Les chemins de pluie

284 pages de Marie Le Port
Les chemins de pluie Marie Le Port
Synopsis

Mareck, un adolescent de 15 ans, solitaire et amoureux, perd sa petite amie, assassinée.
Commence alors sa nouvelle vie, entre une mère dépressive, des rancœurs dévorantes et la rencontre d’Eddie, journaliste parisienne, acariâtre et alcoolique, mutée sur l’île après une énième frasque pour suivre l’avancée de l’enquête. Leurs chemins vont régulièrement se croiser sur cette petite île bretonne.
Un véritable coup de cœur s’opère entre ces deux écorchés vifs, une fascination qu’il sait réciproque, à condition qu’il n’ait pas tout imaginé.

Publié le 08 Avril 2024

Les statistiques du livre

  4 Classement
  2042 Lectures 30 jours
  2532 Lectures totales
  0 Progression
  0 Téléchargement
  35 Bibliothèque
 

"Les chemins de pluie" est le "Livre le +" du 29 avril. Retrouvez l'article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à Marie Le Port, c’est pour cela qu'elle publie son roman sur monBestSeller.

Publié le 29 Avril 2024

Ce livre est noté par

23 commentaires , 12 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Bonsoir @Albert de Plas. Je suis soulagée que ces personnages puissent être appréciés à leur juste valeur, malgré ou grâce à leurs caractères bien trempés. C'était un risque à prendre. Merci beaucoup pour votre retour de lecture, c'est précieux.

Publié le 25 Mai 2024

Merci infiniement @Paul Vernon de votre retour qui me touche particulièrement. Je m'empare avec espoir de vos encouragements. Je vous souhaite à mon tour une longue et belle route avec votre roman "Le bonheur dans la poche".

Publié le 25 Mai 2024
3
Très bien écrit, des caractères bien trempés. Un moment de lecture agréable.
Publié le 25 Mai 2024

Bonjour Marie

J’ai fini de lire votre livre. Je trouve l’atmosphère très bien rendue, j’adore le caractère de la journaliste avec ses défauts et ses fragilités. J’aime aussi le côté « huis clos » lié au caractère insulaire. Je verrai bien une adaptation à la télé…

A.de plas

Publié le 25 Mai 2024
3
Oup's, je rattrape un oubli.
Publié le 23 Mai 2024

Il y a un style et une musicalité dans votre prose. Votre imagination est fertile et l'on sent parfaitement votre sensibilité derrière vos mots. C'est plus profond qu'il n'y paraît. On parle ici de roman de qualité professionnelle. Je vous souhaite beaucoup de réussite avec ce livre. Bravo.

Publié le 23 Mai 2024

Chère @Alix Bréval, je suis d'autant plus touchée par votre intervention, qu'en parcourant les commentaires élogieux ainsi que les premières pages de votre roman, j'ai pu découvrir quel talent se dégageait de votre profil. Je poursuis avec plaisir ma lecture et vous remercie encore.

Publié le 18 Mai 2024

Chère @Marie Le Port, un début de lecture qui me percute ! Je suis sincèrement admirative de votre style et de votre façon d'imager les émotions. Je n'ose imaginer les heures de travail que cela représente. Bravo ! J'ai hâte de poursuivre

Publié le 17 Mai 2024

Merci @Agostini Francois-Xavier pour ces trois cœurs. En effet, si écrire c'est entrer dans la lumière, j'ai plutot une tendance à rester tapie dans l'ombre. Je mets votre roman dans ma bibliothèque et reviendrai vers vous après lecture. Bonne journée.

Publié le 14 Mai 2024
3
Bonjour 5 étoiles, c'est sûr, roman; agréable, simple tout ça suffit pour un succès, mais finalement il me semble que quelque chose se cache dans l'histoire du roman, comme, d'ailleurs, vous cachez votre visage sur votre photo de présentation ! ( écrire c'est entrer dans la lumière, se révéler... ), avez-vous peur de tout dire de tout écrire, n'ayez pas peur c'est une thérapie, c'est ce que j'ai fait avec "Prophetia..." en révélant mon ambivalence. En attendant, bonne lecture à tous les auteurs, et autrices libres comme vous et moi sur monbestseller.
Publié le 12 Mai 2024

Merci @Ramos Serge. Ça n'a beau être qu'un début, ça fait toujours plaisir.

Publié le 10 Mai 2024

Merci @Martine Vanderschueren. J'attendrai vos impressions avec intéret. Bonne lecture.

