Le Dernier Sabbat

266 pages de Philibert_190
Le Dernier Sabbat Philibert_190
Synopsis

Des gens m’ont raconté des vies antérieures, mais aucun n’avait de preuve.
Une force me fait raconter Le Dernier Sabbat. Elle exige la vérité. Cela se passe à Lauterberg (Saxe) en 1667. Mes souvenirs de ce voyage sont clairs, mais je ne me rappelle pas de tout. Au 20ème siècle, je n'y suis jamais allé. La force est satisfaite de ce que j'ai dit. Mais la place que je commence à décrire, je sais qu'elle n’existe pas. J’arrête mon travail. Un ami, spécialiste, me dit : « Va voir là-bas, franchis un pont car tu entres dans le rêve, tourne à gauche car tu vas voir le Diable. » Il ajoute : « Ton histoire est fausse, ce n’est pas comme ça. » Arrivé dans la ville, je passe le pont, tourne à gauche et retrouve, intacts, mes souvenirs. Je peux refaire tout mon voyage, plus de 350 ans après.

Publié le 22 Février 2021

Les statistiques du livre

  665 Classement
  55 Lectures 30 jours
  193 Lectures totales
  -109 Progression
  9 Téléchargement
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 1 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@FaustineFaust
Merci pour votre commentaire. Oui, les dialogues sont nombreux, mais je voulais rendre l’ambiance de cette histoire très étrange. Les personnages existent (sauf Vianuelle), et je les ai rencontrés là où je le dis. Les allers et retour entre passé et présent reflètent la vérité. J’ai eu plusieurs « souvenirs » distincts. J’ai donc, à la fin des années 90, reconnu à (Bad) Lauterberg, les lieux de 1667, comme ils étaient. Le bain de feuille et la transformation en loup viennent d’autres « souvenirs » qui m’ont, eux aussi, beaucoup troublé. Il fallait des dialogues un peu détaillés, pour rendre compte de toutes ces bizarreries !

Publié le 17 Mars 2021
4
Très intrigant et deux fois plutôt qu’une ! Ce jonglage entre ces 2 moments, c’est un fantasme éternel. Pas étonnant que nous voulions savoir ce qu’il en est. Cela dit, sur la forme, je trouve que les dialogues si nombreux si systématiques perturbent parfois le déroulé. En même temps, ils donnent ce rythme qui ne s’arrête jamais. Le sentiment que j’ai eu à la fin… troublant !
Publié le 16 Mars 2021

@Michel CANAL. Merci pour ce premier commentaire. Vous retrouverez la « grande sorcellerie » (pas celle de Harry Potter). Un de mes lecteurs m’a dit : « Je retrouve ce que je sais dans son in situ historique ». J’ai voulu raconter ce que pouvait être un sabbat, sachant que c’était « dans le rêve », lors d’un dédoublement. La couverture illustre une femme qui a été « enduite » de ces crèmes du Diable et qui s’apprête à « partir »… Mais je ne vous donnerai pas la recette !
Je vous souhaite un beau voyage !

Publié le 04 Mars 2021

@Philibert_190, juste un petit mot pour vous dire combien je vais regretter de devoir arrêter ma lecture pour aller dormir, tant je suis séduit par cette histoire dont le rythme fait bondir de page en page pour vite découvrir la suite.
J'aime l'histoire et je suis séduit par votre style entraînant. Au plaisir de retrouver Adeline demain dès le réveil.
Avec toute ma sympathie.

Publié le 03 Mars 2021