federer36

federer36 a noté ces livres

4
En vous lisant, je me suis imaginé moi aussi reprendre un magasin de lingerie féminine à Pigalle et j'avoue que cela m'a fait tout drôle. Je me verrais bien moi aussi tenir un magasin avec des employées bien gaulées, qui se baladeraient quasiment à poil en porte jarretelle, cela serait le pied n'empêche pour moi...Bon ok je déconne, j'arrête avec mes conneries et mes fantasmes de merde! Pour être sérieux 2 minutes, au travers de votre récit bien écrit on voit bien que les milieux de la drogue, du sexe et de la violence sont liés et forment presque la mafia et tout cela dans des quartiers pauvres. Vos personnages sont d'ailleurs fantasques et ont une part de folie donc ils sont assez attirants en soi, même si les pauvres, on voit bien qu'ils ne savent plus vraiment à quel endroit ils habitent. D'ailleurs ils sont sans foi ni loi.
Publié le 05 Septembre 2021
4
On peut dire que le génie de l’informatique, c'est pas vraiment un coquin, il n'est pas porté sur la chose comme dirait un de mes amis alors qu'il a des bêtes d'occasion. Il a une belle femme garde malade qui vient le voir 2 fois par jour et le gars, il tente rien, non il préfère se torturer la tête avec ses formules mathématiques. Je ne sais pas de quelle planète il vient mais on va dire que ce n'est pas un terrien comme les autres. Mais bon chapeau à lui pour ses fulgurances et son génie. En tout cas vous avez réussi à rendre ce personnage hors norme intéresssant, ce n'est pas un ectoplasme au moins et votre éciture est plus que correcte.
Publié le 17 Août 2021
4
J'ai toujours pensé comme vous que ce sont les femmes qui choisissent les hommes, c'est elles qui ont le pouvoir, vous êtes lucide. On sent que Matthias est sous l'emprise de sa femme Isaline et qu'il craint souvent de se faire quitter par elle. Mais en même temps il aurait pu s'apercevoir qu'elle était un peu nymphomane sous les bords et qu'elle pourrait le tromper un jour ou l'autre avec un petit jeune. Déjà elle avait trompé et quitté un autre homme pour venir avec lui. Il aurait fallu qu'il ait un peu de jugeote le petit, il n'est pas malin quand même ! Johann et Laureline, 2 jeunes de 18 ans qui s'aiment, l'un est matheux et l'autre est littéraire, ils n'ont pas trop de bol de tomber sur un bucheron psychopathe, la pauvre Laureline, c'est elle qui y passe! En même temps, quelle idée de se promener tard le soir dans une forêt! Vos histoires sont dynamiques et au moins ne se terminent pas forcément par un happy end surfait, chiant et attendu.
Publié le 15 Octobre 2020
4
On est à la fin de la seconde guerre mondiale, cela parle des horreurs perpétrés par les nazis et les autres peuples pendant la guerre et après la guerre. On raconte les dérives, les viols lors de la fin de la guerre et après, la violence, les exactions des uns et des autres. On parle d’Hiltler, du maréchal Pétain, de la seconde guerre mondiale. En lisant votre roman historique, difficile de ne pas voir la face vraiment sombre que peut avoir l'humain qui est capable de réaliser les pires horreurs. Merci pour ce roman historique documenté, travaillé, intéressant qui nous rappelle que nous avons de la chance de vivre en période de paix.
Publié le 05 Octobre 2020
4
Vos scènes sont chaudes, avec vous la température monte vite! Vos personnages qui semblent prudes, coincés, pudiques et à cheval sur des principes moraux et des règles provenant de leur milieu aisé, ont en fait le feu aux fesses! Comme dirait un de vos personnages, il est là pour lever une femme, expression que j'ai rarement entendue... Puis je ne parle même pas des partouzes auxquelles vos personnages s'adonnent avec une certaine délectation. Puis il y a des moments moins drôles dans votre récit: A l'image de Pierre Yves qui couche avec une femme bourgeoise mariée. Il est beaucoup question d'infidélités venant de femmes dans vos histoires, cela ne donne pas une vision du couple idyllique.... En plus certaines femmes partent avec les meilleurs amis du compagnon, classique comme story. Jean le mari cocu, le pauvre a conscience des coups de canifs de sa femme dans le contrat donc souffre de cela et en plus se fait tuer. Puis Solène et Maxime qui se séparent, après qu'elle lui ait dit d'une façon bien légère qu'elle ne ressentait plus rien pour lui donc forcément devant cette vérité violente, Maxime accuse le coup et souffre. Sinon cette histoire de descendance d'esclavage n'est pas inintéressante. Merci pour ce partage bien coquin.
Publié le 19 Septembre 2020

Pages