Brumes d"Ouest

100 pages de lereverdy
Brumes d"Ouest lereverdy
Synopsis

En attendant que perce le soleil ouvrez ces pages et vous laisserez entrer un monde hétéroclite dans votre univers.

Publié le 23 Décembre 2019

Les statistiques du livre

  677 Classement
  74 Lectures 30 jours
  4375 Lectures totales
  -178 Progression
  0 Téléchargement
  5 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

22 commentaires , 1 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Richard Piolay
On passera les Ponge et autres poètes soucieux de se démarquer pour ne retenir que la lecture claire et concise de votre oeuvre. Il est une poésie qui admet que les mots se triturent lors de l'écriture.
Bien à vous.

Publié le 06 Mai 2024

@Michel Laurent
Merci pour cette visite guidée devant le tableau "La ronde des prisonniers" de Van Gogh qui m'était jusque-là méconnu. J'ai beaucoup apprécié les impressions que vous nous livrez, ce qui m'a également amené à jeter un regard sur les commentaires postés précédemment par vos lecteurs et d'y trouver un certain intérêt. C'est aussi le but de ces échanges, non?
Bien à vous Michel.

Publié le 22 Avril 2024

@Brigitte Deleruelle
Une bien belle histoire racontée près d'un bord de mer campagnard dont vous nous livrez les mille petites choses qui constituaient la vie à cette époque.
Bravo pour ce foisonnement épistolaire.

Publié le 08 Avril 2024

@Michel Laurent
Votre parution: "Le temps qui passe", est-ce le temps d'une symphonie du délire? Un feu d'artifice du bon mot? Une jubilation, assurément, durant laquelle on ne voit pas le temps passer.
Bien à vous.

Publié le 14 Mars 2024

@Michel Laurent,
J'espère que le titre de votre texte "La fin du hasard" n'est pas prémonitoire. Sinon qu'en serait-il de notre tarte Tatin, du camembert et autres découvertes inopinées, pénicilline, etc? Quoiqu'il en soit, ça m'a été un réel plaisir de goûter le fruit de votre imagination mariné d'humour. Bravo à vous.

Publié le 05 Mars 2024

@Benoit Cloarec
Votre style poétique peut se permettre de traduire, ainsi que le ferait un cinéaste inspiré, des situations où l'intimité est mise à nu. Exercice d'autant plus délicat à assurer lorsque les craquements violents d'un orage impétueux exacerbent les émois amoureux.
Merci pour cette séance offerte.

Publié le 13 Février 2024

Voici que sur la Toile, @Michel Laurent, votre pinceau imprime des mots. Et quels mots! Pour quel ton! On s'imprègne autant de la beauté du lieu rendu en des touches délicates que de la passion unissant deux êtres voués à leur destin aveugle. Pour éclairer cette histoire, il y a votre maestria digne des étoiles.
Merci Michel.

Publié le 01 Février 2024

@Brigitte Deleruelle
Vous apportez une explication sur la disparition énigmatique d'Agatha Christie qui en vaut bien d'autres. On se laisse entraîner dans cette recherche où même un chapeau à large bord ne parvient tout à fait à donner le change. Aussi, le Bibi que je suis s'en contentera-t-il.
Bien amicalement.

Publié le 11 Janvier 2024

@Parthemise33

Quel charivari à l'auberge de la Pomponnette! Heureusement pour nous, la narratrice de cette histoire a la plume guillerette. C'est donc avec un réel plaisir que nous découvrons les différentes facettes de ce monde, ô combien hétéroclite. Bravo à vous Parthemise33.
Bien amicalement et joyeux Noël.

Publié le 24 Décembre 2023

Bonsoir @lereverdy Je comprends, bien que je trouve dommage de ne pas redonner vie à certaines de vos nouvelles, tant elles m'ont plu.
Si ce n'est qu'une question informatique, la sexagénaire avancée que je suis s'y connaissant un peu, c'est avec grand plaisir qu'elle aiderait l'octogénaire avancé ;-)... Alors n'hésitez pas à prendre contact avec moi via mon profil "envoyez-moi un message", si l'idée vous tente de créer un nouveau recueil.
Bonne soirée ! Amicalement,
Michèle

Publié le 17 Novembre 2023

@Zoé Florent
Bonjour Zoé. Merci beaucoup pour votre appréciation flatteuse à mon endroit. J'en ai été très touché.
La mise en ligne de ces nouvelles date, en effet. Pourtant, vous dîtes ne pas regretter de vous être patiemment affrontée à la lecture de cette centaine de pages formatées à l'ancienne. Et je vous en suis très reconnaissant.
La compilation de ces textes répondait à cette époque, au souhait de mBS de publ.ier des oeuvres d'au moins 20 pages. On voit le glissement qui s'est opéré depuis.
Dissocier les 3 parties de ma parution, comme vous le suggérez, apporterait sans aucun doute une meilleure visibilité à chacune d'elles et donc un aspect moins rébarbatif pour l'éventuel lecteur. Mais l'octogénaire avancé que je suis et le peu de familiarité que j'aie en informatique me font rebuter à cet exercice. Aussi mille fois merci pour votre commentaire et à bientôt de vous lire avec plaisir.

