Mary COUSIN
Biographie

Cadette d’une famille rurale basse normande de 7 enfants, j’entre dans la vie active par le biais de l’enseignement comme ma mère et ma grand-mère maternelle. L’amour m’amène à tout quitter pour aller travailler aux côtés de mon conjoint restaurateur dans la région parisienne. Ayant atteint la cinquantaine suite à une séparation douloureuse, j’ai éprouvé le besoin de revenir aux sources, avec mes enfants, retrouver mes racines et cette contrée normande au cœur de laquelle s’élève un atypique château, celui d’un mystérieux Seigneur de Carrouges ». Après des années de recherches ardues j’ai osé prendre la plume pour tenter de relater le destin fabuleux de ce fameux chevalier

Mary COUSIN a noté ces livres

5
C’est ingénieux et bien « commode » de partir d’une idée aussi originale pour en faire un texte enlevé. J’ai bien aimé cette façon d’en tirer les tiroirs du temps pour une visite au cœur de la vie de ses propriétaires de milieux sociaux différents. Bravo Dany … Bonne continuation et merci d’avoir ajouté « Manus Deï, l’amour à l’épreuve du duel » à votre bibliothèque! Mary
Publié le 09 Décembre 2015
4
La vie après la mort, le passage de l'un à l'autre.... que d’interrogations. Pas étonnant car l'au delà, mérite de l'attention. Et même si je ne suis pas d’accord avec toutes vos interprétations de votre expérience dans ces dites sphères, votre écriture peut ébranler et convaincre... A lire, comme un roman très imagé, doublé d’un message d'espoir.
Publié le 06 Décembre 2015
5
Beaucoup de poésie, de tendresse, de subtilité, des touches d'humour par-ci par-là et surtout l'art de la chute pour des nouvelles fraîches Je donne 5 étoiles, la première pour "trois têtes de biche", et son humour aussi fin qu’efficace ; la deuxième pour « Crazy Juliette" un récit vivant et drôle que j'ai vraiment adorée ; la troisième pour "La petite mariée à l'opéra" ; la quatrième va à l’idée originale du mensonge révélé après la mort de "La surprise" j'ai adoré; Pour la dernière, c’était une étoile filante, elle est partie « En roue libre ». Bravo
Publié le 05 Décembre 2015
5
Votre plume, qu'on suppose empruntée à la grue blanche de Sibérie, est taillée avec tant de finesse qu'elle donne d'entrée le ton et la couleur de ce roman historique haletant. On se prend d'affection pour la petite Marie dès les premières pages. Avec l'arrivée de cette lettre venue du pays des Tsars, vous éveillez habilement le suspense et parallèlement, vous nous donnez à voir des images et des paysages tellement magnifiques qu'on plonge immédiatement dans l’univers de la Russie du XVIIe siècle. Bravo
Publié le 04 Décembre 2015
5
Un style unique et percutant pour une histoire qu’on pourrait qualifier d’onirique plus que de fantastique. On y suit Samuel, le personnage principal dans les méandres de ses rêves d’adolescent, et de leur réplique dans sa terrible réalité. En fin de chapitre, vous nous réveillez pour nous faire replonger avec lui, dans les bras de Morphée qui l’engouffre dans la spirale infernale des passions, l’enfer de Dante où Minos distribue à chacun le sort qui lui revient. Sans hésiter, J’ai pris sur mon sommeil pour aller au bout de ses rêves et je ne suis pas déçue. Mary
Publié le 30 Novembre 2015

Pages