La Barre haut

163 pages de Eric M
La Barre haut Eric M
Synopsis

Roman inspiré d’une histoire vécue, La Barre haut relate le parcours des élèves d’une prépa aux concours d’entrée à l’Ecole Nationale d’Administration, confrontés à des situations cocasses, surprenantes, parfois incongrues qui illustrent les embûches de ces bûcheurs.

Au fil des pages, joue la sélection naturelle. A l’arrivée, peu d’élus. Des deux personnages principaux, la fille réussit le concours, le garçon échoue. Entre public et privé, passion et politique, amour et amitié, se déroule un chassé – croisé jusqu’à l’aboutissement ultime : l’annonce de la surpression de l’école par le Président de la République.

Publié le 03 Janvier 2024

Les statistiques du livre

  830 Classement
  49 Lectures 30 jours
  1482 Lectures totales
  +271 Progression
  85 Téléchargement
  4 Bibliothèque
 

"La Barre haut" est le "Livre le +" du 29 janvier. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à Eric M, c’est pour cela qu'il publie son roman sur monBestSeller.

Publié le 29 Janvier 2024

Ce livre est noté par

9 commentaires
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Maître Abla Singro
MBS m'a averti que vous aviez fait un commentaire sur La Barre haut. Or, il n'apparaît pas dans la liste des commentaires. Il y a peut-être un problème technique. Je vous invite à réitérer votre envoi. Je réponds à tous les commentaires.

Publié le 12 Février 2024

@ Victor Montrilleux
La meilleure façon de comprendre comment le système marche était de passer le concours. J'ai donc intégré une prépa après avoir passé la PENA. La Barre haut est inspirée de cette expérience. Je l'ai romancée pour rendre le sujet accessible. La deuxième partie du livre est également inspirée de mon expérience dans le Conseil et des missions que j'ai réalisées pour le secteur public après avoir été "ajourné" à l'ENA. j'ai ainsi gardé des relations avec mes anciens condisciples qui ont intégré l'école, ce qui me permet de couvrir l'ensemble de la scolarité dans le livre. L'histoire d'amour est inventée mais elle me permet d'évoquer l'endogamie propre au milieu et la reproduction des élites toujours d'actualité. J'ai changé la temporalité et les noms pour des raisons de confidentialité et pour arriver à l'élection d'Emmanuel Macron et sa décision de supprimer l'école sous son ancienne version. Je vous souhaite une bonne lecture.

Publié le 03 Février 2024

Baignant moi même dans ce milieu je suis particulièrement intrigué de savoir quelle expérience vous avez retiré de l’ENA et comment vous avez rendu le sujet accessible ! Les premières pages sont prometteuses ! Au plaisir de vous lire.

Publié le 03 Février 2024

Baignant moi même dans ce milieu je suis particulièrement intrigué de savoir quelle expérience vous avez retiré de l’ENA et comment vous avez rendu le sujet accessible ! Les premières pages sont prometteuses ! Au plaisir de vous lire.

Publié le 03 Février 2024

Baignant moi même dans ce milieu je suis particulièrement intrigué de savoir quelle expérience vous avez retiré de l’ENA et comment vous avez rendu le sujet accessible ! Les premières pages sont prometteuses ! Au plaisir de vous lire.

Publié le 03 Février 2024

@MartinM
Merci pour votre retour. La difficulté essentielle dans l'écriture de ce roman était de rendre cette expérience vécue attrayante pour le grand public. J'ai décidé de le publier après l'annonce du président de la République de supprimer l'école remplacée depuis par l'Institut National du Service Public. Tout est dans le non-dit y compris le jeu de la séduction à tout les niveaux. Un candidat sur dix est admis. Inutile de dire que la concurrence est rude. La culture générale testée dans l'épreuve reine du mythique grand' O (aujourd'hui requalifiée épreuve d'entretien) est à la fois l'appréhension et l'obsession des candidats, d'où l'utilisation des citations pour faire passer le message. L'histoire d'amour contrarié entre les deux principaux personnages est un clin d'œil aux couples mythiques formés à l'école (F. HOLLANDE et Ségolène ROYAL par exemple). Sur la forme, je suis d'accord, la publication in extenso de l'ebook auto-édité chez Librinova est difficilement lisible sur Smartphones. Je tiendrai compte de vos remarques, et de celles de monBestSeller.com, pour de prochaines publications. En tout cas je vous remercie encore pur votre commentaire et vos suggestions constructives.

