federer36

federer36 a noté ces livres

4
Ben dis donc, j’aurais besoin d'un bon remontant après avoir lu votre extrait. Déjà que je ne suis pas au zénith de ma forme mais alors avec votre récit je vais crever ! Le pauvre Lazare, il s’en prend plein la figure, la vie ne le ménage pas et cela se termine mal pour lui avec les 2 femmes de ce récit d'ailleurs ! Il se fait notamment larguer pour un plus jeune, dur pour lui! Après peut-être qu’il ne prend pas suffisamment le temps d’analyser son échec professionnel et sentimental et qu’il a le tort de foncer tête baissée et de prendre le risque de se relancer dans une relation amoureuse qui va au final lui faire plus de mal que de bien. C’est un impulsif, un affectif, un romantique, qui ne met peut-être pas suffisamment de rationalité dans ses relations amoureuses. C’est le sentiment que j’ai eu lorsqu’il s’est mis en couple avec la femme plus jeune que son âge. Il s’est lancé dans cette relation sans en analyser les conséquences négatives possibles. Après Lazare est une personnalité attachante qui ne manque pas de ressources intérieures. On sent qu’il est malheureux mais qu’il a d’importantes forces vitales en lui et qu’il est capable de rebondir. Il n’a pas de pulsions suicidaires. Peut-être a-t-il besoin de spiritualité? Si je disserte autant sur votre extrait c’est que celui-ci a le mérite de soulever des questions métaphysiques et existentielles essentielles. Les personnages sont énigmatiques et très riches. Sans compter que votre écriture est superbe ! La prochaine fois faites un extrait plus long, je vous mettrai un 5 !
Publié le 05 Avril 2019
4
J’ai trouvé l’ensemble très distrayant, l’histoire est accrocheuse, j’avais l’impression d’être devant une bonne série TV, un programme divertissant de qualité. Moi qui ai toujours été fasciné par le monde du haut niveau sportif, cette histoire ne pouvait que retenir mon attention! Julie et son entraîneur sont deux personnalités droites, bienveillantes honnêtes, ils inspirent la sympathie. Toutefois j’ai été déçu par l’issue finale, je n’ai pas trouvé la fin crédible. Le père qui se barre et qui se conduit comme le pire des salauds en abandonnant sa famille et en la laissant faire face à d’importantes difficultés financières et puis pris de remords, réapparaît un beau jour après une longue absence et promet à nouveau de subvenir aux besoins de sa famille… Tout cela est digne d’un conte de fées mais n’est pas très plausible. C’est la seule critique que je permettrai de faire à votre roman. Bonne continuation à vous.
Publié le 30 Mars 2019
5
Les vers sont très bien écrits, harmonieux, il y a sans doute beaucoup de travail derrière donc bravo pour celui-ci! L'usage d'expressions d'autrefois m'a bien plu, comme de mémoire si je ne me trompe pas"trouver chaussure à son pied". Des poèmes touchants et sentimentaux comme celui sur la belle Hélène. Mention spéciale pour le poème" délaissées", qui en dit long sur le mal de notre époque selon moi avec les jeunes qui sont rivés sur leurs portables oubliant les êtres humains les entourant. Sympa les dessins qu'on trouve en bas des poèmes, cela donne une touche artistique intéressante aux textes. Merci pour ce beau partage!
Publié le 21 Mars 2019
4
Même si je ne suis pas spécialiste de ces questions, je suis d’accord pour dire que la science et la religion en générale sont devenues très dogmatiques. Moi aussi j’ai entendu des récits de personnes qui étaient dans le coma, qui ont eu le sentiment de passer par un tunnel et de voir au bout de celui-ci une lumière avant que leur conscience revienne sur terre. Cela serait en effet formidable quand on meurt d’être accueilli par des proches décèdés qui apparaîtraient au milieu d’une grande lumière. J’ai envie de croire à cette hypothèse! Il y-a certains passages que j'ai bien aimés qui sont bien pensés de la part de l'auteur: "Un partage sans échange ressemblerait alors à une thèse sans antithèse et dont on ne pourrait construire la synthèse". C'est vrai! "Ce n’est pas parce qu’une chose est invisible qu’elle n’existe pas". Tout à fait d'accord avec l'auteur! Récit qui m'a donné la pêche car celui-ci transmet de l'optimisme et des idées positives au lecteur. On sent qu'il y-a du travail derrière cet essai, il y-a de la réflexion, des bonnes questions sont posées, le tout est bien bien vu de la part de l'auteur. Merci à vous pour ce partage.
Publié le 14 Mars 2019
4
Elle est belle votre photo Nicolas Gugliotta, on dirait que vous avez le sens du marketing ! Sinon j’ai eu l’impression de retourner sur les bancs de classe en terminal L avec les cours de philosophie d’un certain Monsieur André Senik, professeur que j’ai bien aimé! Parler de la raison au travers de Kant, Schopenhauer, de Sénèque, Descartes, c’est que du plaisir. Puis cela m’a fait du bien de revoir des notions que j’avais un peu oubliées comme l’existentialisme par exemple. Le passage sur les rêves m'a également intéressé moi qui ai toujours été fasciné par l'interprétation de ceux-ci. Je craignais que votre essai soit abstrait et ben non, j'ai trouvé que le tout était bien expliqué et étayé. Merci pour votre partage. Cordialement, Federer36
Publié le 05 Mars 2019

Pages