La voix des inoffensifs

41 pages de Fukiandi gloire
La voix des inoffensifs Fukiandi gloire
Synopsis

"La Voix des Inoffensifs" est une nouvelle captivante qui présente une histoire inventée, relatant la bataille d'une jeune femme congolaise, Amina. Plongez-vous dans une région dévastée par la terreur et l'oppression, l'Est de la République Démocratique du Congo, comprenant les provinces du Nord-Kivu, de l'Ituri et du Sud-Kivu.
Amina, une jeune journaliste, se dresse courageusement comme une voix audacieuse et indomptable.
Armée de sa caméra et de sa plume, elle brave les dangers afin de documenter les horreurs qui déchirent cette communauté.

Publié le 02 Septembre 2023

Les statistiques du livre

  1393 Classement
  40 Lectures 30 jours
  692 Lectures totales
  +313 Progression
  7 Téléchargement
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

10 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Chère @Monique Louicellier,

Tout d'abord, je tiens sincèrement à m'excuser pour le retard pris dans ma réponse. J'ai estimé qu'il serait préférable de vous écrire une fois que j'aurais terminé de faire quelques modifications.

Je tiens à vous remercier pour votre message et pour avoir attiré l'attention de Catarina Viti sur moi. Je suis ravi de vous informer que j'ai bénéficié des conseils de Catarina Viti. Je vous suis reconnaissant pour votre soutien et votre implication.

De plus, j'ai pris en compte vos dernières recommandations concernant la mise en forme (format A5, police Times New Roman taille 14) et j'ai apporté quelques améliorations. J'apprécierais beaucoup avoir votre avis si vous avez le temps.

Chère Monique, je vous remercie encore.

Bien à vous,

Fukiandi Gloire

Publié le 03 Octobre 2023

Cher Fukiandi Gloire,

Tout d'abord, je tiens à te remercier d'avoir pris le temps de me répondre de manière aussi détaillée et sincère. Et je suis ravi de constater que mes commentaires ont été bien reçus.

Je comprends totalement la perspective que tu avais en écrivant l'histoire d'Amina et la nécessité d'être concis étant donné les circonstances du récit. L'explication que tu as fournie m'a donné une nouvelle perspective sur l'histoire et je respecte profondément ton choix artistique.

Ce serait un honneur pour moi de te rencontrer en personne pour échanger davantage. Si tu habites à Kinshasa, comme moi, j'aimerais beaucoup qu'on puisse organiser un rendez-vous. Les échanges en personne ont souvent une profondeur et une richesse incomparables aux échanges en ligne.

Si cela te convient, fais-le moi savoir et nous pourrons planifier quelque chose à ta convenance.

Encore une fois, merci pour ton retour et pour le merveilleux travail que tu fais.

Bien cordialement,

Brandon Bafalanga

Publié le 27 Septembre 2023

Cher @Brandon Bafalanga,

Tout d'abord, je m'excuse sincèrement pour le retard pris dans ma réponse.

Je te remercie d'avoir pris le temps de lire cette nouvelle et de me faire part de tes impressions détaillées. Je suis reconnaissant de tes suggestions constructives, et je les prends très au sérieux. Je suis d'accord avec toi sur l'importance de développer un personnage principal plus complexe et nuancé. Tes idées concernant son évolution, ses doutes, ses peurs et ses dilemmes sont très pertinentes. Elles ajoutent de la profondeur à son parcours et rendent l'histoire plus authentique.

Je comprends également l'importance que tu accordes à la relation entre le personnage principal et l'orpheline. Il est essentiel de développer davantage ce lien pour renforcer l'aspect émotionnel de l'histoire.

Cependant, l'intention était de donner la parole à l'héroïne, Amina, à travers cette nouvelle, mais tu remarqueras, comme tout le monde, que finalement ce récit a été écrit au moment où Amina était dans un état critique, sur son lit d'hôpital. Par conséquent, j'ai cherché à rester réaliste en fonction de la situation. C'est pourquoi la nouvelle ne pouvait pas être très détaillée. Amina n'était pas certaine d'avoir suffisamment de temps pour tout raconter. Elle devait être concise, mesurée et directe. C'est donc la raison pour laquelle j'ai préféré ne pas entrer trop en profondeur.

Bien que tu aies raison, il est important de faire ressortir la sincérité dans chaque relation, ce qui est une tâche délicate à prendre en compte.

