Brice Epédrague
Présentation

Lecteur assidu et nouveau ici

Brice Epédrague a noté ces livres

4
Je souriais à la lecture de vos premières pages en repensant à ce qu’un vendeur de vélo m’avait dit me voyant en enfourcher un dans son magasin : ‘à nos âges, les raideurs se déplacent’ ! Mais après, j’ai moins ri, ça c’est sûr. Cela dit, le titre laisse peu de doutes. Au vu de votre bio, vous êtes un professionnel ! Vous vous êtes attaqué à un vrai sujet, parfois à mon goût avec un peu trop d’emphase, mais vous dites bien le drame de ce monde là, la solitude d’Eric est poignante. Triste témoignage.
Publié le 01 Juin 2021
5
Excellent, efficace. Je ne devrais pas, mais je n’ai pas grand chose à dire d’autres que ce que le commentaire que je vous avais fait pour Alexandre Nitchevo, je copie colle !! (n’ayant pas votre imagination, loin s’en faut) : Un vrai polar que vous menez à grand train. On ne le lâche pas, on tourne les pages, non tellement que l’intrigue est telle qu’on ne puisse l’abandonner, mais c’est votre manière de gérer le rythme, avec ses pauses, ses accélérations, ses nouveaux personnages qui arrivent pour renforcer l’histoire, détourner l’attention, bref, pour ajouter une brique à l’édifice. Vous êtes journaliste, c’est précis, renseigné, crédible donc. Ça sent (un peu ?) le vécu !
Publié le 19 Avril 2021
5
"L’optimisme sceptique" quelle merveille d’expression ! (qui fait écho un peu plus loin à un autre morceau de sagesse "je suis raisonnablement pessimiste mais je garde espoir") à la hauteur de votre livre que j’ai trouvé assez fascinant (je n’ai pas peur des mots !), obligeant à l’introversion. Il y a dans votre narration monocorde une vivacité qui vient de votre regard qui scrute à droite, à gauche, de haut en bas, devant derrière, des changements de rythme, des diversions, des parenthèses, des analyses, des (pré)visions, des pensées, le tout tellement nourrissant pour nos propres réflexions. C’est agile. Et ce découpage dystopique subtile. On voit notre futur que vous racontez au passé, c’est adroit et l’analyse est fine. Bref, merci d’avoir mis de la lumière dans nos ombres ici. Et bravo !
Publié le 25 Mars 2021
5
Un vrai polar que vous menez à grand train. On ne le lâche pas, on tourne les pages, non tellement que l’intrigue est telle qu’on ne puisse l’abandonner, mais c’est votre manière de gérer le ryhtme, avec ses pauses, ses accélérations, ses nouveaux personnages qui arrivent pour renforcer l’histoire, détourner l’attention, bref, pour ajouter une brique à l’édifice. Vous êtes journaliste, c’est précis, renseigné, crédible donc. Ça sent (un peu ?) le vécu !
Publié le 03 Février 2021
4
Difficile d’accès. On n’est pas sûr de l’endroit où vous voulez nous emmener. J’ai insisté un peu, bien m’en a pris. Car au delà de l’histoire, il y a surtout cette manière élégante de la dire, un peu apprêtée, littéraire, où le narrateur prend son temps, se disperse un peu, s’en-Narcissise à volonté. Mais une fois le rythme percé, j’ai été content d’insister. Merci pour ce partage.
Publié le 20 Décembre 2020

Pages