La libraire et le Loup.

38 pages
Extrait
de Augustin Desprez
La libraire et le Loup. Augustin Desprez
Synopsis

[J'ai dû rêver que j'étais aimé.]

L'histoire de cet homme se résume à ces quelques mots, et alors que l'ultime chapitre de sa vie s’écrit, l'issue annoncée sonne telle une tragédie. Mais voici en cet instant essentiel de l'existence appelé mort que surgissent de la galerie des souvenirs des chefs-d’œuvre du passé que l'on croyait égarés ; et tandis que le monde s'éloigne, notre homme rejoint par la pensée les instants les plus fabuleux qu'il ne s'est jamais autorisé.
Sur fond de Baudelaire le mot «exquis» se détache du cadavre pour rejoindre les fantasmes, et c'est à la pleine lune que son âme retrouve l'unique amour de sa vie. Il se fait alors loup sauvage elle est maîtresse dominante, leurs jeux sont sans limite tout comme leur passion dévorante.
[Et j'ai aimé vivre dans ce rêve.]

4082 lectures depuis la publication le 25 Février 2013

Les statistiques du livre

  3192 Classement
  10 Lectures
  -330 Progression
  4.1 / 5 Notation
  30 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

12 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
fab
Début fleuri ! Il y a du Barbey d'Aurevilly dans ces contes enchâssés, et du Huysmans, sans doute, avec ce personnage de vieil esthète libidineux... Malgré la mise en page inconfortable sur un écran d'ordinateur, j'aime beaucoup ce parfum de soufre suranné. De la belle ouvrage au goût très XIXe !
Publié le 28 Juillet 2014

Si vous le désirez, envoyez-moi un e-mail, je vous ferai parvenir la suite.
Cordialement,
A.D.

augustindesprez@hotmail.fr

Publié le 13 Juillet 2014

Pourquoi y a que les 38 pages seulement alors que le livre entier en a 136?

Publié le 11 Juillet 2014
Lecture d'un trait, très agréable. De jolis mots, tout en retenue et en douceur pour un huit clos sulfureux aux parfums érogènes. Une belle première réussite. B.
Publié le 10 Mars 2013
Ces commentaires me vont droit au cœur et c’est très sincèrement que je vous en remercie. Je me permets également de partager avec qui le voudra, l’adresse de mon site qui offre d’autres extraits de la libraire et le Loup. Bonne visite à vous tous. A.D. http://augustindesprez.wix.com/monintimeconviction
Publié le 06 Mars 2013
C'est très beau oui, et même assez chaud !
Publié le 06 Mars 2013
Il y a une vraie musicalité dans l'écriture, comme si la totalité de l'extrait de votre livre était écrit sous forme de poésie, c'est très beau.
Publié le 04 Mars 2013
« poésie », « élégance », « délicatesse »… Ces mots me font d’autant plus plaisir qu’il s’agit des piliers sur lesquels je base mon écriture, et je suis très heureux de voir qu’ils transparaissent lors de vos lectures. Merci à vous tous. A.D.
Publié le 01 Mars 2013
Grand sens de la poésie, servi par un sacré coup de plume!
Publié le 01 Mars 2013
Comme quoi, il est tout à fait possible d’aborder ce genre de sujet en faisant preuve d’élégance et de délicatesse. Un sans faute pour ce premier roman, qui mérite d’être lu et d’être ajouté à sa bibliothèque sous sa forme papier. A lire et à relire sans modération...
Publié le 01 Mars 2013
Une plume de talent pour une histoire où se mêle sexe et poésie.
Publié le 28 Février 2013
Merci pour ce commentaire fort sympathique, au plaisir, Augustin Desprez.
Publié le 28 Février 2013
"Simple jeu, simple divertissement, simple d'esprit... Homme tout simplement." Et aussi écrivain de talent !
Publié le 28 Février 2013