Délivrance

3 pages de EMu
Délivrance EMu
Synopsis

Une chanson dédicacée à celles (ou ceux) qui subissent les violences conjugales et qui, un jours, en sortent et se confient à une personne qui raconte.

Publié le 27 Juin 2023

Les statistiques du livre

  1654 Classement
  36 Lectures 30 jours
  562 Lectures totales
  -33 Progression
  0 Téléchargement
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

5 commentaires , 1 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
EMu

@BAITZ Pierre Heol
Merci pour l'interrogation et la perspicacité. Exact, 30 ans en jours, le temps d'une part de vie, le temps qu'il faut pour comprendre que sa place n'est plus avec lui, qu'il est tant de partir, même si les portes de la prison sont aussi lourdes qu'invisibles. Alors que la décision est prise, mais l'action encore difficile à engager, la vie se charge par une crise cardiaque, de le foudroyer.

Et puis une rencontre, des aveux, un récit, et un coupable comme tant d'autres.

Coupable de ne pas avoir été là 30 ans plus tôt, pas forcément par amour, mais simplement par humanité, pour que ce chien, comme tous ceux qui mordent par plaisir ou malice en toute impunité connaissent le gout de la laisse et se voient privés de leur jouet soufre douleur, bien avant de le casser, et ou de trépasser eux même. Telle est l'histoire que j'ai voulu raconter ...

Votre bio m'interpelle ... vite fait, dessert-elle la "ré-habillitation" ou la "vendetta" ? mais suis je peut être complètement à coté. je vais donc lire le contenu pour tenter de résoudre l'énigme... V

Publié le 30 Septembre 2023

pourquoi dix mille neuf cent cinquante? c'est le nombre de jour de souffrance? le nombre de coup de ce sale batard? la question reste entière. la douleur est à vif.

Publié le 30 Septembre 2023
EMu

@Donovan Letch
Moins risquée que par le col ;-)

Publié le 30 Juin 2023

Je l'ai relu dans cette optique mais de toutes manières un poème doit garder sa part de mystère. Et celui-ci encore davantage car on reste longtemps après la lecture dans ce flou interrogateur qui est le propre d'une création de qualité. Il n'est ni mieux, ni moins bien une fois livrée la clef mais il vous saisit pareillement. C'est un poème qui vous tire par la manche du cœur pour faire une métaphore risquée...

Publié le 29 Juin 2023
EMu

@Donovan Letch . Je n'avais pas pris l'ascenseur non plus.... Merci pour votre commentaire.

En vérité, il s'agit d'un homme qui parle du vécu d'"une femme et s'adresse à elle tout autant qu'à toutes celles et ceux encore sous "emprise". Sentiments mailés de culpabilité, d'impuissance, d'avertissement, d'encouragements ....

Publié le 28 Juin 2023
3
Je ne suis pas un chaud partisan du renvoi d'ascenseur. Donc ce n'est pas de cela qu'il s'agit. Mais étant sensible aux poèmes (voir le Piégeur Masqué, un autre pseudo), j'ai lu votre création par une curiosité aiguisée d'autant plus par les affinités qui se sont dégagées de vos commentaires. (Les animaux) Je dois dire que c'est à la fois puissant et émouvant. L'écriture est tendue, aiguisée. Le rythme est fluide ou heurté pour épouser les variations de votre état d'esprit. Comme dans tout poème qui se respecte vous laisser planer une part de mystère. Je salue l'ensemble. Reste une inconnue - une femme ou un homme ? Ça semble aller de soi mais il y a quelque chose dans le style qui fait légèrement interrogation. ex Fidji Fidji ex Piégeur masqué
Publié le 28 Juin 2023