Salut, Compagnons !

86 pages de Mokeddem XIII
Salut, Compagnons ! Mokeddem XIII
Synopsis

Un tartare n'est rien sans jaune d'œuf. Je suis un gilet jaune. Auteurs à vos plumes sinon vos enfants vont chier plus que jaune !

278 lectures depuis la publication le 09 Décembre 2018

Les statistiques du livre

  1632 Classement
  32 Lectures
  -525 Progression
  5 / 5 Notation
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

C’est sûrement votre synopsis qui m’a donné envie d’ouvrir la première page. Et c’est la première page (à laquelle je ne pouvais pas m’attendre ! ) qui m’a donné envie d’ouvrir les suivantes… Très fort cette opposition constante entre lui et la virtualité du patron. Flippant aussi. Merci au gilet jaune…

Publié le 20 Décembre 2018

@lamish
En effet, c'est un texte basé sur des documents historiques, mémoires d'un homme et interviews de la progéniture du Patron. Oui, ils vivent encore et encore aujourd'hui, depuis la Suisse, leurs lingots font poids sur la politique française. Quand les gueux s'en mêlent. Ce texte a failli être condamné à demeurer dans les oubliettes. Le couperet de la Justice est tombé sur mon récit : Le fardeau de la preuve. La Justice m'a aussi dépossédé d'un roman qui n'est pas le mien mais que j'ai pleinement destructuré et restructuré pour en faire un vrai roman. Ce texte appartient à xxxx xxxxxx, le cousin Germain de xxxxxx. Douce geôlière. Je t'embrasse.

Publié le 13 Décembre 2018
5
C'est un récit impressionnant de réalité que tu a écrit, à tel point que j'ai eu l'impression d'une histoire vraie... mais peut-être en est-ce une... Beaucoup de force dans les mots qui disent les désastres de la guerre, la rudesse d'une époque si proche, le courage d'Adam, ses combats, son épuisement lorsqu'il finit, vidé de sa substance, avec ses souvenirs... J'ai aimé aussi la répétition du début juste avant la fin du récit. Elle donne l'impression que la boucle est bouclée, que le livre se referme sur un parcours exceptionnel voué à l'oubli... Place aux suivants dans une éternelle ritournelle aussi inévitable que dramatique ! Un très belle œuvre, Mok, bravo ! Bises. Michèle / PS : "Détenu en Europe", écris-tu... mais tu fais l'impasse sur les charmes de ta geôlière ;) !
Publié le 12 Décembre 2018