Le tallipot

44 pages de Marcel Rousseau
Le tallipot Marcel Rousseau
Synopsis

Cinq nouvelles composent ce recueil. Elles explorent toutes des relations humaines. Naïg, la petite créole, exprime tout son amour pour son grand-père devant ce tallipot qui fleurit et que l'un de ses aïeux, alors esclave, à planter. Monsieur Blinde engage une sorte de joute, lors d'une consultation magique avec une mystérieuse personne pour connaître la date de sa mort.
Par contre, c'est de façon perverse que la petite fille de Lukas et Brigitte leur annonce qu'elle ne veut plus leur parler. Sa colère refoulée Lukas essaie de comprendre.
Les deux dernières nouvelles traitent de la mort. Suicide ou crime, c'est la question dans les deux cas. Elle se pose à l'inspecteur qui vient d'écouter l'aveu du mari qui s'accuse d'être la cause de la mort de sa femme.

Publié le 07 Décembre 2020

Les statistiques du livre

  3589 Classement
  12 Lectures 30 jours
  433 Lectures totales
  -58 Progression
  0 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires , 1 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
4
J'ai bien aimé la seconde nouvelle car que cet homme qui a tout pour être heureux vienne voir cet homme solitaire pour lui poser une question existentielle du style quand sa vie va s’arrêter, c’est énigmatique. « Qu’êtes-vous prêt à donner pour connaître ce que vous désirez ? » question pertinente et d’une vraie intelligence qu'on devrait tous et toutes se poser. Ensuite j'ai bien apprécié lorsque vous avez parlé des relations interpersonnelles entre des membres d'une même famille. Vous dites à juste titre qu'il arrive que des grands parents sont amenés à avaler des couleuvres alors que parfois ils sont corvéables à merci et qu'ils ne bénéficient pas toujours de la gratitude qu'ils méritent auprès de leurs enfants. On les accuse parfois de tous les maux et les grands parents en question doivent alors se plier aux ordres de leurs enfants sous peine de se voir retirer la garde de leurs petits enfants. Heureusement qu'il n'existe pas ce type de problème dans toutes les familles, Dieu merci! en tout cas au travers de votre belle écriture, il est bien que vous vous fassiez écho des souffrances légitimes de ces grands-parents en question.
Publié le 08 Janvier 2021

@RodrigueHatu : Merci pour votre commentaire, d'autant plus que le mot Rodrigue me rappelle à la fois une île que je connais très bien et que c'est le nom d'un amis dessinateur et scénariste. Que 2021 vous apporte tout le meilleur de ce que vous souhaitez.

Publié le 05 Janvier 2021

Plus de courts romans que de véritables nouvelles à mon avis, ce qui n’enlève rien au plaisir de des récits. Merci pour ce partage.

Publié le 02 Janvier 2021

@ Marcel Rousseau Donnez de l'importance à un âne et il se prend pour un cheval de course.

Publié le 10 Décembre 2020

@la miss 9
Merci (un peu masochiste) de votre commentaire argumenté et le premier que je reçois sur ce site. Il m'a fait l'effet d'une douche froide, pas très attendue, par ces temps hivernaux. Il faut dire que vous savez appuyer là où cela fait mal. Cela rejoint d'autres commentaires que l'on m'a fait sur ce que j'écris - ah ! le bonheur d'avoir une grande sœur, professeur(e ?) de littérature.
"Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage". Je vais donc m'y consacrer encore et encore puisque la perfection n'existe pas, sauf en vos écrits - si j'ai bien compris vos remarques dont j'apprécie beaucoup l'humour quand il s'adresse aux autres - .
Merci pour votre franchise.

Publié le 08 Décembre 2020