Brice Epédrague
Présentation

Lecteur assidu et nouveau ici

Brice Epédrague a noté ces livres

5
Votre récit autobiographique, c’est un roman ! Ecrit comme tel, tant on aime l’histoire de ce début de vie aventureux, vos personnages tout à fait présents et en même temps si énigmatiques. C’est cool, une parenthèse de peace and love, de flower power, de tout le monde il est beau tout le monde il est gentil. C’est vraiment bien raconté. Vous en avez mis du temps ! et alors ? vous avez commencé la rédaction de 40 ans après ? :) (puisque vous avez regretté toute votre vie votre décision d’homme qui s’est caché). Bravo et merci pour ce partage.
Publié le 18 Juin 2020
5
Très surprenant et très prenant ! Il y a une drôle d’alchimie dans votre livre. On est porté par l’histoire principale qui nous tient par la barbichette, on s’amuse avec les diversions, même celles très longues qui ne nous intéressent pas forcément et qu’on ne comprend pas totalement (…), mais on tourne les pages avec une certaine avidité. C’est ça je trouve le talent de l’auteur, nous emmener dans son monde et le rendre suffisamment varié, riche pour qu’on se l’approprie un peu. Vos deux personnages sont inattendus et vos dialogues, si vrais. Vous avez de la chance de savoir écrire sans avoir su lire ! Et nous aussi par rebonds.
Publié le 17 Février 2020
4
En lisant votre résumé, je pensais à Duellistes, ce film magnifique qui racontait la haine à la mort de deux hommes pendant des années et qui se provoquaient en duel à chaque fois qu’ils se croisaient. A la lecture de votre opus, je me suis bien fourvoyé, ça n’a rien, strictement rien à voir ! La plume est très plaisante. Les dialogues menés tambour battant, les scènes iconoclastes, mais j’ai été plus que troublé par – quel est le mot ? – l’espèce de futilité que vous mettez à votre histoire ! Comme si toute la culture et les connaissances que vous avez devaient être présentées en version allégée pour les rendre plus digestes. N’empêche, je ne résiste pas à revenir vous lire un jour, apprendre le(s) grecs, une fois que j’aurais compris ce recul, je vous mets dans ma bibliothèque. Merci pour ce partage.
Publié le 03 Septembre 2019
5
Excellent. On ne sait plus qui est Max, qui est l’auteur. Qui écrit, qui est en prison, qui a un accident, qui croise Gabriel, qui a été quitté par sa femme, qui est subjugué par Hannah… Les deux sans doute ? Vous nous perdez avec talent et on lit ce dédale de descentes aux enfers en ne doutant pas de leu résurrection. La vie est belle, c’est comme ça que s’appelle ce récit très fort, n’est-ce pas ? Donc on ne doute pas. Malgré les pages qui se rapprochent à grande vitesse du mot fin, alors qu’on se sent loin de l’épilogue. Bravo.
Publié le 01 Septembre 2019
4
Oui, quel témoignage ! Vous l’abordez avec élégance, discrétion, j’ai trouvé. Mes enfants diraient "même pas mal" ! Même pas mal ? ça doit quand même être des moments tant exaltants que flippants, ces moments où l’on envoie son cher manuscrit et que l’on attend non seulement une réponse, mais un espoir. Merci de ce partage.
Publié le 04 Juillet 2019

Pages