COURROIE ŒCUMÉNIQUE

22 pages de Fabrice Boyoma
COURROIE ŒCUMÉNIQUE Fabrice Boyoma
Synopsis

L'amour n'est jamais un sentiment qui appelle au pire pour l'homme: il est là pour son bien-être. Il ne veut du mal, pire encore le mal irréparable qu'est la mort à aucun. Logiquement parlant, aimer ne peut jamais être le fait de mourir pour quelqu'un sinon, il n'existerait plus personne sur Terre ou mieux, la race humaine serait sérieusement menacée d'extinction.

458 lectures depuis la publication le 14 Février 2019

Les statistiques du livre

  761 Classement
  42 Lectures
  -128 Progression
  5 / 5 Notation
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Gaby Chantrie, Merci pour votre critique sur mon ouvrage. Sur la lignée de mon prof. de français au lycée qui m'a redonné le coeur en poésie, il y a dix ans, vous vous inscrivez. Cependant, à bien vous lire, vous n'êtes pas très fan de la poésie classique que, par contre, je raffole et considère comme étant celle de la cour des grands, des vrais classiques au vu de ses règles coriaces.
À très prochainement ( en avril de l'année en cours ) pour mon prochain bouquin.

Publié le 07 Mars 2019

Considérez ces premiers textes comme un début, votre prof a raison de vous encourager. Je trouve que vous devriez vous lâcher un peu plus, oublier peut-être la rime systématique, ou trop évidente, déstructurer… bonne inspiration pour vos prochains poèmes.

Publié le 06 Mars 2019

@hx bonjour ! Merci bien pour votre attention portée à mon ouvrage. Depuis la nuit des temps, l'homme a toujours cherché à cerner ce qu'est l'amour mais sans succès probant. En ne tapant pas juste, il confond et accuse l'amour de tous les maux proches de ce dernier : la haine, la mort, l'hypocrisie,... et pourtant l'amour n'est là que pour le bien de l'homme, là où il règne il n'y a pas de haine, d'aveuglement.... mais du bonheur, de la joie, de l'assistance, de la paix et l'humanité en a besoin pour essuyer tous ses maux.

Publié le 14 Février 2019