Le syndrome du popcorn

2 pages de Emmanuel Quinn
Le syndrome du popcorn Emmanuel Quinn
Synopsis

Jonathan, scénariste prodige, pollue l’existence de son entourage en mettant en scène leur quotidien lors de situations fantaisistes tirées de son imagination. Ses proches vivent des scénarios embarrassants qu’il orchestre, et finissent par se lasser de sa créativité débordante. Sa famille et sa petite amie tentent de le raisonner et lui faire considérer la valeur du moment spontané, lui qui s’enferme constamment dans les clichés fictifs. Un soir, sa compagne alors enceinte, est assassinée dans des circonstances sinistres par un homme au masque inquiétant. Dévasté, Jonathan décide d’user une dernière fois de ses dons de scénariste tant décriés, pour confondre le coupable et découvrir la vérité.

Publié le 26 Novembre 2023

Les statistiques du livre

  77 Classement
  354 Lectures 30 jours
  2112 Lectures totales
  +1 Progression
  215 Téléchargement
  8 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
Très bon suspense avec des rebondissements bien dissimulés, c'est très bien fait, Bravo
Publié le 04 Janvier 2024
4
Merci pour cette belle épopée. La fiction dans la fiction est bien léchée et m'a tenue en haleine jusqu'au bout. Bravo
Publié le 19 Décembre 2023
5
De nombreux rebondissements qui amènent à une fin qu'on ne prévoit pas. Qui est pris qui croyait prendre!. Je vous invite à poursuivre vos écrits 5/5
Publié le 15 Décembre 2023
4
Très bon scénario, c’est original, c’est drôle, ça m’a fait penser à ce film il y a longtemps où l’acteur traverse l’écran, là c’est pareil, la fiction se met à tous les niveaux, tout le temps, on se perd entre le réel et le cinéma. Vraiment bien fait. Mais… il y a trop de petites erreurs de narration je trouve, par exemple, l’utilisation de qualificatifs tirés par les cheveux pour ne pas vouloir répéter, éphèbe, bellâtre par ex, ou la jeune assistante ou l’homme aux traits latins, ou l'homme de 39 ans, ou à l’inverse le même adjectif répétés 2 ou 3 phrases de suite. Tout ça rend la lecture un peu bancale. Et aussi, where is the beef ? On attend le Suspense Policier qui ne commence jamais, il faut vraiment être patiente ! Bref, très sympa, plein d’imagination, mais je trouve, nécessiterait un peu d’affinage.
Publié le 07 Décembre 2023