Deuk Wolof

22 pages
Extrait
de Mamadou Baïdy Diop
Deuk Wolof Mamadou Baïdy Diop
Synopsis

Un groupe de jeunes sombrant dans la délinquance finissent par commettre un meurtre. Prenant la fuite, ils vont s’installer dans un lieu inhabité créant leur propre village (Watch Dall) et prennent le pseudonyme de Dall. Watch Dall devient ainsi le refuge des délinquants et autres malfaiteurs.
Un peu plus loin, se trouve un village du nom de Deuk Wolof où il fait bon vivre, mais dont les habitants ne tardent pas à subir les provocations de ceux de Watch Dall. Vont-ils être entraîné dans une spirale de violence que cette cohabitation ne manquera pas de provoquer? Pourront-ils s’entendre? La lecture de ce récit nous édifiera.

Publié le 13 Octobre 2020

Les statistiques du livre

  869 Classement
  47 Lectures 30 jours
  1530 Lectures totales
  -44 Progression
  10 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

6 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Moubaidy@ Gmail com, voilà mon mail, je veux le réactiver, mais pour c'est moment, je suis dans une sorte d'impasse.

Publié le 30 Mai 2021

Merci de me donner raison, mais pouvez-vous plutôt m´expliquer pourquoi votre livre n´est pas disponible? Je suis aussi curieux de savoir comment vous faites pour avoir autant de nouveaux lecteurs alors que le roman n´est pas disponible?

Publié le 30 Mai 2021

LudovivicG vous avez raison, merci de votre franchise!

Publié le 30 Mai 2021
1
C´est bien de se mettre soi-même 5 étoiles, mais ce serait mieux de partager au moins un extrait de votre livre: Ma note est temporaire, en attendant de pouvoir vous lire. (La lecture de ce livre est désactivée. Pour que vous accédiez à la lecture de ce livre, l’auteur doit le réactiver.)
Publié le 30 Mai 2021

Un ton naturel. Et le quotidien d’une délinquance, qui se rappelle à nous cosmopolite. Ces pages ont ces qualités, elles ne sont mues que par la description, mais… au-delà, l’évidence : notre part de tourments. De Bogota, d’Odessa à Naples, les sociétés rangent, si lentement, leur Problème commun. L’errance, le déclassement. Qu’il s’agit d’un récit sociologique, policier ou autres… un auteur qui observe contribue à révéler l’épice de son ciel. (L’instant, pour le lecteur, où la trame universelle se pare de couleurs.) Poursuivez. Mon seul conseil. Si je puis. Restez qui vous êtes. Alix

Publié le 14 Novembre 2020

@Catarina Viti
Salut
je suis flatté de votre commentaire admirable, j'en suis à mon premier livre, merci.

Publié le 15 Octobre 2020

Merci pour le partage.
J'aime beaucoup la manière dont vous écrivez. Je lis régulièrement les textes postés ici par des auteurs africains, je trouve que vous avez une manière unique de chanter notre langue, de réciter, de décrire, d'enchaîner, de tresser mots et phrases.
Je ne sais pas comment vous dire, c'est un peu comme si d'un coup la langue sortait des livres pour devenir musique, couleurs, formes. Et le texte devient tableau. Fresque. Chant. slam & scat.
Enfin, bref, pour moi, c'est toujours la fête et une immense joie de découvrir les textes de nos amis d'Afrique.

Publié le 15 Octobre 2020
5
C'est une histoire riche de leçon de vie
Publié le 13 Octobre 2020