Mosbah

19 pages de HASSEN NAJJAR
Mosbah HASSEN NAJJAR
Synopsis

J'attendrai le soir et j'irai vers lui, mais avant cela, je préparerai un délicieux repas qu'il n'a jamais goûté de sa vie. Je lui ferai ressentir son humanité, tout comme il m'a fait ressentir la mienne hier quand il m'a donné ce précieux conseil, a versé des larmes pour moi et partagé des fruits avec moi. Il doit aussi certainement faire face à un problème majeur, voire sa tragédie est peut-être plus grande que la mienne.

Publié le 08 Février 2024

Les statistiques du livre

  1069 Classement
  58 Lectures 30 jours
  334 Lectures totales
  -9 Progression
  4 Téléchargement
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

5 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Zoé Florent, Bonsoir Michèle, je suis ravi que vous ayez apprécié cette nouvelle. Dans un précédent commentaire adressé à Catarina, j'ai évoqué les motivations qui m'ont poussé à écrire le roman. Un écrivain peut puiser des questionnements humains à partir de situations simples rencontrées dans la vie quotidienne. Par ailleurs, le phénomène du suicide est malheureusement devenu répandu dans notre pays, en raison de divers facteurs politiques, sociaux et psychologiques. Il revient à l'écrivain de les appréhender et de tenter de les aborder avec une profondeur qui puisse toucher les lecteurs au plus profond d'eux-mêmes. En ce qui concerne Mosbah , ce prenom signifie "lampe", c'est lui qui a sauvé cette jeune fille d'une mort certaine et l'a libérée de la détresse mentale qu'elle traversait. Mes salutations à vous, Michèle, et passez une agréable soirée.

Publié le 29 Février 2024
3
Bonsoir @HASSEN NAJJAR. Merci pour cette nouvelle profondément humaine, qui tend à démontrer que nous pouvons créer notre pire ennemi en nous-même, tandis qu'un simple regard sur l'autre peut nous détourner des tristes expériences et réconcilier avec la vie. La fin est habilement menée, le sujet de la thèse de Mosbah expliquant à lui seul son choix de vie. Bravo et bonne soirée. Amicalement, Michèle
Publié le 29 Février 2024

@Catarina Viti, je vais vous partager un secret, chère Catarina, concernant ce texte. Je l'ai écrit après avoir été inspiré par une photo émouvante d'une journaliste marocaine. Je lui ai envoyé le message suivant via Messenger, traduit de l'arabe : "Je souhaite sincèrement, chère nouvelle amie, que mes paroles ne vous offensent ni ne vous dérangent, ce n'est pas du tout mon intention. Je crois que tout écrivain ou artiste, lorsqu'il souhaite exprimer les caractéristiques d'une photo, n'a pas pour but de blesser ou de nuire. C'est la première fois que je m'attarde sur l'écriture et l'expression d'une photo réelle, bien que les romanciers soient habitués à décrire leurs personnages pour qu'ils puissent être imaginés par les lecteurs de la manière la plus précise et la plus éloquente possible. Vous n'êtes pas un personnage de mes romans, mais tout écrivain souhaiterait que cette image soit celle d'un personnage principal de ses œuvres. Je suppose que vous vous demandez pourquoi !! Vous avez le droit de poser cette question, et il est de mon devoir d'y répondre en essayant de décrire cette photo touchante. Ceux pour qui cette image ne provoque aucune émotion sont dépourvus de tout sens de l'humanité qui émane des traits et des détails du visage. Je ne connais pas le contexte de cette photo, mais j'aurais aimé savoir dans quel état d'esprit vous étiez lorsque vous l'avez prise. Les circonstances ne devaient pas être favorables ou joyeuses, cela se reflète dans votre regard, qui rappelle ceux que l'on ne voit que rarement, même dans les plus grandes œuvres d'art. Ce regard triste de l'enfance suscite la sympathie et l'amour chez ceux qui le contemplent. Cette photo sert d'exemple poignant pour l'histoire des Misérables de Victor Hugo. Elle révèle non seulement votre beauté, mais aussi la beauté du Créateur et Sa puissante capacité de création. Nous regrettons l'absence de sourire ou de tout signe de joie, et nous nous demandons ce qui vous est arrivé. La couleur rouge sur vos lèvres éveille la curiosité, car le rouge n'est pas toujours associé au bonheur. Était-ce la photo de la douleur ou de l'espoir, ou des deux ? Personnellement, je n'ai ressenti que de la douleur. J'ai délibérément écrit ces mots, car votre photo est bien plus qu'une simple image. Elle est un chef-d'œuvre auquel même les plus grands artistes peinent à donner vie. Je m'excuse pour cette intrusion dans votre vie sans permission. La discussion sur cette photo ne fait que commencer malgré la tristesse qu'elle contient... Salutations, Dr. Hassen Najjar."

Publié le 25 Février 2024

Une nouvelle où l'on retrouve les thèmes chers à l'auteur : la rédemption par la fraternité, l'écho de l'Histoire dans la vie des personnes, l'amour inconditionnel pour la philosophie.
Les deux personnages sont attachants, et, une fois encore, Hassen met homme et femme à pied d'égalité, chacun faisant sa part de chemin pour dépasser la condition sociale et découvrir son humanité.

Publié le 25 Février 2024

Catarina Viti, Je vous remercie infiniment Chère Catarina pour vos mots chaleureux et vos étoiles scintillantes. C'est avec une immense gratitude que je reçois votre accueil si généreux. "Le Royaume de la Liberté" a été une étape importante dans mon parcours, et je suis ravi de revenir parmi vous pour partager de nouvelles histoires et réflexions.

Publié le 09 Février 2024
3
Bravo ! Hassen. Quel chemin parcouru depuis "Le Royaume de la Liberté" ! Bon retour parmi nous. Les étoiles sont pour traduire ma joie de vous retrouver. Mais je vais lire votre texte et laisser un commentaire.
Publié le 09 Février 2024

Bravo ! Hassen. Quel chemin parcouru depuis "Le Royaume de la Liberté" !
Bon retour parmi nous.

Publié le 09 Février 2024