Le jour et la nuit

4 pages de monBestSeller
Le jour et la nuit monBestSeller
Synopsis

ll y a ce que l'on fait consciemment, et puis il y a ce que l'on ne se souvient pas avoir fait. Mais comment savoir ce que l'on ne croit pas avoir fait, si les autres vous en accusent. Saint-Bleyras en fait sa réponse à l'appel à l'écriture monBestSeller : Faux coupable

Publié le 06 Avril 2021

Les statistiques du livre

  134 Classement
  198 Lectures 30 jours
  198 Lectures totales
  +79 Progression
  0 Téléchargement
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Blanchet Rachid @Bruno Guennec @Serge Tabard
=
Merci pour vos messages, les gars ! Je vous réponds à la hâte, car je suis à l"heure actuelle encore pris dans les charmes et les lianes d'Angkor. Lors des pauses, je parcours vos écrits ainsi que ceux de votre pote Serge Tabard. De retour chez moi, je lirai le vierge, relirai le parcouru, et vous dirai mon ressenti ensuite. Pour l'heure, et en revanche sans attendre, je vous passe déjà mon amical bonjour et mes pensées les plus confraternelles en l'écriture.
Votre Georges/Saint-Bleyras

Publié le 13 Avril 2021
5
Il est impossible que cette nouvelle si réussie passe inaperçue ! Je tente, par ces étoiles supplémentaires, de la rappeler aux bons souvenirs des lecteurs de mBS. A très bientôt Saint-Bleyras. Amitiés. Rachid / Serge / Bruno
Publié le 13 Avril 2021

@Serge Tabard
=
Merci pour votre commentaire que je trouve juste et précis.
=
Vous posez une question, et j'y apporte ma réponse : plutôt que constat désabusé, je dirais volontiers constat désensibilisé. Voire constat frappé, jusqu'à l'arrivée de la police, au coin d'une certaine déréalisation.
=
D'autre part, il y a la présence initiale d'Olga. C'est le seul prénom de ce bref récit. Des choses se sont sans doute nouées entre Olga, la tenancière du bar, et le "héros" sans nom. Des choses de l'ordre de la compréhension mutuelle, d'une certaine affection peut-être (le taxi partagé, le geste d'adieu). Mais des choses qui n'aboutissent pas au bon endroit, en tout cas, le pavé de la cour l'atteste pour le héros. Du temps qu'Olga s'en est retournée seule chez elle.
=
Merci encore !
Cordialement

Publié le 07 Avril 2021
5
@ Saint-Bleyras Vous réussissez en quelques pages à créer un monde, dans lequel des personnages existent : la femme pompeuse et l'homme qui l'accompagne, le héros malheureux qui ne se reconnaît pas quand il a bu (mais il est peut-être de mauvaise foi) et les représentants de la loi. J'ai pris plaisir à lire ce récit, parce que j'y ai perçu beaucoup d'ironie (mais pas d'amertume), une sorte de constat désabusé (on peut dire ça ?) que le monde est ainsi, un monde où l'on tombe à cause d'une sacoche, ou peut-être d'un malheur beaucoup plus ancien, intentionnellement oublié. Votre art tient autant à ce que vous dites qu'à ce que vous ne dites pas. Vous suggérez, vous laissez la place à votre lecteur : peu d'auteurs savent faire ça. Donc, sincèrement bravo.
Publié le 06 Avril 2021