Actualité
Le 17 juin 2014

BD : la passion à bout de souffle ?

Auteurs précaires et à bout de souffle : Les auteurs de BD publient une lettre ouverte à l'intention du ministère de la la Culture

Dans un pays habitué aux grèves et aux pétitions quotidiennes, nous finissons parfois par tendre une oreille distraite aux revendications des uns et des autres. Non par désintérêt ou manque de solidarité mais plus par trop d'habitude d'être interpellés de la sorte.
Cependant, depuis quelques jours, il se passe un événement sans précédent qui touche l'univers de l'édition et qui mérite toute notre attention.

En effet, des auteurs montent au créneau. Vous avez bien lu : les auteurs. Celles et ceux qui prennent le risque de vouloir vivre de leur talent, habitués à ne pas compter les heures, à oublier les mots "congés payés" ou encore "arrêt maladie". Car si nous parlons souvent des chamboulements en cours, libraires indépendants fatigués qui tentent de survivre, prépondérance de la "pieuvre" Amazon, surproduction éditoriale dans l'industrie du livre histoire de maintenir coûte que coûte la chaîne du livre existante, les auteurs qui apportent la matière première ont rarement l'occasion de se plaindre. Malgré une précarité réelle.

Ce sont donc des auteurs de bande dessinée qui tirent la sonnette d'alarme. Prêts à se battre. Petits ou grands, stars ou inconnus. Le Snac, leur syndicat vient d'adresser une lettre ouverte au Ministre de la Culture.

Une nouvelle taxe sans concertation voilà l'origine de la fronde. Un grand classique français qui pourrait bien faire déborder le vase.

Nous ne rentrerons pas dans les détails ici. Pour lire cette lettre, voici le lien : http://syndicatbd.blogspot.fr/2014/06/auteurs-le-vent-se-leve.html. A vous chers lecteurs de vous faire votre opinion. Chez monBestSeller.com nous le disons et répétons, l'auteur est au centre de tout.  Toujours. Nous tenions donc à relayer le message.

monBestSeller

Aucun commentaireAjouter un commentaire