Je tiens à te remercier sincèrement pour ton soutien et tes encouragements. Tes commentaires me sont précieux et m'aideront à améliorer mon récit. Je vais travailler sur les aspects que tu as mentionnés afin de rendre l'histoire plus captivante et les personnages plus mémorables.

Je te souhaite une excellente journée !

Bien à toi,
Fukiandi Gloire

Publié le 27 Septembre 2023
3
Cher Gloire, J'ai enfin terminé la lecture de ton livre, comme je m'étais engagé à le faire. Mes excuses pour le retard, le temps m'a manqué. Quelle histoire ! Son potentiel est immense. La fin, si tragique, est incontestablement le point fort de ton récit. Ne la change surtout pas ! Cependant, j'ai quelques suggestions à te faire concernant le fond de ton histoire. En ce qui concerne la forme, @Monique Louicellier t'a déjà donné d'excellents conseils ; je n'aimerais pas redire ce qu'elle a déjà exprimé. En outre, j'ai toujours pensé que la première qualité d'une fiction réside dans la force de son intrigue, la fondation même du roman. Avant tout, concentre-toi sur cette base, puis tu pourras affiner le style plus tard. Rappelle-toi que certains estimaient que Dostoïevski n'avait pas un style exceptionnel, et pourtant, ses œuvres sont intemporelles. L'essence d'une fiction, c'est avant tout son histoire et les émotions qu'elle véhicule. J'ai identifié deux éléments cruciaux à améliorer : les enjeux et ton personnage principal. En ce qui concerne ton protagoniste : elle semble trop parfaite, trop lisse, voire irréprochable. Cela la prive d'une certaine profondeur. Un personnage mémorable est celui avec lequel on peut s'identifier, non seulement à travers ses qualités, mais surtout ses imperfections, ses faiblesses... Voici quelques suggestions qui pourrait permettre aux lecteurs de s'immerger pleinement dans son parcours : A) Imagine qu'au début, elle soit plus égoïste et détachée des conflits, les vivant uniquement par procuration à travers les médias. Chose qui devra changer vers la fin, car les personnages les plus marquants sont ceux qui évoluent. B) Mais un jour, ces rêves, puis cette voix intérieure qui l’investit de la mission d’être la voix des sans-voix la bouleversent, agissant comme un déclencheur, l'incitant à sortir de sa zone de confort. (Tu as par ailleurs brillamment introduit cet élément perturbateur.) C) Une fois sur les lieux des événements, elle découvre une réalité bien plus cruelle que celle qu'elle avait imaginée, la mettant face à un choix déchirant : abandonner sa mission et retourner à la capitale ou risquer sa vie pour la mener à bien. Ses doutes, ses peurs sont autant d'émotions qui rendraient son périple plus authentique. Ce conflit interne, ce dilemme est essentiel pour la dynamique de l'histoire. D) Un incident, tel qu'une première attaque sur le village par des rebelles, pourrait par la suite catalyser sa transformation. L'ampleur de cette attaque, avec ses pertes humaines et la détresse des habitants, renforcerait sa détermination à rester et à soutenir les villageois. E) Cependant, les villageois pourraient rester sur leurs gardes malgré sa décision de rester et de lutter à leurs côtés. Sa relation avec eux, particulièrement après avoir envisagé de les quitter, nécessiterait des efforts pour regagner leur confiance, ajoutant ainsi des obstacles qui intensifient la tension. F) L'attaque finale du village, lors de laquelle elle sacrifie sa vie pour sauver une jeune orpheline, représenterait alors sa rédemption en quelque sorte. Les villageois la pleureraient alors comme une véritable héroïne. Concernant sa relation avec l'orpheline, c'est une facette de l'histoire qui m'a touché, mais qui me semble mériter un approfondissement. Il est essentiel de développer davantage leur lien. Leur connexion pourrait être le reflet symbolique de la relation du protagoniste avec le village tout entier. Cette orpheline, véritable clé émotionnelle, mériterait d'être au centre du récit, car elle est la raison pour laquelle le protagoniste est prête à faire ce sacrifice ultime de sa personne. Puise dans tes propres émotions, tes expériences (de l’amour que tu ressens pour une personne, un membre de ta famille, par exemple), pour donner de la profondeur à cette relation. Je t'encourage à t'immerger dans leurs échanges, à ressentir leur affection mutuelle pour la retranscrire avec profondeur et sincérité. En conclusion, Gloire, souviens-toi que ce sont tes mots, ton histoire. Mes suggestions ne sont qu'une perspective parmi d'autres. Chaque lecteur et critique apporte son regard unique. J'espère que mes commentaires t'aideront dans ton processus créatif. Je te souhaite une excellente soirée, Cher Gloire. Brandon.
Publié le 24 Septembre 2023

@Fukiandi gloire

Cher Gloire,

Voici déjà comment contacter Catarina Viti, ici ou sur Facebook, si vous avez un compte.

