LA CHALOUPE

161 pages de Pascale VEILLEROT
LA CHALOUPE Pascale VEILLEROT
Synopsis

Vieille auberge tenue par Mac Jack Campbell, Ecossais de souche, La Chaloupe est une bâtisse séculaire, au charme irrésistible, battue par les vents de La Rochelle. Elle accueille quelques touristes et abrite trois colocataires qui n’ont rien en commun : une jeune immigrée bulgare, un docker du port, une enseignante tout nouvellement arrivée. Malgré leurs différences, contre toute attente, ils vont se rapprocher pour soutenir Campbell dans sa lutte désespérée à sauver son bien : il est aux prises avec le maire de La Rochelle et une poignée d’élus à la moralité douteuse, déterminés à démolir tout le quartier pour bâtir un nouveau centre commercial.
Dehors ça complote et ça manigance. Dedans, on se côtoie, on se raconte ou on se chamaille, sans oublier de mener la farouche bataille.

333 lectures depuis la publication le 16 Avril 2019

Les statistiques du livre

  1781 Classement
  26 Lectures
  -73 Progression
  4 / 5 Notation
  6 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

1 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@federer36 Je vous remercie pour votre analyse encourageante sobre et juste de ce que j'ai voulu montrer à travers ce 1er tome, notamment sur les petites manigances de nos "chers" élus qui parfois mettent à mal le quotidien des petites gens. Je m'apprête à publier une continuité de La Chaloupe car j'avais délibérément laissé en suspens l'idylle naissante entre Dock et Rose. Ce 2ème Tome est plus centré sur la psychologie des personnages, sur leurs fêlures, les non dits dans l'histoire familiale ( comme c'est le cas pour Marie-Rose...), pouvant parfois faire entrave au plein épanouissement de soi.
Merci de me lire encore et de me donner votre avis.
Bien à vous
Pascale Veillerot

Publié le 23 Mai 2019
4
Extrait qui montre avec une certaine lucidité et une triste réalité, les magouilles de certains élus, leur cynisme, tous les moyens sont bons pour parvenir à leur fin. Ils sont prêts à toutes les compromissions possibles et imaginables pour servir leurs intérêts personnels et se fiche éperdument de l’intérêt général. Ce roman ne redore pas l’image des politiques. Face à cela, des individus se battent pour défendre leurs commerces et font preuve de solidarité les uns avec les autres. La vieille auberge tenue par Mac Jack Campbell est un lieu symbolique, chargé en histoire où les habitants aiment se retrouver, un lieu qui crée du lien social et ils ont raison de vouloir le préserver. Certains projets immobiliers dénaturent des lieux de la ville, lieux qui pourtant font la beauté historique d’une ville. Sur la forme j’ai trouvé agréable de lire un texte séparé entre 2 colonnes et qu’est-ce que cela change la vie de lire un beau texte avec un très bon Français ! Je n'étais pas loin de vous mettre la note de 5.
Publié le 22 Mai 2019
4
Mais où sont les rochelais ? Alors que vous défendez le patrimoine ! Ils pourraient vous plébisciter :) Vous avez le goût d’écrire, cela se sent, cela se lit. C’est gai, varié, ça sent le vécu comme on dit (étiez-vous cette prof de l’auberge ?), on vit dans vos lieux et avec vos personnages. Belle balade dans cette belle ville que vous devez aimer (et moi aussi). Peut-être (petit avis de gros lecteur) devriez-vous renforcer la densité des dialogues, faire qu’ils fassent avancer plus le récit, l’intrigue.
Publié le 21 Mai 2019
Pascale VEILLEROT
Biographie

J’habite dans l’Allier. Titulaire d'un bac L, d'une licence et d'un CAPES d'anglais, j'ai enseigné en lycée puis en...


A lire dans les actualités