Publié le 10 Mai 2024

Merci @Jean Daigle-Roy pour ce retour détaillé et éclairant. En effet, il est possible que j'use parfois d'énumérations inappropriées. Merci de me l'avoir fait remarquer. Je tacherai d'améliorer certains passages dans ce sens. Merci encore pour votre commentaire et vos conseils.

Publié le 10 Mai 2024
2.01
Récit intéressant. Bien que le prétexte de l’œuvre soit le meurtre tragique d’une adolescente, il ne s’agit pas d’un polar, mais effectivement d’un roman psychologique. À cet égard, la description des états d’âme des deux personnages principaux est bien fouillée, loin des banalités. Leurs vies ne semblent pas dissimuler de secrets bien lourds, du moins à première vue. Ces paysages intérieurs se construisent à petites touches juxtaposées, comme les écailles des coups de pinceau d’une peintre impressionniste. (…) Au fil des événements, l’auteure nous livre de savoureux portraits. Je pense, entre autres, à celui d’Eddie que dresse Mareck, aux pages 95 à 98, comme une radiographie qui en dévoile tout le déséquilibre. J’ai également pris beaucoup de plaisir à lire les portraits narquois d’un couple de gens âgés qui s’octroient, étant devenus vieux, la liberté d’être désagréables (pages 123 à 125) ou encore d’une incorrigible bavarde (pages 136 à 138). (…) Le style de l’auteure recourt systématiquement à un processus d’énumération, une cascade de touches descriptives, particulièrement efficace lorsqu’il s’agit de traduire le trouble intérieur d’un personnage. À d’autres moments, cependant, cette accumulation de variations sur un même thème peut finir par embrouiller la compréhension, là où il y aurait peut-être été plus approprié de ramasser le tout en une formule percutante. Certaines de ces séquences narratives peuvent s’avérer très longues. Ici, je me contenterais d’un exemple très court, à la page 272 : « Comme on fêterait une chance, un porte-bonheur embarqué, une bouffée d’air pur, un champ de fleurs sauvages au printemps. » Les trois premiers éléments de comparaison auraient pu être supprimés, et l’extrait se lirait comme suit : « Comme on fêterait un champ de fleurs sauvages au printemps. » Ce n’est là qu’une suggestion. Bravo pour cet excellent roman!
Publié le 10 Mai 2024

J'ai lu quelques pages au tout début, et j'avoue que le style d'écriture me plaît.

Publié le 10 Mai 2024
3
Bonjour. Je mets votre livre sur ma liste. Je vous ferai savoir mes impressions.
Publié le 10 Mai 2024

Merci @Dalila Agag pour ce premier retour. J'espère sincèrement que cette lecture sera à la hauteur de vos attentes.

Publié le 09 Mai 2024
3
Je viens juste d'entamer la lecture , le personnage principale est à l'image des ados contemporains , je veux en savoir plus sur l'histoire , je vs en dirai plus qd j'aurai fini le roman !
Publié le 09 Mai 2024

@Marie LE PORT le résumé ainsi que le titre m'intéressent particulièrement et c'est pour cette raison que je vois immédiatement le mettre dans ma bibliothèque à livres !

Un grand bravo en tout cas pour cet ouvrage qui a dû vous prendre du temps. je suis très admiratif de cela.

D'ailleurs, tout comme vous j'ai écrit un bouquin éducatif destiné aux enfants et aux adultes qui s'intitule : La Conjugaison Française pour les enfants de 8 ans et plus : les 8 temps de l'indicatif à connaître par coeur.

N'hésitez pas à y jeter un oeil et à me dire votre avis honnête sur mon livre. il est disponible ici et sur amazon également.

Merci à vous et encore bravo pour cet oeuvre !

Publié le 05 Mai 2024

@Elran Valceka. Merci. Je n'ai plus qu'à croiser les doigts. ;)

Publié le 04 Mai 2024

@capu-cine, tout d'abord, merci d'avoir pris du temps à cette lecture. Je suis ravie que mon écriture vous ait "prise aux tripes". C'est ce genre d'émotion que l'on espère procurer au lecteur. Merci pour votre retour. Belle journée.

Publié le 04 Mai 2024

Un titre prometteur !

