Michel CANAL
Biographie

Riche des enseignements d'une carrière ponctuée de mutations ou séjours en France, Outre-Mer, Afrique et Balkans, je suis venu à l'écriture pour relater une histoire sentimentale en deux tomes :
— L'éveil de Claire - Ou l'émancipation d'une jeune femme trop sage
— L'éveil de Claire - Journal intime
Je n'ai pas la prétention d'être un écrivain. Seulement un auteur qui a eu envie, en relatant une aventure singulière qui fut une gageure, de rendre hommage à cette jeune femme promise à un brillant avenir et disparue trop tôt.
Pour les autres écrits, c'est en fonction des circonstances, ou de l'actualité.

Michel CANAL a noté ces livres

5
La note séparée n’était pas un oubli, cher @abdesselam bougedrawi. La rubrique "Je note ce livre" ne permet pas les retours à la ligne, ce que permet celle "Ajouter un commentaire". Hormis les quelques corrections suggérées, auxquelles tout auteur est confronté avant multiples relectures et l’aide de bêta-lecteurs-correcteurs, l’originalité de cette uchronie des exploits de Sherlock Holmes racontés par Sir Conan Doyle, la richesse de votre vocabulaire et la qualité de votre style (ce qui en fait une belle écriture) méritent amplement les cinq étoiles et mes encouragements à poursuivre dans ce filon. D’ailleurs, qui d’autre qu’un médecin pouvait avoir la riche idée de remettre en selle le docteur Conan Doyle ? Etes-vous certain que vous n’êtes pas sa réincarnation ? Merci pour ce partage sur mBS. Cordialement. MC
Publié le 17 Août 2019
5
Chère @Cristina Leg, je reviens tardivement sur votre page d'auteur, toujours avec le même plaisir. J'avoue avoir encore été surpris par la chute, tellement la douloureuse histoire de Lylie est bien emmenée façon Cosette. Difficile d'en dire plus sans dévoiler l'intrigue. Le sujet est bien choisi, car la maltraitance, les abandons, sont malheureusement toujours d'actualité. Avec le recul, je réalise que le synopsis était pourtant éclairant, opposant les désespoirs, les souffrances, mais aussi les espoirs et les forces du bien, titre bien choisi. Avec tous mes encouragements et ma sympathie, Cristina. MC
Publié le 12 Août 2019
5
La note n’était pas un oubli. La longueur de mon commentaire exigeait des retours à la ligne pour un texte aéré, ce que ne permet pas la fenêtre "Je note ce livre". Merci encore, Colette, pour le plaisir que j’ai eu à la lecture de ce roman très bien conçu et à la découverte de votre écriture. A quand le suivant ?
Publié le 11 Août 2019
5
La note n’était pas un oubli. Comme tu as pu en faire l’expérience, seule la rubrique "Ajouter un commentaire" permet les retours à la ligne, nécessaires lorsque la longueur ferait un texte trop compact. Quelle finesse, quelle pudeur, quelle sensibilité d'avoir mis en parallèle le requiem de Berlioz qui se joue dans l'église des Invalides et le kaléidoscope des souvenirs, ce vent qui naît et qui commence, ce vent qui meurt enfin ; vent des funérailles, le vent de requiem qui lentement s'apaise, qui doucement s'éteint. Amicalement. Michel
Publié le 24 Juin 2019
5
@Melissa Haima, comme je l'ai déjà écrit dans l'interview de la rubrique "Actualités" qui m'a fait découvrir votre témoignage au titre très juste : "Cicatrices", je salue votre courage pour avoir osé évoquer cette expérience morbide autant qu'incompréhensible et diabolique vécue pendant tant d'années, et l'initiative de l'avoir publiée pour informer sur ce problème qui affecte de trop nombreuses jeunes personnes. L'intérêt de votre témoignage, pour les lecteurs comme pour vous-même, constitue de mon point de vue une catharsis selon la définition d'Aristote. Vous avez très bien expliqué le processus, l'évolution, mais aussi les stratagèmes pour occulter vos blessures et berner toutes les personnes qui ont eu à connaître de vos tentatives de suicide. Cette période lourde de conséquences, vous l'avez gérée avec une intelligence rare, machiavélique parfois, ce qui interpelle le lecteur ignorant sur la complexité de ce trouble de la personnalité. On est rassuré de savoir que vous êtes sortie de cet enfer. Avec toute mon admiration et mon encouragement pour la suite. Merci pour ce partage. MC.
Publié le 03 Juin 2019

Pages