Elle a été enchantée que j'attire votre attention sur vous.

https://www.monbestseller.com/membre/catarina-viti

Je pense que Catarina connait de bons lecteurs-correcteurs bénévoles, qui j'espère vous feront des suggestions et ce sera à vous de vous en inspirer ou pas, sachant qu'une correction peut changer le style d'un texte.
J'en connaissais une.

Je manque hélas cruellement de temps pour vous faire moi-même des suggestions sur le texte entier, car je ne trouve même pas le temps de lire alors que j'adore lire.
Concernant votre nouvelle, je pourrais sans doute m'y coller... Mais quand ?'

Une petite remarque : vos simples commentaires ci-dessous témoignent de vos talents d'écrivain, excellente plume, aucune faute.

Regardez déjà pourquoi votre style a changé dans votre nouvelle, sous le coup des émotions je pense, le type de parler, de rythme que vous voulez garder à votre héroïne. Ce que vous voulez faire passer ou ce que vous attendez que le lecteur devine, s'il doit passer au dessus de fautes d'accord ou contre-sens pour être en communion avec ce qu'il se passe
Une parole ou une écriture traumatique n'est pas souvent poétique, sans fautes, dans les clous...
Et ce qui sort de la plume de l'héroïne n'est pas forcément identique à ce qui caractérise l'écriture de l'auteur.

Vous allez vous de toutes manières vous améliorer dans vos écrits.
Peut-être même est-ce déjà le cas dans vos romans.

Juste, relisez vos textes, si vous avez le temps bien sûr, jusqu'à ce que chaque mot, chaque virgule, ne puisse être déplacé à votre avis, il faut que
le texte devienne une évidence pour vous et qu'il acquière une force immense, sa propre vie.

Voyez avec Catarina si elle peut vous propulser plus loin...

Très bon courage et à très bientôt !

Publié le 23 Septembre 2023

Chère @Monique Louicellier,

Je tiens tout d'abord à vous exprimer ma profonde gratitude pour vos paroles touchantes et émouvantes. Votre message m'a profondément touché, et je suis honoré que ma nouvelle ait suscité de telles émotions en vous, au point de vous faire pleurer. C'est un privilège pour moi d'avoir pu transmettre ne serait-ce qu'une partie des souffrances vécues par notre population à l'est de la R.D.C.

Je suis conscient d'avoir été généraliste quant à la description des faits et à l'engagement des responsables. Cela était dû à une pure réserve, car il est essentiel de relayer des informations avérées. Vos observations sur les fautes d'accord de temps et les coquilles sont justes, et je vous remercie de me les avoir signalées. J'apprécierais énormément si vous pouviez me fournir des suggestions de corrections, car je suis constamment en quête d'amélioration et de perfectionnement de mon écriture.

Vous avez souligné à juste titre l'importance de donner une voix aux âmes innocentes, à ceux dont la langue a été coupée. Je ressens un profond engagement envers cette noble cause, et je suis déterminé à poursuivre ma mission d'écrire et de témoigner de ces injustices. Votre encouragement et votre soutien me donnent la force de continuer malgré les défis qui se dressent devant moi.

Les temps troublés dans lesquels nous vivons exigent que la vérité éclate et triomphe. Nous espérons tous que l'humanité sera réparée et qu'elle embrassera l'amour universel. Je suis conscient des immenses défis qui nous attendent, mais je crois fermement en la capacité de l'écriture à être une force de changement. Comme vous l'avez si poétiquement exprimé, l'écriture sera ma lance dans cette bataille pour la justice et la rédemption.

Je vous adresse mes salutations les plus respectueuses, chère Monique Louicellier. Votre message m'a profondément touché et renforcé ma détermination à poursuivre ma voie d'écrivain engagé. J'espère que nos chemins se croiseront à nouveau dans ce voyage littéraire.

