Trop jeune pour moi

50 pages de Fred Oberson
Trop jeune pour moi Fred Oberson
Synopsis

Un homme, qui se dit trop vieux pour elle, regarde nager nue dans sa piscine, la fille de sa voisine. Il la dévore des yeux, relevant la tête de son cahier d'écriture où il adapte le scénario du film tiré de son roman. D’un air détaché, il nous raconte cet été-là en Provence, entre cette naïade, sa mère et l’actrice principale de son film.

2702 lectures depuis la publication le 24 Décembre 2015

Les statistiques du livre

  696 Classement
  65 Lectures
  -95 Progression
  4.6 / 5 Notation
  26 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

19 commentaires , 12 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

A@ Pascal HERVE
Je suis paresseux, la preuve, le temps que j'ai mis à vous répondre.et la faible pagination de mes écrits. Votre avis sur le tournage... du film est aussi le mien. J'aurais dû écrire un scénario de base et, à partir de là, l'enrober d'une histoire sentimentale. Je vous admire, cher "centurion" de l'écriture, de créer 470 pages et de partir vers un deuxième tome !
Bien à vous depuis le pied des Alpilles, Fred

Publié le 18 Février 2017
4
@Fred Oberson, quelle sensibilité dans l'écriture, pour traiter un sujet qui aurait pu être casse-gueule. C'est d'ailleurs dans la description des sentiments, des liens avec la mère et la jeune fille que c'est le plus réussi. J'ai bien aimé aussi la relation avec Odile, tout en subtilité. C'est dans la partie sur le tournage du film que j'ai été le moins accroché, un peu trop décousu à mon goût et ça nous éloigne du sujet principal, qui revient fort heureusement sur la fin. En tout cas, une belle découverte, merci pour le partage. Amicalement Pascal
Publié le 22 Décembre 2016
4
Une jolie aventure, fraîche et intrigante. On l'aimerait plus longue... J'aime votre écriture. Je vais lire vos autres oeuvres à présent!...
Publié le 03 Juin 2016
5
super
Publié le 23 Mars 2016

@PH.J.CLAUSELS
Ah ! ces longs étés, on les attend avec impatience, mais l’atmosphère du printemps est plus intime !
Bien à vous, Fred

Publié le 28 Février 2016
4
Atmosphère! Atmosphère! Ce livre a une gueule d'atmosphère? Oui. Celle de ces longs étés sudistes où la chaleur orchestrait le chant obsessionnel des cigales pour nourrir nos rêves éveillés...
Publié le 24 Février 2016

Si seulement vous étiez la Colette du livre… mais ne l’enviez pas, c'est une vieille dame, peut-être morte aujourd’hui. Le roman est magique, il permet de lire le passé au présent. Très émouvant vos premiers pas et la joie de vos succès sur mBS. Pour vous remercier de votre amitié de lectrice, je viens de publier un conte : Henri, Pot-de-Terre, artisan potier. Je vous le dédie bien amicalement, .Fred

Publié le 09 Février 2016

Vous me flattez, cher Julien. Ce n'est qu'une petite nouvelle pour parler de l'amour. Je m'essaie à nouveau à un roman en ce moment plus complexe, aurai-je la patience et les idées pour l'amener jusqu'au mot fin ? RDV dans 6 mois ? Bien à vous.... Fred

Publié le 04 Février 2016
5
Difficile de commenter, c'est écrit de main de maître. Le certain malaise d'une histoire avec une jeune fille s'estompe rapidement pour laisser la place à un véritable amour. C'est très beau. Merci.
Publié le 04 Février 2016

Merci Fred, de vous pencher sur mon travail. J'attendrai donc patiemment votre retour, en espérant qu'il puisse légitimer les étoiles que vous m'avez déjà laissées ! Bien à vous, Muriel E.

