Actualité
Le 08 avr 2014

Journée Mondiale du livre : un regard sur l’Edition en France (6)

Népotisme et clientélisme
Maison d'édition, népotisme et clientélismeMaison d'édition, népotisme et clientélisme

61 % des Français selon l’IFOP considèrent que les Maisons d’édition ne sont pas capables de révéler de nouveaux talents. Et cette défiance que l’on porte aux éditeurs dégénère en  véritable amertume, lorsque les sondés déclarent pour 66 % qu’elles favorisent les auteurs connus (sous entendu pour des histoires de sous). Pour eux, le népotisme et les réseaux privés sont  l’une des causes majeure de ce manque d’ouverture et de dynamique.

 

Alors on édite mal parce qu’on fait travailler les amis (pour rester entre soi),  parce que les livres rapportent moins, parce qu’on n’a plus les moyens de ses ambitions, parce qu’on fait travailler exclusivement les auteurs qui marchent (et qu’ils marchent moins bien), parce qu’on ne sait pas repérer les succès populaires, parce que le lecteur change. Ou tout simplement parce que les éditeurs se sont tellement occupés des auteurs, qu’ils en ont oublié les lecteurs.

https://www.youtube.com/watch?v=JA9EPSb8QsA

Aucun commentaireAjouter un commentaire