanger ». Le seul mécanisme qui selon moi donne lieu à une structure narrative de polar efficace.

ANTALL a noté ces livres

5
Bonjour cher Aubagnais :-) Déjà, la forme y est : mise en page, tirets cadratins, paragraphes aérés, visuellement c'est parfait. Un critère de professionnalisme auquel j'attache de l'importance. A priori, vous nous proposez un polar à suspense et non un roman historique. Du coup, votre première partie concernant les expériences de Millian (sur 85 pages !) m'a parue trop longue et j'ai sauté plusieurs passages. Alors certes, sur les 575 pages de l'ensemble, cela ne représente pas grand chose mais tout de même je pense que raccourcir l'impact du "prologue" aurait permis à ce début de gagner en efficacité (et de conserver les lecteurs réticents aux flashbacks explicatifs à caractère historique). Dès le début de la seconde partie, en revanche, l'histoire prend corps et démarre enfin. La scène de meurtre est bien amenée mais je pense que la scène suivante avec son collègue policier aurait mérité une meilleure caractérisation. La structure est accrocheuse, la narration semble tenir la route et le personnage principal s'impose par son étrangeté. je vais lire la suite et vous ferai un retour dès que possible. Sans doute apprécierez-vous IRRTUM, mon polar sur fond de secret historique ? J'en apprécierais votre retour. Amitiés Norin
Publié le 20 Janvier 2021
5
Ce trop court extrait (vous exagérez) vaut bien 5 étoiles, tant vous avez su nous offrir une entrée en matière efficace, péchue. Digne d'un polar quoi, c'est ce que trop d'auteurs ne comprennent pas. Les personnages semblent bien campés, on a un élément déclencheur dès le premier chapitre, ça avance (excepté le début du chap 2 sur le passé du personnage, un peu longuet comme à chaque fois qu'un auteur s'y adonne) et les dialogues sont pertinents. Bravo ! Juste une chose : pourquoi ce titre qui évoque une bluette érotique ? Amitiés Norin
Publié le 10 Décembre 2020
5
Oui... mais non. Pas du tout. Les lecteurs qui ont laissé tant de commentaires élogieux ont sans doute su passer la page 3, mais pas moi. Peut-être les trois paragraphes concernant la secrétaire sexy, sa démarche chaloupée, son décolleté ravageur ? Ouais, il y a de ça. Trop c'est trop, en fait. Trop bavard, trop jargonneux, trop répétitif, trop d'adjectifs qui compliquent les phrases, rendant le tout trop ennuyeux en fin de compte. Votre parti pris peut séduire, il a du moins le mérite d'exister, et de représenter un début de style. Mouais... Perso, je trouve cette surenchère préjudiciable à l'intrigue. Et à tout le reste. Cinq étoiles pour vous encourager, comme il est d'usage ici (l'honnêteté de la "note" nous attirant des vengeances niveau maternelle) A+ Norin
Publié le 05 Décembre 2020
5
Mêmes défauts que beaucoup de récits postés ici : beaucoup d'explications mais pas d'action. À la page 13 il ne s'est toujours rien passé. On a appris que Manu s'est fait muter dans ce trou perdu (sans le voir en action, sinon échanger un dialogue lénifiant avec un collègue et recueillir une déposition qui ne débouche sur rien de direct). Vous nous promettez un thriller, bon sang ! Les personnages doivent se définir par leurs actions, leur façon de parler, mais pas par les explications soporifiques de l'auteur. Les infos concernant son histoire personnelle doivent apparaître au compte-goutte, et surtout PLUS TARD dans l'histoire, quand il rentre chez lui par exemple. Pensez à une manière originale de nous le présenter de façon à ce qu'on s'attache à lui (qu'on l'aime ou qu'on le déteste) d'entrée de jeu. Je pense aussi que le point de vue omniscient (on sait ce que pensent et ressentent les deux protagonistes) alourdit la scène initiale. Le même crime du point de vue du seul criminel (ou de la victime) aurait eu selon moi davantage d'impact. Par ailleurs, choisir d'aller à la ligne à chaque phrase est agaçant à la longue. Pour certains passages, cela fonctionne, pour accentuer le suspense par exemple, mais pas sur un chapitre entier. Amitiés Norin
Publié le 05 Décembre 2020
5
Bonjour, votre synopsis trop laconique ne donne pas envie de découvrir le reste. Pour un roman policier vous devriez écrire un truc un peu plus "vendeur" et surtout accrocheur... À la lecture, les premiers chapitres sont à mon sens trop "écrits" : explications, flash-backs explicatifs, détails explicatifs tout est trop explicatif, aucune action sinon la découverte d'un "homme allongé sur le sol" (cliffhanger usité jusqu'à la corde, aaargh) 1- Commencez par un BANG, une scène coup-de-poing qui va scotcher le lecteur au lieu de l'endormir ! À moins d'écrire un témoignage ou un récit, mais vous prétendez nous offrir un polar à suspense ! 2- On ne doit pas découvrir un personnage en étant gavé d'explications indigestes sur qui il est et ce qu'il a vécu : un personnage se caractérise par ses ACTIONS. Pedro semble bien campé, mais épargnez-nous le retour à la maison où les enfants gambadent, le jogging, le retour à la maison où les enfants finissent leurs devoirs et filent à la douche, le passage à table, le bisou de bonne nuit, le film dans le canapé et l'extinction des feux, sans rien qu'il ne se passe... Trop long et ennuyeux. Au pire, on découvre tout ça plus tard. Faites-le d'abord agir EN LIEN AVEC L'INTRIGUE, ainsi le lecteur comprendra qui il est tout en étant immergé dans l'action. on s'attachera à lui par ce biais. Et vous en remettez une couche avec Bruno... 3- la structure narrative ne doit pas comporter la présentation des personnages l'un derrière l'autre. Préférez les réunir autour de l'intrigue. On doit être amené à les connaître chacun au fur et à mesure. 4- Vous mélangez passé composé, présent et imparfait, maladresse grossière qui perturbe grandement la lecture. Ne vous offusquez pas, ces conseils ne valent que pour ce qu'ils sont, c'est-à-dire le retour d'expérience d'un auteur amateur qui n'a pas la science infuse. Je pense simplement qu'ils pourraient vous aider à améliorer le tout. C'est le but de nos publications ici, après tout, non ? Amitiés Norin
Publié le 05 Décembre 2020

Pages

monBlog

Suivez-moi sur ...

Retrouver mon actualité

Je planche actuellement sur la suite de SOMMEIL NOIR (peut-être intitulée RÉVEIL BLANC ?) où l'intrigue se déroule cette fois à Paris. J'ai aussi en tête un thriller new-yorkais dans l'univers du street basket-ball ainsi qu'un polar dont le titre serait NOCES DE CHÊNE impliquant un couple sur le point d'être récompensé par le livre des records pour leurs 80 ans de mariage. J'ai hâte de vous en faire profiter !

En savoir plus

Découvrez ma vidéo

Ma vidéo: 
A lire dans les actualités