Publié le 02 Février 2016

Bonsoir Muriel,
Essayez, essayez encore. Ce n’est pas évident d’être édité, une sorte de loterie. L’autre soir, chez Ruquier, Patrick Grainville racontait que son 4ème manuscrit avait été refusé par Gallimard. Parti illico au Seuil, il a eu le prix Goncourt ! L’important, c’est d’être lu et mBS est un site unique et gratuit… pour être lu. La preuve, vous avez apprécié ma nouvelle et je vous suis très reconnaissant. J’irai vous lire prochainement. Bonne nuit, Fred

Publié le 02 Février 2016

Merci les "blancs" de mettre cinq étoiles dans le ciel de Provence. Je viens de sortir, j'en aperçois deux ou trois, les autres sont timides. Bonne nuit,    Fred

Publié le 01 Février 2016
5
Oublié les étoiles,oui je les mets toutes car j'ai passé un bon moment avec cette lecture! Dany
Publié le 01 Février 2016

J'ai bien aimé,on est surpris d'arriver à la fin…bien écrit,jolie tournée en Provence! Bravo Fred
Dany (Suise)

Publié le 01 Février 2016

"Trop jeune pour moi" est le conseil de lecture du mCL. Découvrez l'article que vous donnera envie de lire ce livre.

Publié le 01 Février 2016
5
Bonjour Fred, J'ai lu avec intérêt votre roman, presque d'une seule traite tant il se lit aisément. Votre plume est précise et directe, le thème est maitrisé, bravo. Je vous remercie pour ce moment et vous souhaite toute la réussite possible. Bien à vous, Muriel E.
Publié le 01 Février 2016

Bonsoir Mireille, Une tablette, j'y songe pour lire les auteurs de MBS le soir sous la couette. Et c'est plus pratique qu'un gros bouquin. Merci de cette suggestion !

Publié le 22 Janvier 2016

Au fait : bienvenue sur le site ! Avec une tablette plus besoin de lumière qui dérange sa moitié... Et on y trouve de vraies pépites !

Publié le 19 Janvier 2016
4
Bien, bien...Eclat de rire à l'expression "Coups de pistons réciproques" ... Bien que n'ayant pas accroché au feuilleton cité j'ai été fort intéressée par ce que vous en avez raconté avec verve... où s'arrête l'invention ? C'est intriguant à merveille...
Publié le 19 Janvier 2016

A fabricio Je ne vous invite pas à partager la piscine de Benjamin avec Fanny en ce mois de janvier frileux. Mais je vous remercie sincèrement de partager cette nouvelle avec curiosité grâce à la fusion de l’écriture et de la lecture. Il a sonné douze… comme on dit chez nous, alors bonne nuit. Fred

Publié le 18 Janvier 2016

Chère lamish, Je me réjouis de lire vos livres que j’ai parcourus en zigzag… D’ici là, je vous fais un petit coucou pour vous remercier de votre très gentil commentaire. En découvrant monBestSeller, la qualité et l’abondance de ses titres, je dois me résoudre à acquérir une tablette car j’ai la marotte de lire la nuit au lit, c’est plus confortable pour un vieux bougre ! Bien à vous, Fred

Publié le 17 Janvier 2016
4
J'ai lu avec plaisir votre court roman, Fred. Vous faites allusion à Roger Vadim et c'est amusant car, dès vos premières phrases, je le visualisait dans le rôle de Benjamin. Votre plume est directe, sans fioritures et votre personnage attachant de sincérité et de vérité à multiples facettes. Il n'est pas très à l'aise dans ce rôle imposé de "vieux beau", fonçant tête baissée, balloté entre pulsions et raison. Il a de la chance tout de même car, comme aurait pu le dire Coluche : Il vaut mieux être vieux beau, riche, célèbre et avoir le démon de midi que moche, pauvre et inconnu dans la mème situation ! Avec ma complicité d'auteure.
Publié le 17 Janvier 2016

Parfois dans ce méandre d'écriture, cela fait du bien d'écouter les choix de gens passionnés de MBS. Je me suis de suite noyé dans les premières pages de votre piscine à bonne température...je reviendrai mettre c'est sûre de nombreuses étoiles après l'avoir terminé. dommage que cette sélection soit affiché dans l'atelier de MBS, elle devrait peut être figurée plus en avant vers l'accueil...

Publié le 17 Janvier 2016

A monBestSeller,
Vous me faites trop d’honneur, ma modestie est mise à mal, en sélectionnant « Trop jeune pour moi » : livre de la semaine ! Cela me fait d’autant plus plaisir que c’est le verdict du Club des lecteurs. J’ai découvert « monBestSeller » tout récemment, par hasard, en fouinant dans la bibliothèque… du Net. « Vieux motard que jamais » me suis-je dit… Trêve de plaisanterie, une pépite ce site, entre les mains d’auteurs et les yeux des lecteurs ! Et de fayotter : merci les créateurs, merci l’informatique pour avoir réalisé cette prouesse, tant sur le plan esthétique que technique.

