Romain Lebastard
Biographie

J'adore lire, j'adore écrire. J'adorerais être lu !

Designer de formation, Arch est le premier roman que je termine, un peu éloigné de mes amours que sont la fantasy et la science fiction.

En espérant bon nombre de retours :)

Romain Lebastard a publié

Romain Lebastard a noté ces livres

5
J'étais venu par curiosité, déjà pour le petit cœur et aussi pour le titre qui m'interpelle personnellement à bien des égards (quand bien même un simple prénom n'est pas forcément évocateur, j'en sais quelque chose). Je pensais lire quelques pages, comme ça, parce qu'on est assez loin du style que j'affectionne. Et puis bam ! 100 pages de passées. C'est drôle, frais, bien écrit, ça ne verse pas dans le pathos ou dans la mauvaise romance. j'ai vraiment beaucoup apprécié suivre la vie de cette quinqua un poil atypique. Bravo à vous ! PS: pourquoi du premier chapitre à la première personne et le reste à la 3e ? Simple curiosité.
Publié le 26 Septembre 2017
5
Extrêmement violent effectivement, mais pas déplaisant pour autant. Vous dites "J'écris avec ces voix [...] qu'on occulte, celles dont on a honte", c'est exactement ce que j'ai ressenti tout le long de votre récit. On sent une sorte de cri de détresse qui se change régulièrement en revendication (politique, culturelle, sexuelle...). Toute la bipolarité du personnage s'y trouve exposée, sans fard. Bravo !
Publié le 16 Juin 2017
5
Bravo @Dany Boutigny pour ce roman. Plume légère et fluide, humour et profondeur, on est bien vite transporté au sein de la relation si particulière qui s'établit entre Alice et Flora. La seconde partie n'est pas en reste, avec cette vision autobiographique de la vie tourmentée - et assez loin de l'image insouciante - de notre chère Nona. J'ai parfois eu du mal à suivre les changements de points de vue entre chaque paragraphe, mais finalement, on s'habitue et on se laisse porter par le rythme du récit. Bravo ! PS: Je passe faire un tour sur Amazon dans la foulée :).
Publié le 09 Juin 2017
4
On saute d'un personnage à l'autre, les points de vue différents nous offrent des visions très personnelles de l'univers dans lequel ils évoluent. Ça dégouline de crasse, de trash et de sale, l'écriture est nerveuse et sans concession. Mais si le style m'a énormément plu, j'ai juste eu un petit souci sur le fond. A force de vouloir nous montrer que la vie de Claire est dégueulasse, j'ai eu l'impression de lire plusieurs fois le même passage, sans pour autant bien comprendre en quoi consistaient les "orgies". Beaucoup de pistes (mystiques, dystopiques, pharmaceutiques, économiques, écologiques...etc) mais seulement des approches superficielles. La conclusion amène plusieurs réponses sur le pourquoi de tout ça, mais je rejoins JC : peut-être que rendre le récit plus compact ferait ressortir encore plus ce style incroyable que vous avez. En tous les cas, bravo à vous !
Publié le 19 Mai 2017
5
Ultra-violent dans le propos, ultra-nerveux dans l'écriture, on ne peut pas dire qu'on ne ressent pas la boule d'angoisse qui tenaille Lilou. Les symptômes sont extrêmement bien décrits, on l'accompagne dans ce cercle vicieux de la peur qui entraîne la peur, le cerveau qui s'égare et qui ne sait plus réfléchir, au bord de l'implosion. Bravo à vous ! PS : ça ne m'a pas gêné, mais je me demandais si vous aviez fait exprès de passer du "elle" au "je" en cours de récit.
Publié le 17 Mai 2017

Pages