Avec toute ma gratitude,
Fukiandi Gloire

Publié le 22 Septembre 2023

@Monique Louicellier
Je vous remercie pour vos suggestions concernant le format et la police du texte. Je vais republier le texte au format A5 avec la police Georgia, taille 13, afin d'améliorer la lisibilité sur tablette. Je suis également intéressé par un contact avec Catarina Viti pour discuter de mes projets. Cependant, j'aurais besoin d'aide pour entrer en contact avec elle.

Publié le 22 Septembre 2023
5
@Fukiandi gloire Voilà j'ai lu votre nouvelle. Elle est touchante. Je pleurais même à la fin. Donc oui, malgré un sujet connu dans nos pays occidentaux, ce Congo dévasté vers la frontière rouandaise, bien que vous ayez parlé en généralités, comme un écrivain n'ayant jamais mis les pieds au Congo aurait tout autant pu le faire. Malgré toutes vos fautes d'accord de temps, en troisième partie surtout. Et malgré d'autres coquilles ou des mots en contre-emploi... Et ne vous inquiétez pas, on vous dira où, pour les suggestions de corrections. Eh bien, eh bien, les émotions sont là et bougrement là ! Et y parvenir n'est pas donné à tout le monde, cher ami, donc c'est bien entendu un 5/5 ! Mais la note, on s'en fiche un peu. L'important c'est ce sujet et que vous, qui êtes de là-bas, vous en soyez emparé, comme un chevalier portant armure peut se couvrir de ses couleurs, au moment ultime d'une bataille, le sang et les trous du tissu épousant les plaies et les fers cabossés, pour ne point mourir sans elles, pour partir avec ses fiertés et ses trésors ! Et votre étendard à vous, à nous, ce sont les âmes des innocents, des inoffensifs comme vous les appelez avec rage, ceux dont on a coupé la langue... Je pense que vous allez faire longue route, Gloire, vous allez améliorer votre écriture dans ce but, vous surpasser malgré le mutisme tapi qui guette les victimes des grandes émotions, eh oui, car comme l'héroïne de votre nouvelle, vous avez bel et bien une mission, et vous savez très bien qui vous a choisi pour elle. Nous vivons des temps troublés où la vérité doit éclater, où elle vaincra. Où nous espérons que l'humain sera réparé et deviendra tout amour. Tâche insurmontable ? On pourrait douter bien entendu... Et pourtant. Deux camps vont bientôt s'affronter ouvertement et il n'y aura plus de place pour les tièdes... Il faudra choisir. On ne balaiera plus les pires atrocités sous le tapis. L'Afrique secouera son joug et de son sein, des voix s'élèveront et porteront loin. Vous ne devez pas abandonner. L'écriture sera votre lance. Je vous salue bien bas, chevalier !
Publié le 21 Septembre 2023

@Fukiandi gloire
Cher Gloire,
Je commence tout juste la lecture et voulais vous demander de republier votre texte en format A5 cette fois et avec une police du type Georgia 13, je crois... C'est ainsi plus lisible sur tablette.
Quand vous aurez le temps bien entendu.
Prenez aussi contact avec Catarina Viti, elle vient juste d'aider un jeune poète sénégalais très doué à venir en France exposer son oeuvre dans des salons et il a pu aussi se présenter iors de manifestations culturelles africaines en France.
C'est tout récent, il est maintenant édité...

Publié le 21 Septembre 2023

@Monique Louicellier
Merci beaucoup pour votre critique. Elle m'encourage encore davantage, et je suis tout aussi honoré de recevoir votre réaction que vous l'êtes de lire cette nouvelle. J'attendrai sans doute votre impression après lecture. Et oui, mon prénom est Gloire. Chère Monique, c'est bien ça ? Vraiment, merci.

Publié le 20 Septembre 2023

@Fukiandi gloire

Cher Monsieur,
Gloire est-il votre prénom ?
Pour commencer, le résumé lui-même de votre nouvelle est tellement bien écrit et plein de suspens que je vous lirai avec un très grand plaisir !
Je me sens même vraiment honorée d'avoir la possibilité de lire un tel texte et je vous renverrai mon impression ainsi qu'une note qui sera certainement un 5/5, dès que j'aurai un petit moment, mais dans pas très longtemps quand même, car la curiosité me ronge déjà...

Publié le 20 Septembre 2023

Vos critiques et suggestions sont les bienvenues

Publié le 09 Septembre 2023