La Légende du futur

59 pages
Extrait
de Hélène Destrem
La Légende du futur Hélène Destrem
Synopsis

Qui n'a jamais rêvé de remonter le temps et de rencontrer le roi Arthur, Merlin, la Dame du lac ou encore les chevaliers de la Table ronde ?
Arwenia, scientifique, travaille pour le Centre Européen de Recherches Spatiales (CERS) sur un projet de machine à voyager dans l'espace-temps.
Aventurière et téméraire, elle décide de tester elle-même son prototype. Elle le programme pour une destination parfaitement connue des légendes, mais obscure aux yeux des historiens : la Bretagne du roi Arthur, en 476.
Son irruption en pleine guerre du Mont de Badon va la propulser immédiatement au rang de fée et l'entraîner à la cour d'Arthur.
Entre mystères des uns et traîtrises des autres commence alors sa propre quête du Graal.

Publié le 17 Juin 2017

Les statistiques du livre

  2169 Classement
  21 Lectures 30 jours
  1735 Lectures totales
  +781 Progression
  0 Téléchargement
  6 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

9 commentaires
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Jean B Jouteur
Merci pour ce long commentaire. Je suis heureuse que mon livre vous ait plu et que vous l'ayez lu au-delà du seul extrait présenté sur ce site.

La légende du roi Arthur est une source de matière extrêmement dense et il est bien évident qu'on ne peut en faire le tour en un seul roman. Cela n'était d'ailleurs pas mon but, comme ce n'était pas mon objectif de retracer dans le détail les mœurs de l'époque, ou la place des femmes et des enfants. "La Légende du futur" est un roman, non un essai ou un livre uniquement historique.
La narration est essentiellement faite du point de vue de mon personnage principal Arwenia - qui s'est longuement préparée à ce voyage et peut donc tout à fait comprendre le langage ancien, puis le parler au fil du temps passé avec le moine : son saut temporel "bref" - moins d'un an - ne peut pas lui avoir permis de tout saisir sur cette époque, même si bien sûr d'autres personnages permettent au lecteur d'appréhender d'autres lieux et d'autres moments de l'histoire, notamment dans la seconde partie.

L'histoire d'amour entre Guenièvre et Lancelot n'est pas le thème du roman et je n'avais aucune raison de m'y attarder. D'autres auteurs ont amplement développé le sujet avant moi, et fort bien d'ailleurs.

Quant au reste, il est hâtif de juger de mes intentions dans tel ou tel passage, selon ma façon d'écrire ou de développer tel ou tel point, et il serait plus intéressant d'en parler de vive voix, afin que l'une comme l'autre, Arwenia et moi-même, vous soyons moins "étrangères".
Quant à comprendre sa quête et la raison d'être d'Arwenia, peut-être n'était-ce pour moi que le moyen de vous entraîner, mes lecteurs, avec moi dans le rêve et la fascination que crée encore aujourd'hui la légende du roi Arthur... qu'en pensez-vous ?

Il se peut qu'un jour je livre la suite ; on me la réclame souvent, en effet. Mais pas dans l'immédiat : je travaille sur un autre projet.

Merci encore pour cette critique très complète que j'apprécie à sa juste valeur. Écrire ce roman a été un réel plaisir et m'a apporté beaucoup, particulièrement lors de mes recherches sur le haut Moyen Âge. Je suis loin d'en avoir fait le tour.

Bonne soirée !

Publié le 10 Octobre 2017

@pelo : Merci pour votre commentaire. J'espère que l'extrait vous aura donné envie d'aller plus loin dans la lecture ! Bon week-end à vous.

Publié le 15 Juillet 2017

Texte très vivant, agréable à lire avec un vocabulaire riche et une description précise et détaillée des lieux, des personnages, ce qui m’a aidé à bien comprendre le contexte et à m’immerger dans l’histoire. On s’imagine parfaitement bien à cette époque avec l’évocation du roi et de ses maîtresses, les guerres successives avec le roi qui est dans un désir de conquête sans fin, puis l’invocation des dieux avec la recherche du graal.

Publié le 13 Juillet 2017

@J-C Heckers : Version modifiée. J'ai gardé quelques pages de garde, tout de même, les essentielles, mais j'ai rajouté des pages. Bonne lecture !

Publié le 20 Juin 2017

Le lecteur va y gagner!

Publié le 20 Juin 2017

@J-C Heckers : Je vais sans doute pouvoir corriger ça, au moins pour l'extrait déposé ici. En même temps je rajouterai les neuf pages de texte qui font défaut en supprimant les pages de garde du livre.

Publié le 20 Juin 2017

@ Hélène Destrem: J'aurais dû garder le singulier... Il s'agit de la typographie des dialogues, et de l'utilisation manifeste des tirets automatiquement générés en mode "liste à puces". Sauf que revenir à l'usage du cadratin impose de perdre un temps infini à corriger chaque intervention séparément. Au moins, je crois qu'on peut harmoniser l'alignement des paragraphes pour que les dialogues se fondent au milieu du reste.

Publié le 20 Juin 2017

@J-C Heckers : À quelles erreurs faites-vous allusion, que je puisse y remédier éventuellement ?

Publié le 20 Juin 2017

Petit souci (on me l'a déjà reproché...), il faut attendre la page 9 avant de tomber sur le texte. Une version spéciale pour MBS, plus ramassée, serait nécessaire - avec remise en page... (mais on n'ira pas jusqu'à exiger une rectification de certaines erreurs ;). Il faudrait aussi enlever la dernière phrase de la présentation ci-dessus, le copier-coller depuis Amazon a un peu débordé.

Publié le 20 Juin 2017