T.Guenard

T.Guenard a noté ces livres

4
Les filles à l’école peuvent être pestes entre elles, cela se vérifie dans ce roman. Je me suis cru devant une série pour adolescents, style Hartley cœurs à vif. J’ai adoré cette série lorsque j’étais jeune. Merci pour ce partage sympathique.
Publié le 16 Juillet 2019
4
Récit poignant, mon dieu, je n’ose imaginer les conditions de vie terribles des poilus qui devaient cohabiter avec les rats dans les tranchées et qui profitaient des défécations de leurs congénères. Le narrateur et son compagnon d’arme sont comme cul et chemise, leur amitié est solide, vraie, belle et exceptionnelle surtout dans de telles circonstances dramatiques. Ils sont unis face à l'horreur quotidienne qu'ils doivent affronter.
Publié le 12 Juillet 2019
4
Dis-donc on a affaire dans ce roman à de sacrées personnalités. La petite Elly, elle n’a pas froid aux yeux, on pourra dire que c’est une vraie casse-cou ! Elle me plaît bien, elle a du cran, c’est une aventurière…Au travers de votre roman, on est plongé dans un monde rural, dans une bonne ambiance conviviale de village, avec ses marchés, le bétail, c'est dépaysant. Je n’ai pas pu lire l’intégralité du roman faute de temps mais dans ce que j’ai lu, il me semble qu'il y a la matière suffisante pour tenter sa chance auprès d’un éditeur. Alors bonne chance à vous dans vos démarches....
Publié le 06 Juillet 2019
4
Histoire à suspense, très courte, ce qui est bien car pour moi il est inutile d’encombrer le texte avec du superflu. Cette affaire m’a fait penser à l’affaire Daval, affaire qui défraie la chronique et agite les médias depuis un certain nombre de mois. Aussi peut-être parce qu’il est question aussi dans cette affaire d’un corps qui a été brulé. Bonne idée je trouve de faire fonctionner les neurones du lecteur ou de la lectrice qui cherche à deviner lui-même le dénouement de l’affaire. La jeune fille dans la voiture qui prétexte un malaise ou des maux de ventre pour ne pas se faire importuner par un homme trop entreprenant, j’avoue qu’il fallait y penser mais pour le coup j’applaudis. Comme dit le célèbre Georges Brassens : « la contrainte suscite l’imagination ». Enfin dans le cas de l’homme qui prend trop de liberté vis-à-vis d’une femme, on a dépassé le stade de la contrainte!
Publié le 26 Juin 2019
5
These poems are beautiful because they are speaking about love and friendship. But they speak also of suffering, hurt and pain because sometimes unfortunately love or friendship causes grief and sadness. Theses poems are great because they remind us that joy and sorrow are part of life and generally one does not go without the other. I enjoyed reading your poems and was deeply touched by some of them. I thank you for sharing your emotions and feelings.
Publié le 25 Juin 2019

Pages