Philippe Mangion.
Présentation

C’est le personnage de John Fante, Arturo Bandini, qui m’a donné le déclic à 23 ans. J’ai commencé à écrire, mais ce que je produisais ne me satisfaisait pas, je noircissais des cahiers à spirales de pensées absconses. C’est 15 d’expérience plus tard que j’ai écrit mon premier roman, Chaos debout. Depuis, j'écris de façon régulière et constructive, toujours la nuit, de minuit à 3h du matin environ. J’ai une idée précise de la trame du roman en cours, j’en suis un fil conducteur. Les impressions récoltées, de ma vie ou des vies qui me sont racontées, de l’observation des autres, ressortent, triées par le grand lessivage de ma mémoire peu efficiente, souvent sous des formes inattendues. L’essentiel de ce que j’ai à dire se retrouve dans ces textes, la fiction m’en donne toute la liberté.

Philippe Mangion. a noté ces livres

5
J'ai passé 15 jours avec vos personnages, ils me trottaient dans la tête y compris en dehors des moments de lecture. J'ai particulièrement aimé la première partie, j'ai même un peu râlé contre vous d'abandonner Anne à son sort pour ne retrouver son souvenir qu'à travers les recherches de Sophie. Mais c'est vrai, le tout se tient parfaitement. C'est un excellent roman, riche en détails qui le rendent très réaliste. Bravo !
Publié le 01 Décembre 2015
5
Jolie et pétillante poésie, très bien tournée, je suis admiratif. Et le mystère est entretenu jusqu'au dernier vers ...
Publié le 30 Avril 2015
5
J'aime beaucoup cet extrait, je vais sauter le pas de l'achat ... J'ai aussi l'impression bizarre d'avoir trouvé une petite soeur d'écriture (similitudes personnages, style, en particulier de "Chaos débout" ..)
Publié le 07 Avril 2015
5
Le titre me suggérait une histoire de banditisme corse, et je tombe sur un conte, bien joué ! Persévérance, loyauté, cruauté, amour, en dix pages et trente jours, ce marcheur passe par tous les états. C'est très réussi.
Publié le 01 Janvier 2015

Suivez-moi sur ...

A lire dans les actualités