T.Guenard

T.Guenard a noté ces livres

4
J’ai franchement bien aimé votre histoire, quelle dommage qu’elle n’ait pas duré plus longtemps. Le destin de ces 2 sœurs est assez troublant comme souvent dans les familles, leur personnalité est opposée et elles ont une façon de réagir face au malheur qui est très différente l’une de l’autre. Ce sont de vrais personnages de roman et de fiction, elles ont toutes les 2 du caractère, de la poigne et une certaine forme d’autorité. Comme on dit, elles savent ce qu’elles veulent !J’ai évidemment plus de sympathie pour Nafissa qui semble plus authentique et moins intéressée que sa sœur. Nafissa se laisse attendrir par sa sœur à la fin mais j’ai peur qu’elle se fasse avoir car Marie selon moi est avant tout matérialiste, ambitieuse, individualiste. Je pense que chez elle, les sentiments, cela passe après. Vous voyez je serais capable de disserter pendant de longues minutes sur ces 2 personnages, ce qui prouve oh combien vous avez su me les rendre intéressantes à étudier psychologiquement.
Publié le 11 Octobre 2019
4
En lisant votre roman, j’ai eu le sentiment de lire du fantastique. La rencontre entre le prêtre et le maraudeur est intéressante car très étrange mais leurs dialogues ne manquent pas de fantaisie, cela part dans tous les sens et les répliques fusent. Les 2 personnes se jugent, s’observent, sont en alerte. Les elfes, les dames vertes, les amazones, chaque groupe se mesure, s’évalue avant de partir en guerre, on a affaire à des guerriers et à de grands stratèges.
Publié le 09 Octobre 2019
5
Récit qui m’a plutôt captivé car il met en avant des personnages parfois héroïques qui bravent tous les dangers pour sauver des vies( les pompiers). Sans compter l’histoire d’amour entre Myriam et son mari qui s’apparente à un conte de fée qu’on ne voit que dans les livres. Bon allez ok je suis un peu pessimiste en disant cela. En plus elle bénéficie d’un héritage qui lui permet de réaliser ses rêves. Tout cela semble trop beau pour être vrai, jamais je ne vois cela dans la réalité, ce type de destin. Je n’ai pas encore tout lu mais je serai curieux de voir comment va évoluer le couple qui lie Myriam et son mari. Moi je pronostiquerai pour la mort de celui-ci avec Myriam qui finit par tomber dans les bras de son beau pompier qui l’a déjà sauvée. J’espère que je me trompe car ce n’est pas très gai ce que je prédis....
Publié le 02 Septembre 2019
4
"Le fait de pouvoir faire un bon repas avec les restes du réfrigérateur désigne un bon cuisinier", page 2 très bien vu !« Un affamé est facilement un mécontent, un envieux, une personne sans ressort » page 2, c'est vrai! Votre démarche est généreuse, car vous mettez gratuitement à disposition vos recettes. Celles-ci sont complètes, assez nombreuses et hétérogènes. On a le choix et il y a des recettes que j'ai repérées que je compte bien utiliser (à base de couscous notamment). Après moi je recherche des recettes courtes et j'ai le sentiment que c'est dur à trouver. Si je ne dis pas de bêtise, vous mettiez parfois le temps de préparation mais pas toujours....C'est un élément que j'ai recherché en vous lisant. Dans vos recettes, souvent vos temps de cuisson sont assez longs.... Merci à vous pour ce beau partage.
Publié le 24 Août 2019
4
Récit poignant, mon dieu, je n’ose imaginer les conditions de vie terribles des poilus qui devaient cohabiter avec les rats dans les tranchées et qui profitaient des défécations de leurs congénères. Le narrateur et son compagnon d’arme sont comme cul et chemise, leur amitié est solide, vraie, belle et exceptionnelle surtout dans de telles circonstances dramatiques. Ils sont unis face à l'horreur quotidienne qu'ils doivent affronter.
Publié le 12 Juillet 2019

Pages