Publié le 03 Mai 2024
3
@Marie Le Port. Je viens de terminer le lecture de votre livre. Je suis encore entièrement dedans. Votre écriture m'a prise aux trippes. Vous décortiquez avec un grand talent les sentiments, les tourments, les détresses de vos personnages. L'histoire est bien menée, campée sur un bord de mer sauvage, une ile bretonne hostile qui colle à l'ambiance. Vous excellez réellement dans l'étude de caractère. Merci. Avec toute mon admiration.
Publié le 02 Mai 2024

@ Marie le Port Séduit par vos façons autant que votre implication, je pourrais si vous le vouliez vous passer quelques conseils gratuits pour vous affermir plus vite. Ex. Des phrases mini-courtes entre deux points, et pire 2 enchaînées, ça fait nouveau roman, Duras... Bof ! et c'est trop utilisé pour faire genre rythme & dynamisme. Bien à vous consoeur. J

Publié le 26 Avril 2024

Merci pour vos étoiles @Jacques Lauzel et pour ces encouragements qui sonnent juste et rappellent à l'essentiel, se libérer des carcans pour trouver son style.

Publié le 24 Avril 2024

Cher @Brice Epédrague, merci infiniment. Je suis très touchée par votre retour. Il me rassure énormément. Vous avez saisi mes intentions concernant la place prépondérante de la psychologie des personnages et de leurs évolutions. Je suis tout aussi ravie que la chute ait pu faire son effet.

Publié le 24 Avril 2024
2.4
Pardon, ai oublié la note. Et rappelez-vous qu'aucune création terrestre ne peut être parfaite ; une tendance seulement...
Publié le 23 Avril 2024

@Marie Le port Je n'ai pas le temps ni le jus de tout lire... cependant une fraîcheur & un coeur qui exultent dans ce roman. Persévérez ! Écrivez le plus souvent possible... Affûtez le style, ne pensez qu'à la légèreté, l'envol des mots, libérez-vous des anciennes façons ! Jacques

Publié le 23 Avril 2024
3
C’est fort, brut. Avec des phrases fortes, brutes, de celles que j’aime lire car elles donnent de la profondeur au texte, aux personnages. Celle-ci par exemple : "Nous posons chacun nos affaires dans l’entrée. Je m’efface dans ma chambre, elle s’enferme dans la sienne, nous nous couchons sans manger, parce que manger c’est partager". Ou celle-ci : "Je prends sur moi, contrôle mes gestes et change de boisson, un café allongé. La machine se met en branle. Ça fonctionne, c’est une petite victoire. Une victoire sans goût, sans arôme, ni corps. Une victoire allongée à l’eau chaude. Une victoire de perdante". Le choix de les faire parler à la 1ère personne nous rapproche d’eux, nous les fait comprendre, nous les approprier. Bon, la maturité de Marek est parfois surprenante, mais je ne sais plus vraiment comment pensent les ados ! Ce n’est pas l’intrigue le moteur de notre curiosité, mais bien l’évolution de ces deux personnages, leur antagonisme et leurs ressemblances, leurs combats, leurs dialogues intérieurs, que vous nous laissez deviner, plus que de nous le dire tout à fait. Et puis la chute, inattendue, de celles qu’on garde en mémoire. C’est très fort. Bravo.
Publié le 23 Avril 2024

@Michel.LG, merci pour ces 5 étoiles et votre commentaire qui me va droit au coeur.

Publié le 22 Avril 2024
3
Merci @Marie Le Port car je me suis régalé. C'est un roman psychologique avant tout, basé sur les ressentis des personnages et à l'inverse du commentaire précédent j'ai été saisi pour la profondeur des vôtres, que je trouve ancrés, attachants, dérangeants, tourmentés, nourri par un background maitrisé. Compte tenu des capacités intellectuelles de Mareck, de mon point de vu, il ne pouvait s'exprimer autrement. Et tant mieux, car j'ai relu plusieurs fois certain passage tellement ils m'ont soulevé le coeur. Je recommande avec enthousiasme
Publié le 20 Avril 2024

Chère @Marie Vauban, je vous remercie tout d'abord d'avoir lu mon roman et je prends bonne note de votre conseil. Merci pour ce retour constructif et bonne continuation.

Publié le 18 Avril 2024
3
Chère Marie, votre livre se dévore, votre plume est élégante et l'histoire plutôt bien menée. Je pense cependant qu'il gagnerait à être encore plus puissant si on sentait davantage les voix des personnages. En effet, il me semble que Mareck ne parle pas comme un ado de 16 ans. Votre livre n'en reste pas pour autant très agréable à lire.
Publié le 17 Avril 2024

Merci beaucoup @Barbara.M. Votre retour me fait très plaisir.

Publié le 12 Avril 2024
3
Quelle belle lecture!! C'est un livre puissant! Sauvage. Une plume saisissante, intime. Des personnages fouillés et attachants. Merci pour le partage. Un grand bravo à vous @Marie Le Port.
Publié le 11 Avril 2024