Zéro

174 pages de Paul Charles
Zéro Paul Charles
Synopsis

Alexandre pensait qu'il fallait être riche pour être heureux et que devenir patron serait la solution !
Zéro décrit sans détour la brutalité de son parcours de jeune créateur d'entreprise, qui le mena aux pires extrémités...
Devient-on riche en créant une entreprise ?

3266 lectures depuis la publication le 22 Mars 2013

Les statistiques du livre

  1362 Classement
  26 Lectures
  +111 Progression
  3.8 / 5 Notation
  34 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

7 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
Intéressant... j'aime bien ce qui est construit sur du vécu. Je prends pour mes nuits océaniques Sophie Angeli Chacoux
Publié le 24 Mars 2014
5
Touchée par ce récit que j'ai aimé particulièrement, je souhaite une bonne continuation à son auteur.
Publié le 08 Août 2013
Peut-être un peu long au départ, mais certainement nécessaire pour bien comprendre. Ensuite, excellent !
Publié le 25 Mai 2013
Merci de m'avoir lu Lisa...et merci pour cet encouragement.
Publié le 10 Mai 2013
C'est très original, il y a une dimension philosophique qui sous tend le récit.. Moi je suis d'accord avec le "parcoureur" . Le "je" est parfois plus intéressant . Dans ce cas il me semble approprié . Vous créez une fausse distance.
Publié le 09 Mai 2013
Merci Rachel pour ce commentaire. C'était en effet l'effet recherché : prendre des petits éléments a priori insignifiants et expliquer comment chacun d'entre eux avait pu orienter le parcours.
Publié le 23 Avril 2013
Se souvenir de chaque évènement marquant pouvant expliquer comment une vie s'est tracée n'est pas une chose aisée. En cela ce récit est passionnant, il permet de retracer au plus près l'entièreté d'un destin, du tournant à l'accomplissement.
Publié le 23 Avril 2013
C'est peut-être une des raisons, mais c'est surtout le choix d'avoir un peu de recul sur le personnage dont la vie s'inspire (sans être exactement calquée) sur la mienne. Le "Je" dans ce cas précis aurait été plus difficile pour moi. En tout cas, merci de m'avoir lu et d'avoir donné votre avis.
Publié le 08 Avril 2013
Pourquoi avoir utilisé la troisième personne du singulier "il", l'utilisation du "je" aurait rendu plus agréable la lecture et plus sincère le récit. Peut-être la peur de l'écrivain à trop se dévoiler ?
Publié le 04 Avril 2013