federer36

federer36 a noté ces livres

4
Le personnage principal m’a fait un penser à Macron, le 1er de la classe qu’on adore détester et rejeter! Le pauvre en plus il se trimballe un physique dur à porter donc avec la méchanceté légendaire d’un certain nombre d’enfants, il s’en prend plein la figure ! Le roman est vivant et j'ai eu une certaine empathie pour le personnage principal qui est consistant en lui-même, vous en faites un portrait psychologique pertinent et intéressant. Après l'histoire du professeur avec la jeune fille amoureuse de lui qui se met à poil dans son salon avec le feu de la cheminée, j'avoue que j'ai peut-être manqué un épisode..... Dans la réalité, cela me paraît plutôt improbable comme scène après tout arrive, à la place du professeur, je ne me serais pas forcément plaint à condition bien entendu que la jeune fille soit majeur et qu'elle me plaise. Quoique sortir avec une de ses élèves, je crois qu'il vaut mieux éviter! Mais bon une élève qui fantasme sur son professeur, ce n'est pas la première fois qu'on entend ce type d'histoire!
Publié le 24 Mars 2020
4
Dans un premier temps, la présentation m’a semblé bordélique puis ensuite je m’y suis fait. Votre texte est riche et intéressant pour moi car enfant j’ai été élevé dans la religion catholique mais il y a longtemps que je ne pratique plus vraiment. Du coup, ce que j’ai pu apprendre étant petit, je l’ai en partie oublié et puis lorsque j’étais enfant, j’allais à la messe pour obéir et faire plaisir à mes parents mais je n’ai pas dû toujours chercher à comprendre le sens des textes. C’est pourquoi en vous lisant, des questions et des remarques me sont venues, peut-être pourrez-vous apporter des réponses.... On dit que Dieu a crée l’homme à son image ? Pourquoi ?Toute ma vie j’ai entendu dire que Dieu n’était qu’amour, bienveillance, quand on voit que certains êtres humains tuent et commettent des actes affreux, on se demande comment Dieu peut créer l'Homme à son image ….. Page 31 : "La bible nous dit que tous les animaux, les arbres et les hommes qui boivent de l’eau de vie, vivent beaucoup plus longtemps et en bonne santé" ce que je veux bien! Page 33 : Quand vous avez commencé à parler d'H2O, vous m'avez perdu, ce passage étant trop technique pour moi. Page 14 : "L’homme peut vivre dans le paradis terrestre et a le droit de jouir de tout ce qui s’y trouve. La seule chose qui était interdite, c'était de manger de l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Distinguer le bien du mal, c’est avoir "de la conscience". Il semblerait que le premier homme n’avait pas cela. Il était donc comme une sorte d’animal....". Cela voulait dire que Dieu à la base voulait qu’on soit un animal ? Page 16 : "Nous sommes crées à l’image de Dieu et apparemment la seule distinction entre l’homme d'alors et les Dieux, était qu’ils( les hommes) n’avaient pas la conscience du bien et du mal"; Si l'homme est crée à l'image de Dieu, pourquoi à la base Dieu ne voulait pas que l'homme n'ait pas la conscience du bien et du mal? Page 17 : "L’homme mange quand il n’a pas faim, boit quand il n’a pas soif, s’accouple en dehors des périodes de reproduction ". Je ne comprends pas cette phrase car généralement l’homme boit quand il a soif, mange quand il a faim et s'accouple toute l'année. Page 21: "Depuis que la femme devient presque l’égale de l’homme, nous constatons que les couples au lieu de se consolider, font l’inverse. Il y a autant de divorces que de mariages. A l’époque de la création, il fallait que l’espèce humaine se développe. Il fallait qu’il y ait beaucoup d’enfants qui grandissent dans un milieu sain, équilibré et protecteur pour leur survie. Donc les couples devaient être unis". Pourtant une femme peut-être l’égale de l’homme et former un couple uni avec lui!? Page 29: "Ce déluge avait également pour but de détruire l’Eden, afin que les hommes ne trouvent plus de preuves de leurs origines et qu’ils n’accèdent pas totalement à la connaissance !" Cela veut dire que seul Dieu doit connaître le bien et le mal ? Merci pour votre partage qui me permet d'améliorer ma culture générale et de revoir certains textes essentiels de la Bible.