Publié le 17 Novembre 2023
3
Bonsoir @lereverdy. La mise en ligne de votre recueil date... et pourtant ! Interpellée par votre commentaire sur ma page, son rappel avec les autres sur la vôtre (technique inédite par ici), je l'ai abordé, sans conviction aucune si ce n'est cet inhabituel procédé qui m'a interrogée... Et là, surprise ! Je découvre une plume poétique, riche, sensible, aux multiples nuances, qui me scotche tant je ne m'y attendais pas. /// J'ai dégusté tranquillement chacune de vos nouvelles, me suis dit que ce serait bien de regrouper "les Sahariennes" dans un nouveau recueil plus concis, tant elles m'ont plu. "Grain de sable", "La rose des sables", "Le moinillon"... mériteraient cette démarche de votre part, il me semble. /// Bravo, respect et merci pour ce partage, Monsieur l'ouvrier du livre, autodidacte de surcroît ! Bonne soirée. Amicalement, Michèle
Publié le 14 Novembre 2023

@Caroline Devivie
Les choses de la vie sont joliment écrites. Elles défilent au long des pages, suaves à souhait, pour une histoire où une Angélique ne verse pas dans l'angélisme.
Bien amicalement.

Publié le 06 Novembre 2023

@Zoé Florent
Du tout va les jours heureux au va-tout lorsque le thème du "je t"aime" est écorné, le récit qui en est fait est réaliste et bien rendu. Bravo Zoé.

Publié le 14 Octobre 2023

@Fernand Fallou
Toujours l'esprit prêt à traquer les singularités, Cher Fernand. Cette fois on sent la facétie à plein nez. S'il n'est un biloute, ce Jacques le péteur aurait toute sa place au pays des ventres à choux, voire de la mogette. Aussi la belle de ces lieux épargnée du kissnot mais non d'un covid bienvenu pour elle, s'apercevra-t-elle, une fois guérie, que son Jacques, finalement, est un drôle de Coco.
Bien à vous.

Publié le 03 Octobre 2023

@Brigitte Deleruelle
Le récit que vous nous faites de cette Dame Blanche sortant du brouillard n'est pas l'oeuvre d'un cerveau embrouillé. La douceur qui en émane au fil des pages est reposante et incite à en poursuivre la lecture.
Bravo Brigitte!

Publié le 30 Septembre 2023

@Brigitte Deleruelle
Les pouvoirs de la porte sont tels qu'ils libèrent votre imagination et la projettent dans le fantastique pour le plus grand plaisir du lecteur. Aussi de la voir partir dans d'autres mains a dû être pour vous un crève coeur. Pouvait-il en être autrement? Sinon, vous et votre jeune ami en auriez pu subir des horions. Bravo Brigitte.

Publié le 25 Août 2023

@Brigitte Deleruelle. Un commissaire qui face à un inculpé reçoit des explications aussi farfelues est en droit de vouloir lui envoyer des tartes. Grand bien lui fasse de se contenir et au contraire de prendre note de ses déclarations. Un rôle inversé et jubilatoire dans l'art de se mettre à table. Bravo Brigitte!

Publié le 04 Août 2023

@Damian Jade
Voilà plusieurs jours que j'ai lu votre nouvelle avec l'envie d'y répondre. Je n'ai pu m'y résoudre tant me manquait l'angle d'inspiration. Car vous avez tout pris, tant dans le texte que dans le titre. Splendide! Ce mot qui tel un pinceau n'appartient qu'au maître.
Félicitations Damian.

Publié le 27 Mars 2023

@Alice Molero
Vous nous emmenez à 200 à l'heure dans une histoire fouillée et intéressante à suivre jusqu'à ce qu'on décroche après l'accident mortel de la conductrice. Votre fin en subit le traumatisme et c'est dommage.
Bien à vous.

Publié le 15 Mars 2023

@Fernand Fallou
Au matin de Noël, avez-vous trouvé, cher Fernand, chaussure à votre pied sous le sapin? Je gage que Père Noël aura eu du mal à dégoter l'objet de vos désirs, tant la liste de vos desiderata que vous lui adressez dans votre lettre me semble tenir du Bottin. Y farfouiller pour vous satisfaire équivaut à chercher une aiguille dans une meule de foin. Le monde n'est plus ce qu'il était mon bon Monsieur. Ainsi en va-t-il au fil du temps des moeurs et même du beau sexe idoine au beau teint.
Bien à vous.

Publié le 14 Février 2023

@René Sauvage
Merci pour vos remarques élogieuses. Elles me confortent dans l'intention qui est mienne de transcrire la pensée en des clichés qui mis bout à bout constituent une histoire. Ces Brumes sont donc dans un esprit tout autre que celui potache qui animait Fougueux le renne fugueur paru sur ce même site. Je vous souhaite de prendre beaucoup de plaisir à cette lecture.

Publié le 02 Janvier 2020

Vous les racontez très bien ces brumes d’Ouest, c’est bien observé. Comme des polaroïd, des moments pris sur le vif, en faisant presque abstraction de ce qui les entoure. Et c’est cette façon d’isoler des détails, de dire des choses presque banales qui rend le moment très imagé, comme si on le voyait. Je vous souhaite encore plein d’histoires à conter.

Publié le 01 Janvier 2020