Cristina Leg
Biographie

Que serait la vie sans musique ? Que serait la vie sans mot, sans parole ? J'écris depuis 2017, essentiellement des nouvelles. Pour mon plaisir, mais aussi pour ceux qui aiment voyager, rêver...
Le romancier n'est ni historien ni prophète : il est explorateur de l'existence - Milan Kundera
Je vous souhaite à tous une bonne lecture.

Cristina Leg a noté ces livres

5
Jolie Cate que l'on n'oubliera jamais. Très beau témoignage en sa mèmoire Michèle, je suis sûr que de là-haut elle te regarde, et parsème encore son chemin. Je t'embrasse bien fort. Cristina
Publié le 28 Mai 2019
5
Bonjour Chiara, quelle fût ma déception de ne pas avoir la suite ! Vite, vite ! J'en redemande ! Votre style d'écriture est énergique, joyeux, même dans les moments tragiques. J'ai adoré le début de cette histoire qui est très attachante, surprenante, adorable. J'ai hâte de connaître le dénouement. Bien amicalement. Cristina
Publié le 23 Mai 2019
5
Bonjour, je n'avais pas encore eu l'occasion de vous lire. Cela est chose faite, et je n'ai aucun regret. Votre plume nous emporte dans un autre monde, là où il nous paraît incroyable de vivre une pareille histoire. Et pourtant... De plus votre écriture est très agréable à lire. Merci pour ce partage. Cristina
Publié le 23 Mai 2019
5
Bonjour Fernand, j'ai enfin pris le temps de vous lire. Encore une fois j'ai pu apprécier votre nouvelle, et découvrir des choses... principalement sur "la cigale" ! J'ai bien aimé aussi votre présentation sur les Babas, votre humour, et votre bonne humeur. Vous êtes : Joyeux, non comme un pinson, mais comme un cigalon ! ;-) Apparemment ce serait le petit de la cigale. Woodstock (1969), ha si j'avais pu vivre cette époque !! Grâce à vous, je suis partie de nouveau à Sisteron, village haut perché, que j'ai pu visiter lors de vacances d'été il y a deux ans, magnifique paysage, avec ses champs de lavande. Ensuite pour ce qui est de l'enquête, je pense que vous auriez pu la développer un peu plus : l'intrigue, les personnages... on dirait que vous vous dépêchiez d'en finir, et c'est dommage car moi je ne ressentais pas l'envie d'aller si vite :-). Pour finir, j'avais aperçu votre billet, je suis désolée que vous l'ayez retiré. Par manque de temps, je n'avais pas pu le commenter. Bien amicalement. Cristina
Publié le 10 Mai 2019
5
Bonjour Michel, Quel admirable travail de fourmi que vous avez effectué là ! Cette précision sur les faits, et les circonstances ; la clarté de vos écrits, nous amène à voir l'histoire que nous traversons, sous un meilleur angle, plus objective. J'ai pu découvrir certaines choses qui m'étaient inconnues, et j'ai beaucoup apprécié le caractère impartial de ce récit. Merci pour ce partage. Une suite s'impose :-). Cristina
Publié le 09 Mai 2019

Pages