Réflexions onanistes (pour servir la cause des rêveurs unijambistes)

51 pages de alexandre grospaquet 7
Réflexions onanistes (pour servir la cause des rêveurs unijambistes) alexandre grospaquet 7
Synopsis

On parle souvent de l'onirisme masturbatoire, mais passons plutôt aux onanistes en action...
C'est pour redresser cette infâme injustice que nous proposons ici cet ouvrage d'une haute tenue tant littéraire que sportive.

358 lectures depuis la publication le 18 Février 2019

Les statistiques du livre

  1414 Classement
  26 Lectures
  +868 Progression
  1.6 / 5 Notation
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 4 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
1
Voici enfin le livre que je rêvais de lire depuis longtemps. "Les mémoires d'un amnésique" ou "Les pensées profondes d'un malade en état de coma dépassé". C'est le seul livre sur lequel je n'ai aucune remarque, aucune critique, aucun conseil ou correctif à faire. C'est extraordinaire : pas une faute de frappe ; d'orthographe ou de concordance des temps. Et puis, ce vide sidéral qu'il évoque, le néant à l'état brut, la négation de l'être, l'inexistence parfaitement aboutie jusque dans ses moindres détails. Nous tenons là, sur MBS, le chef d'œuvre incontesté et incontestable de la littérature des XXe et XXIe siècles réunis. Je ne le présenterai pas au prix Goncourt, celui-ci n'est pas du niveau de cette œuvre, mais je m'adresserai directement à l’Académie suédoise, à Stockholm, pour qu'elle lui attribue le prix Nobel de littérature, et j'en profiterai pour faire un saut à Oslo afin qu'on lui décerne en plus le prix Nobel de la Paix. Bravo !
Publié le 26 Mars 2019
4
Quel magnifique mémorial de la page blanche ! À moins que ce ne soit le dommage collatéral d’une pénurie de cartouches d’encre entretenue par quelques gilets jaunes en mal de black-out littéraire ? Ou ne serait-ce pas tout simplement le Graal de la sémantique épurée à l’extrême ? Reposant et limpide, convenons-en. Livre édité chez Clairefontaine sous le titre « La diagonale du vide ».
Publié le 20 Février 2019

@méphisto @hx et tutti quanti Cher troll, qui espérez-vous réduire au silence avec vos coquecigrues à répétition ? et que doit-on faire ? un dessin ? pour enfin vous faire toucher du doigt qu'elles nous lassent au plus haut point ?

Publié le 19 Février 2019

@EDN
Un libre penseur hurlant avec les loups : La Bruyère eût fait de vous un saisissant portrait.
Et puis, cerise sur le gâteau, lamish et leg enfin réduites au silence. C'est drôle comme, tout de suite, mbs reprend de vives et pétillantes couleurs...

Publié le 19 Février 2019
1
...
Publié le 18 Février 2019
1
...
Publié le 18 Février 2019