Dessine-moi un clown

78 pages de Ciloking
Dessine-moi un clown Ciloking
Synopsis

Je vous propose autre chose. Je ne vous sers une historiette bourrée de jolis dialogues. NIET !!
Je vous dis : Osez l'originalité.
Ce roman est une invitation au suicide, ainsi qu'un appel à la vie. Autrement !

Sergueï, ancien agent de KGB, devenu artiste peintre à Paris et le clown, poète de Montmartre sont mêlés à un crime politique, mais le destin se dessine, des fois, avec un coup de pinceau ...

1710 lectures depuis la publication le 09 Février 2016

Les statistiques du livre

  2657 Classement
  17 Lectures
  -498 Progression
  4.7 / 5 Notation
  10 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

11 commentaires , 8 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
Rare : Une histoire vraie comme le destin et en même temps belle et incertaine comme le rêve d'elle même. .
Publié le 20 Mars 2016
5
ah, oui, je note ( moi même ) :) , merci Perry
Publié le 19 Mars 2016

Resté sans texte, devunu lecteur, je tombe sur cette nouvelle extraordinaire. J'adore. Une histoire originale, une idée géniale, un texte qui se lit comme on bois quand on est assoiffé,
on traverse des pages halucinantes de beauté pour subir le choque d'une chute affolante, à la fin ! Rare !

Publié le 18 Mars 2016

Je vous propose autre chose. Je ne vous sers pas une historiette bourrée de jolis dialogues. NIET !!
Je vous dis : Osez l'originalité.
Ce roman est une invitation au suicide, ainsi qu'invitation à la vie. Autrement,

Publié le 14 Mars 2016

On débarque à la une, mon dessin et moi ! :) A la première page du classement ! Quand même !

Publié le 04 Mars 2016

Merci MichèleL. Surtout merci de parler du "style vraiment particulier" . :)

Publié le 01 Mars 2016
5
Histoire très intéressante, bien écrite. J'ai aimé votre style vraiment particulier.
Publié le 01 Mars 2016

Merci à tous les lecteurs qui sont venus sur mes lignes y compris ceux qui se sont sauvés sans laisser d'adresse ni même de trace, mais je dois leur demander de me rendre les commentaires qu'ils ont emportés par mégarde ! :)

Publié le 25 Février 2016

On lit . On se tait. Lecture en silence? Indifférence ??
Autre chose?

Publié le 22 Février 2016

Votre commentaire, Mary me fait grand plaisir car je crois y déceler le votre lors de la lecture. :)

Publié le 19 Février 2016
4
Alors que se dessine le destin de vos personnages, vous nous piégez sans vergogne sur la toile de votre Sergueil, cet ancien agent de KGB né sur les bords de la Volga, devenu artiste portraitiste à Paris pour des raisons indéfinies. De la sorte, vous nous baladez dans votre méli-mélo politico-criminel en compagnie d’Anne et de votre clown-poulbot, sans même nous laisser reprendre notre souffle. Un style époustouflant pour un récit inclassable qui va du surréaliste avec un goût prononcé pour le déraisonnable, au carrément satirique avec de fines critiques un peu à la Zola, que vous faites passer avec humour voir même tendresse. Bravo, bravo pour ce récit dont la lecture gagnerait en fluidité si le texte était justifié. (je ne suis pas sûr que le fait de laisser des fautes d’orthographe donne au lecteur l’impression d’un langage traduit du Russe en français approximatif, l’emploi de termes russes dans les phrases est plus explicite, je crois) Cordialement
Publié le 19 Février 2016

Merci Al, il y a de l'amour dans mon roman. Ça vous va ? :)

Publié le 17 Février 2016
5
Incryable : Pas du cul :) et c'est excellent ! Excellent !
Publié le 17 Février 2016

Merci lamish pour la lecture et pour vos mots. A propos de la "traduction littérale" dont vous parlez, ceci aurait du vous alerter :) : ''C’est à vous de m’écouter attentivement maintenant. Je vais vous raconter cette histoire en russe mais, au moment où ce récit touchera vos oreilles, ma langue natale aura le son, l'intimité et la douceur de la vôtre." ( sinon j'ai republié le texte avec une version corrigée )

Publié le 15 Février 2016
4
Bonsoir Ciloking. J'ai dévoré les 75 premières pages de votre roman d'une traite. Il m'a fallu un temps d'adaptation pour accrocher à votre style, avec l'impression de lire un texte russe en traduction littérale mais le sujet, entre hyper realisme et fiction m'a très vite accrochée. Vous rendez le personnage de Serguéi, tout comme ses souvenirs de la Russie, très palpables, offrant une vrai immersion dans votre monde. Prenez le temps de vous relire (surtout à partir de la moitié) car votre texte comporte de nombreuses fautes de frappe ou d'orthographe. C'est ingrat, je sais, mais cela peut heurter le lecteur pointilleux. Grand merci pour le partage. Avec ma complicité d'auteure. Lamish.
Publié le 15 Février 2016

Ceci donne, un peu, ''à toi, à moi'' :). J'ai lu votre recueil d'histoires courtes. Franchement, franchement c'est génial. Vous n'avez pas proposé un voyage dans un univers à part, vous nous avez réappris à rêver des rêves d'un monde que nous avons oublié, qui nous est resté caché sous tonnes des feuilles d'histoires, toujours les mêmes, racontées poliment et modestement différemment d'un auteur à l'autre ! ( souriez lors de votre chute dans les profondeurs du placement ! :)

Publié le 11 Février 2016
5
Excellent ! Très original, mais vous risquez l'invisibilité dans la forêts des pitchs bien lisse ! J'adore votre histoire qui ne l'est dans le sens "Elle et lui" !
Publié le 10 Février 2016

Merci, Eddy . Je ne me fais pas beaucoup d’illusions pour mon roman ici, mais je le publie ( on a besoin de lecteurs )  :). Ici ( comme partout d'ailleurs ) ce genre de texte ne "passe" pas. J’apprécie, autant plus, votre commentaire et la note.

Publié le 10 Février 2016
5
Je viens seulement d'entrer dans votre livre. Je n'en sortirai pas avant de l'avoir dévoré entier. C'est passionant ! J'ai donné la meilleure note après seulement une dizaine de pages lues, mais je suis certain que je ne le regretterai pas.
Publié le 09 Février 2016