Publié le 22 Mars 2020
4
J'ai commencé à lire votre gros bouquin, le chapitre 1 et le chapitre 2 n’ont rien à voir l’un avec l’autre. Dans le chapitre 1, les personnages sont diaboliques humainement parlant excepté le narrateur qui essaie de sauver de manière héroïque les villageois/ses maltraités, pillés, violés. Le personnage mersser est un vilain sorcier qui par de son nom m’a fait penser à l’hypnotiseur Messmer. Je me méfie de l'hypnotiseur Messmer et de ses méthodes même si je reconnais que cette personnalité est fascinante car sur les plateaux de télévision, il exerce un certain pouvoir sur les gens. Après je ne qualifierai pas Messmer de sorcier. Il ne faut pas exagérer tout de même! Le pire dans cette histoire, c’est Risnarg, il a tout pour plaire, il est non seulement barbare mais aussi lâche ! Dans le chapitre 2, le prince Lurka est tellement soucieux de son peuple que c’est touchant ! Si nous aussi on pouvait avoir des dirigeants politiques aussi scrupuleux et soucieux de leur peuple, cela serait formidable ! Mais bon avec un Président comme Macron, nous sommes mal barrés ! Le prince Lurka est doux, il a une morale, un bon fond, il est plus qu’appréciable. Page 33, vous parlez d’épidémie, alors qu’on est en plein dans le coronavirus, votre histoire tombe à pic! En tout cas pour le moment je suis sensible à votre écriture belle et simple et comme vous l’aurez compris, j’ai préféré le chapitre 2 au 1 car les personnages sont quand même bien plus sympathiques !
Publié le 18 Mars 2020
5
Eliott Cooper, j’ai envie de le surnommer Macgyver, tellement c’est un génie, un ovni, un extraterrestre. Le mec plus débrouillard que lui, tu meurs, il pense à tout, il crée des systèmes à lui tout seul qui ont pour but de détecter la présence humaine dans un endroit quasi-désert, c’est impressionnant ! Il est instinctif , il communique avec la nature, il arrive à trouver des réponses en elle, on dirait qu’il est en communication avec l’au-delà, il a des dons que peu d’êtres humains ont. Après avec ce thriller, on bascule rapidement dans le film d’horreur avec ses sorcières, le mec d’ailleurs je ne sais pas comment il arrive à dormir en mode normal dans un environnement si belliqueux et si flippant. Il dort au milieu de la nature, de la forêt, pas un seul chat qui rôde à l’horizon, mais non le mec il a peur de rien !Ajouter à cela ses visions d’horreur, le mec il est costaud pour endurer tout cela. Rien que votre personnage principal, il est tellement à part, sa personnalité est tellement riche et forte en soi qu’à lui tout seul il créé l’intérêt d’un bouquin !
Publié le 14 Janvier 2020
4
Ce type de sujet ne pouvait que m’intéresser et éveiller ma curiosité. Rien que pour la personnalité de Jessica Bennett, il m’était impossible de ne pas aimer ce type de roman policier. Cette femme, elle a beaucoup de choses pour elle. Elle ose tout, elle a du caractère, elle a du répondant, elle sait se montrer empathique avec son entourage. La scène entre elle et wilhelmina est mythique. En lisant votre bouquin, j’ai pensé au film Bodyguard car il y a dans un premier temps une défiance de la famille vis-à-vis de la policière qui est chargée de les protéger et de leur sécurité.
Publié le 22 Décembre 2019

Pages