Publié le 15 Janvier 2016

"Trop jeune pour moi" est le Livre le + du 15 janvier 2016. Cliquer ici pour lire l'article

Publié le 15 Janvier 2016

Pour Palamède, Un grand merci d’avoir aimé ma « troublante » écriture. J’ai tendance à laisser le lecteur sur sa faim, à le faire rêver, à l’enrôler dans l’histoire, à le laisser imaginer les non-dits. Le lecteur est le personnage principal du narrateur, car c’est pour lui qu’il écrit ! A bientôt pour d’autres écrits, par exemple: De l'Esprit à la Chair, sous le pseudo Croni-Coeur sur Bestseller, Fred

Publié le 12 Janvier 2016

A Chris Martelli, Lors d’une séance de dédicace d’un auteur célèbre, il m’a lui aussi posé la question si je n’étais pas un Helvète suédois ! Je vous suis très connaissant de donner votre avis sur cette petite nouvelle. Hélas, je n’ai plus l’âge, le temps et le talent… d’écrire de gros bouquins. Il n’y a pas de vraies fictions car l’auteur a toujours tendance à jongler avec son vécu, ses fantasmes en y laissant souvent ses empreintes… Mon affectivité est intérieure, il m’arrive d’avoir les larmes aux yeux en écrivant certaines scènes. Bien à vous sur deux roues avec un gros cube au milieu ! Fred

Publié le 12 Janvier 2016
5
Qui êtes-vous ? !! Plus j’avançais dans vos pages, plus je me demandais qui était cet auteur connu qui se cachait derrière un pseudo suédois anonyme ? !! C’est aussi cela le talent de votre récit. On est pris par la fiction, bien sûr, c’est très bien écrit, tonique, sobre, littéraire, on est curieux de suivre le déroulé, on s’autorise ici ou là un avis sur la moralité ou la morale de l’histoire, mais on lutte pour ne pas essayer de percer que « seuls les noms des personnages ont été modifiés ». La seule critique que je me permettrai (c’est aussi cela notre « pouvoir » de lecteurs anonymes !), c’est la frustration que j’ai eue de ne pas ressentir « d’affection » pour vos personnages. Peut-être est-ce le format de la nouvelle ? Comme si un récit court ne permettait pas d’avoir le temps de s’attacher ?
Publié le 12 Janvier 2016
5
J’ai aimé votre écriture… troublante. Mature. Qui ne s’embarrasse pas de détails, de descriptions ou d’adjectifs superflus. Qui jongle brillamment avec le présent, le passé, le futur. Qui laisse un peu partout au fil des pages des parts de mystères. Comme si l’auteur demandait au lecteur de deviner ce qu’il lui serait trivial de révéler.
Publié le 10 Janvier 2016

Merci pour ce beau cadeau de Noël que vous me faites ! A vous lire, j'ai le sentiment d'avoir écrit cette nouvelle rien que pour vous...

Publié le 25 Décembre 2015
5
Selon la mythologie grecque, Œdipe qui, dès sa naissance, avait été séparé de sa mère, suite à diverses tribulations vécues au cours de sa jeunesse, tua un homme qui, semble-t-il, était son père et, une fois devenu adulte, il épousa une femme qu’il ignorait être sa propre mère. Freud en a fait un complexe qu’il explique par le fait que chaque être humain en bas âge tombe en amour avec le parent du sexe opposé ou avec une personne qui l’a remplacé et qui s’est occupé de lui dans son enfance, tel le personnage du vieux voisin et sa jeune naïade de la présente nouvelle. Ce sujet fort complexe ( mais pas d’Œdipe), vous en faites une jolie romance sous les oliviers du soleil de Provence qui met en lumière, non seulement les démons « du Midi », je voulais dire « de midi » du personnage, mais aussi les nombreuses sources de difficultés ou de conflits dans les rapports personnels, relationnels et sexuels qu’engendrent l’ignorance de la vérité. Ce thème, vous l’abordez un peu comme une série télé, d’une façon ludique et plaisante, sans hypocrisie, mais avec sincérité, laissant entendre que s'il est parfois permis de taire aux autres ce que l’on sait, il n'est pas permis de se mentir à soi-même. Merci pour ce joli moment de lecture.
Publié le 25 Décembre 2015