Khris Anthelme
Présentation

Poète qui aime écrire sa poésie en classique, avec le plus grand respect des règles de prosodie.
Ouvrages publiés à compte d’auteur et disponibles sur le site internet thebookedition :
« Deux rebellions pour une reconstruction, autobiographie »
« Poémitudes tomes 1, 2, 3 et 4 »

Aux éditions Stellamaris à Brest
« Poémitudes tomes 5, 6, 7, 8, 9, 10,11 »
« Bérénice et lui, dialogue poétique et amoureux »
« Le vieux manoir, échos poétiques »
« Le livre des saisons »
« Sonnets pour une autopsie»
« Clichés et poésie »

Ouvrages écrits en tant que Co-auteur avec l'ensemble des Apéciens
« Ecrire »
« La nuit des poètes »
« Comment garder sa moitié »
Edité par les Editions Stellamaris à Brest :
http://editionsstellamaris.blogspot.fr/2013/06/auteur-khris-anthelme.html

Khris Anthelme a noté ces livres

5
Flamberge se rebiffe et il a bien fait, nous permettant de suivre pas à pas une nouvelle aventure sortie des années tumultueuses qui n'est pas piquée des hannetons, bravo CC !
Publié le 30 Août 2015
5
Bonjour Marie D, l'écriture est un art et vous le détenez. J'aime votre style, l'histoire est finement menée afin que le lecteur se délecte à chaque page tournée. Sans aucun doute ce roman trouvera la bonne porte !
Publié le 19 Juin 2015
5
Bonjour Lyne Hen, j'ai lu votre ouvrage de très près, Quelques-uns de mes proches ont rencontré les problèmes évoqués dans votre livre et certains d'entre-eux ont aussi mal vécu cette maladie "du siècle" disent certains. Alors je pose deux questions, - Pourquoi les services de santé n'ont pas pris ou ne prennent pas encore cette maladie plus au sérieux ? Pourquoi les médecins sont aussi mal formés sur ce sujet ? - J'ai également apprécié le petit conte de la fin. Bravo pour votre courage et votre excellent témoignage.
Publié le 18 Juin 2015
5
De la prose poétique qui ne laisse pas indifférent sur les sentiments qu'elle dégage. Je retiendrai particulièrement "Bal des anges perdus".
Publié le 13 Juin 2015
5
De la poésie comme je l'aime, même si parfois les mots sont tumultueux, les images qu'ils nous offrent ne peuvent être je pense, que le reflet d'un passage existentiel.
Publié le 22 Avril 2015

Pages