Granville et l'Odyssée

131 pages de Gabryel
Granville et l'Odyssée Gabryel
Synopsis

L’histoire commence à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
Deux mois avant l’armistice, une flottille allemande stationnée dans les îles anglo-normandes attaque par surprise le port de Granville dans l’intention de s’approvisionner en charbon. Ce débarquement sur Granville, Hans Kapp, lieutenant allemand, l’a rêvé à la manière des aventures d’Ulysse.
A la faveur d’un incident, Kapp est empêché de participer à l’attaque ; il voit alors la possibilité de s’échapper avec ses hommes en interceptant un bateau de pêche, pour gagner l’Allemagne par la mer. Durant ce voyage, ils vont revivre les principales aventures du roi d’Ithaque dans l’Odyssée de Homère.
Ce roman, sur fond historique réel, est très intéressant pour ce parallèle entre le voyage de Kapp et celui d’Ulysse.

807 lectures depuis la publication le 25 Octobre 2018

Les statistiques du livre

  2652 Classement
  15 Lectures
  +100 Progression
  4.3 / 5 Notation
  6 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

13 commentaires , 3 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

GABRYEL

NOUVEAU : le livre est aujourd'hui téléchargeable… Embarquez-vous pour une histoire de mer pas comme les autres, moderne odyssée du nord et d'îles différentes.

Publié le 24 Janvier 2020

@LYS Jean-Luc
Eh bien, en ce qui me concerne c'est votre commentaire que je trouve étonnant, Jean-Luc LYS. Bien vu tout d'abord, car, comme vous l'avez souligné, cette histoire d'homme dans la guerre ne défend pas un point de vue nazi parce que le héros est allemand… vous ne confondez pas nazi et allemand ; juste dans son appréciation, ensuite, car, c'est vrai, l'action manque d'un peu de peps, et le fond est emprunt d'une vague mélancolie (Seensucht, diraient les Allemands) ; érudit aussi, avec votre rectification sur le motif de la Guerre de Troie… En conclusion, un grand merci pour votre générosité, cher lecteur.
Freundliche Grüssen !

Publié le 21 Juillet 2019
4
Bonjour @Gabryel . Étonnant la construction de ce roman, mettant en parallèle quelques chants de l’Odyssée, ce récit du retour d’Ulysse à Ithaque, parcourant la Méditerranée, et confronté à la colère des dieux qui soutenaient les Troyens, et cherchaient à se venger de la ruse qu’il employa pour donner la victoire aux Grecs. Ceux-ci ayant traversé la mer Égée pour récupérer Hélène à la demande de Mélénas. (À ce propos, j’ai noté une petite erreur de votre part, les Grecs ne viennent pas venger la belle Hélène, la femme infidèle, mais Mélénas, le roi trompé). Ce point de vue, qui nous fait voir la guerre du côté des Allemands, en nous montrant qu’ils furent eux aussi des humains pris dans l’ouragan de folie et de souffrance que fût la Seconde Guerre mondiale, rappelle évidemment « Les Bienveillantes » de Jonathan Littell, et la comparaison est flatteuse. J’ai trouvé votre écriture belle mais « mélancolique » ou « nostalgique » si ces qualificatifs peuvent convenir. Il me semble qu’il y manque un peu de « pêche » pour le dire familièrement, peut-être pas assez percutante… Enfin, ce livre nous permet d’apprendre qu’il y a eu un débarquement allemand à Granville, de troupes venues des îles Anglo-Normandes, et qui n’a pas laissé beaucoup de traces dans la mémoire collective, surpassé évidemment par Le Débarquement Anglo-Américain du 6 juin 1944. En tout cas, un bon moment de lecture. Amicalement. J2L
Publié le 19 Juillet 2019

@lamish
Qu'il me fait du bien votre nouveau commentaire, Lamish ! Merci pour votre générosité (surtout quand je pense au retard que j'ai pris dans la lecture de votre propre production... impardonnable !)
Ce qui ne vous empêche pas d'avoir l'oeil du chasseur-correcteur aussi, et le bon!
Votre générosité objective vous honore, vraiment. Mon amitié en retour.