Publié le 24 Janvier 2024

Il faut être motivé pour connaître / comprendre, non les arcanes du pouvoir, mais les dessous des us d’une école préparatoire comme l’ENA, mais si on l’est, c’est assez jubilatoire. Cela alterne entre le fond du sujet, de la connaissance, des ambitions, des petites réflexions tout à fait légères et paraissant inutiles, et des citations souvent à propos qui sont assez à bicher. Un peu compliqué, probablement à dessein, en tout cas, c’est ce que je me dis, un peu romance, probablement également à dessein, même si cela ne parait pas vraiment correspondre à l’âge du capitaine, et que ce n’est pas la tasse de thé que je bois, c’est quand même assez amusant d’avoir eu cette envie de témoignage ! (ps j’ai trouvé la présentation pas adaptée à la lecture sur ordinateur, et me suis dit qu'une relecture permettrait de revoir ici ou là quelques formules qui pourraient être allégées au profit de la fluidité ? ainsi que des fautes d’orthographe ou d’inattentions surprenantes pour un livre édité)

Publié le 24 Janvier 2024

@Cortex6

Merci pour ce retour. Effectivement le défi de traiter un tel sujet était de le vulgariser et de le rendre lisible pour le grand public, d'autant que le langage de l'ex énarchie est bourré de codes. J'ai pris la décision de publier ce roman lorsque le président de la République a annoncé qu'il allait supprimer l'école. Toutefois, les critiques de cette école doivent être nuancées. On rencontre chez les énarques des personnalités au caractère bien trempé dont certains ont un destin hors du commun. Le problème est ce que l'institution fait d'eux et la tendance fort humaine de se reproduire. Quant aux relations avec les cabinets de conseil la réalité dépasse la fiction avec l'affaire McKinsey qui a défrayé la chronique lors de la dernière élection présidentielle. Il est encore trop tôt pour savoir ce que donnera la création de l'Institut National du Service Public en remplacement de l'ENA, c'est une réforme à long terme. Merci encore pour votre commentaire positif.

Publié le 23 Janvier 2024

@Eric M

Merci pour cette lecture passionnante, où vous rappelez l'effort de sacrifice et la rigueur de la discipline que demandent ces grandes études, la préparation aux concours, l'ENA, les travaux de consultant, l'immense machine européenne, tout cela qu'il faut mener, gérer au milieu d'amours contariées ou idéalisées. La belle Andréa, dont le destin sera d'être amante ou femme infidèle, un destin à l'arraché, Anselme ne lésinant pas sur ses efforts :) Anselme que nous suivons tout le long de son parcours, avec des choix qu'il reconnaît lui-même à contrario ("Échouer à l'ENA ouvrait toutes les autres portes" écrivez-vous très justement). L'écriture est maîtrisée et agréable – d'aborder des sujets arides comme les techniques de management ou la hierarchisation des rôles dans l'administration n'était pas chose aisée, et je trouve que le rendu, nécessairement didactique sur certains points, trouve sa place au milieu des interrogations et des évolutions du protagoniste. Bravo donc pour ce texte dans lequel je me suis totalement immergé ! Vous m'avez aussi ouvert les yeux sur les coulisses des grands concours, les relations entre les candidats, leur "fonctionnement" dans cet univers. Un grand merci pour ce moment de lecture.

Publié le 23 Janvier 2024