Partout ailleurs qu'ici

de Esther Hervy
Partout ailleurs qu'ici Esther Hervy
Synopsis

Avez-vous déjà pensé à tout abandonner ? Prendre un avion sur un coup de tête et fuir le quotidien et la routine qui vous oppresse ? Envolez-vous vers la liberté le temps d'une nouvelle... Envolez-vous ailleurs... envolez-vous partout ailleurs qu'ici...

Extrait
"Quelques courses. J’étais juste allée faire quelques courses. Et puis d’un coup, sans que je n’y comprenne rien, je m'étais retrouvée dans un taxi en direction de l’aéroport Charles de Gaulle. Je pense que cette personne qui m’avait bousculée sans même se retounrer, avait été l’élément déclencheur de tout ce qui allait suivre. Ou bien peut-être était-ce ce sans-abri qui me tendait la main ? Ou encore mon téléphone portable qui vibrait violemment contre ma cuisse ?"

1003 lectures depuis la publication le 29 Octobre 2015

Les statistiques du livre

  2366 Classement
  18 Lectures
  +213 Progression
  4 / 5 Notation
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

1 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
Bonjour Esther. J'ai aimé votre texte à la portée universelle car nous nous sentons tous prisonniers quelque part et rêvons d'ailleurs. J'ai relevé quelques fautes qui peuvent vous desservir auprès de lecteurs ou d'éditeurs. La place manque pour les indiquer ici, si ça vous intéresse, mon email est jmarie.rousset@orange.fr. Bonne continuation. JMR.
Publié le 07 Mai 2017

Quelque soit la qualité de votre histoire et son message, 3 pages ce n’est pas assez pour nous donner envie d’en savoir plus. Dommage !

Publié le 10 Novembre 2015
3
Bonjour, Je ne sais si ce récit est une nouvelle ou le préambule d'un roman. Vous avez un bon style mais je trouve le déroulement un peu trop linéraire et attendu (si c'est une nouvelle). Puis-je vous suggérer d'apporter à votre texte l'air et l'espace dont votre héroïne semble manquer? Ou la mise en page est-elle voulue pour illustrer son asphyxie? Amicalement, Colin
Publié le 05 Novembre 2015