BENETIERE Anne
Présentation

De culture classique (Latin et Grec, si si), j'ai toujours aimé la lecture "ce vice impuni" disait Gide je crois, j'ai écrit enfant, pensant être écrivain plus tard, ben oui .....
Procrastination, peur de me lancer, je tourne toujours autour et je me suis dit que l'inscription à ce site allait peut-être déclencher quelque chose...ne serait-ce qu'en lisant ce que font les autres. Et puis c'est toujours stimulant de se confronter à des gens qui aiment lire ou (et) écrire...

BENETIERE Anne a noté ces livres

5
Oh non.................il faut attendre la suite !!! Bon, je crois que tout est dit sur l'intérêt que j'ai eu pour ce livre..
Publié le 27 Décembre 2015
3
Marrant, expressions bien trouvées, tellement vrai, mais....ce n'est pas un roman, c'est.un article. Honni soit qui...mâle y pense
Publié le 23 Décembre 2015
4
ça commence comme un roman, çà finit comme un pamphlet, un peu trop à mon goût (mais ce n'est pas une critique destructrice).Bien écrit, indubitablement, (parfois façon XVIII ème), mais psychologiquement un peu faible sur les sentiments envers la mère : Le personnage passe d'une adoration envers la sienne, dont la disparition le plonge dans une grave dépression, à un réquisitoire implacable sur les mères quant il veut faire l'éducation du jeune garçon du dessus...Mais sans doute sont-ce les illusions perdues qui l'ont rendu amer et injuste sur tout et particulièrement les femmes. Cela dit, j'ai aimé, bravo. Si vous trouvez quelque chose d'erroné dans ma critique, faites m'en part, merci.
Publié le 23 Décembre 2015
4
Je n'ai pas commencé ma "carrière" de lectrice par le plus mauvais livre.... Je l'ai lu d'un trait ou d'une traite (à votre choix), hier dans l'après-midi.. Il a, outre d'autres et nombreuses qualités, celle de nous tenir en haleine, j'ai moi-même eu, depuis toujours, une fascination pour les romans et ouvrages traitant de la folie, notamment ceux se rapportant à cette époque terrifiante où on assommait les patients(...) de médicaments et où on pratiquait les barbares électro-chocs. Il s'agit d'un roman épistolaire, en grande partie et je n'en suis d'ordinaire pas friande : Mais là, j'ai adhéré. Bravo
Publié le 21 Décembre 2015
A découvrir cette semaine
A lire dans les actualités