Publié le 28 Novembre 2018
5
Un récit à la construction originale que j'ai pris plaisir à lire. Attachant, ce lieutenant Hans Kapp, et ses visions oniriques qui trouvent un écho dans la réalité d'une fin de conflit génératrice de mille questionnements ! Son humanité nous le rend fort sympathique. J'ai vraiment aimé suivre ses péripéties. Alors merci pour ce singulier partage, Olivier, car ce que vous écrivez se démarque nettement. Une touche personnelle que j'apprécie. Amicalement. Michèle PS : Ingrate mais nécessaire, une dernière petite chasse aux étourderies et coquilles serait bienvenue.
Publié le 28 Novembre 2018

@brigale. L' absolution vous est acquise surtout pour les trois exemplaires successifs . L' humour, quelqu' en soit la couleur ou le degré st un de mes principes de combat contre l' absurdité, l' intolérance et autres billevesées qui nous submergent. J' humidifie d' avance mon virtuel majeur pour
feuilleter vos futurs créations.
Avec ma sympathie, votre dévoué W.S

Ps : dans une de mes précédentes réponses, j'ai du oublier un ' S ' Sorry, cela ne me fera que 9/10 !

Publié le 27 Novembre 2018

@Watt sonne
Sorry Watt sonne pour réponse tardive.
10/10 pour votre humour détenteur d'atmosphère (un peu lourde en ce moment de gilets jaunes et autres amabilités Ukraine-Russie...)
Je vais voir si je peux vous mettre quelque chose sous la dent -oculaire- en matière de nouveau texte posté sur MonBestSeller...
Auf wiedersehen Kamerad !

Publié le 26 Novembre 2018

@Watt sonne
Sorry Watt sonne pour réponse tardive.
10/10 pour votre humour détenteur d'atmosphère (un peu lourde en ce moment de gilets jaunes et autres amabilités Ukraine-Russie...)
Je vais voir si je peux vous mettre quelque chose sous la dent -oculaire- en matière de nouveau texte posté sur MonBestSeller...
Auf wiedersehen Kamerad !

Publié le 26 Novembre 2018

@Watt sonne
Sorry Watt sonne pour réponse tardive.
10/10 pour votre humour détenteur d'atmosphère (un peu lourde en ce moment de gilets jaunes et autres amabilités Ukraine-Russie...)
Je vais voir si je peux vous mettre quelque chose sous la dent -oculaire- en matière de nouveau texte posté sur MonBestSeller...
Auf wiedersehen Kamerad !

Publié le 26 Novembre 2018

@Gabryel. Bienvenu sur nos entretiens. Je vous suis sur la différence entre les 'ss' et les bidasses, donc c' est maintenant l' entente cordiale et c' est tant mieux.
PS : Ne laissez pas trop longtemps mijoter votre nouvelle mixture. C' est chouette, j' hibou d' impatience. Auf wiedersehen Kamarad W.S.

Publié le 22 Novembre 2018

@Watt sonne
… je découvre seulement maintenant votre avis… Eh bien, moi qui me demandais ce que vous alliez en penser, je suis comblé ! Et me sens rassuré sur mes capacités littéraires (même relatives !) C'est vrai que cette histoire voudrait aussi montrer que tous les Allemands des années 1940 n'étaient pas forcément des nazis - ne pas confondre Allemand et nazi.
Merci Watt sonne pour votre avis qui fait du bien.
PS : j'ai quelque chose de neuf et pas mal du côté d'un autre éditeur… je vous tiendrai informé quand les choses prendront tournure.

Publié le 22 Novembre 2018

@Gabryel. Grand MERCI, Captivé par ce roman, je n' ai vu passé les heures ! Bien qu'ayant parfois des bruits de bottes en souvenir, la rancœur s' est estompée et Ulysse m'a ouvert l' esprit. Ma reconnaissance vous est acquise . De grâce, continuez à noircir des ramettes. Yes you can
Sincèrement votre, W.S

Publié le 20 Novembre 2018

@Gabryel. Youpie....Je plonge dans l' uni_vert de gris. a bientôt au fil des pages...!
merci pour l' info "recherche", je l' avais jusqu'à de jour, ignoré

Publié le 18 Novembre 2018

@Watt sonne
et comme ça?...

Publié le 18 Novembre 2018

@LoulouPF : merci beaucoup pour votre appréciation ! vous exagérez sans doute un peu concernant ma "culture" de la mer et de l'armée allemande (même si je me suis documenté, c'est vrai !) En tout cas, j'ai eu du plaisir à imaginer cette histoire, et à tenter de la mettre en forme.
Gabryel

Publié le 05 Novembre 2018
4
Savoureux à lire au lendemain du départ de la route du rhum. Vous avez le sens de l’aventure et le sens pour la dire. C’est original, inattendu de lire du côté des allemands, amusant, enlevé. Vous avez une belle culture marine. Et une belle culture de l’armée allemande, sans tomber dans la caricature. Je vous remercie pour ce partage très distrayant.
Publié le 05 Novembre 2018