galodarsac
Biographie

D'aussi loin qu'il m'en souvienne, les lettres ont toujours tournoyé dans mon esprit. Dès l'école, on voyait en moi un futur écrivain.
Lors, d'où vient qu'avant la cinquantaine rien ne soit sorti de mon inspiration créatrice ?
L'adolescence a vu naître de ma main quelques contes naïfs, dont je souris aujourd'hui en me les remémorant, mais dont il ne subsiste, fort heureusement, nulle trace écrite. Plus tard quelques poèmes épars...
Et puis la vie m'a emporté ailleurs. Un métier scientifique, puis la vie de famille, puis la séparation, puis, puis, puis...
Et voici qu'à l'orée de mon dixième lustre, une rencontre littéraire a rallumé le feu.
Elle avait, comme moi, quelques œuvres en sommeil, et nous nous réveillâmes l'un l'autre. La machine était relancée, et rien ne l'arrêterait plus !

galodarsac a noté ces livres

5
@Fernand Fallou, ce voyage intergalactique est ravissant, et fait rêver d'autant plus qu'il est à jamais impossible (et ce n'est pas une question de technologie, il le sera toujours hélas !)
Publié le 17 Avril 2021
5
@Fernand Fallou, votre conte m'a, comme les précédents, totalement conquis, avec son côté romanesque et pourtant ancré dans la réalité (avec justice et injustice, amour et mort...). Et tout ça si joliment raconté, avec votre style chaleureux... et une recette en prime ! Je mets déjà une poignée d'étoiles pour le récit, et dès que j'aurai goûté la Mininaî une deuxième suivra probablement !
Publié le 17 Avril 2021
5
Magnifique histoire, qui m'a fait penser au début au fantôme de Canterville d'Oscar Wilde, un style émouvant et envoûtant qui colle parfaitement au récit, bravo @Fernand Fallou !
Publié le 15 Avril 2021
5
@Fernand Fallou Voilà une nouvelle qu'on découvre avec plaisir, pleine d'un humour pince-sans-rire, une ambiance très "nonsense" comme disent les British, et un final désopilant, quel couillon ce Thomas ! J'irai sans tarder découvrir le reste de votre œuvre, si tout est du même acabit voilà qui augure de bons moments en perspective ! -LGA
Publié le 13 Avril 2021
5
@Bruno Guennec, voilà une ballade bien mélancolique, mais l'ambiance de l'entrée de la forêt obscure de Dante est là... avec Livia, sa Béatrice ! Bravo pour ce mélange bucolique et mythologique. -LGA
Publié le 13 Avril 2021

Pages