Un père recalé

126 pages de jeannerot
Un père recalé jeannerot
Synopsis

Bonjour
Enseignant de 49 ans dans un quartier "explosif" de Marseille,je relate la vie d'un père bafoué,d'un instituteur décrédibilisé qui cherche désespérément à se faire aimer de ses enfants embrigadés...
merci de me lire

Publié le 14 Février 2020

Les statistiques du livre

  425 Classement
  68 Lectures 30 jours
  4030 Lectures totales
  +38 Progression
  0 Téléchargement
  33 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

15 commentaires , 8 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@armande Frédéric merci !

Publié le 16 Mars 2021
5
Ce amas de mots retranscrit parfaitement l'une des nombreuses réalité inavouable de la société hybride dans laquelle nous vivons . Bravo !
Publié le 08 Mars 2021

@BertheC votre retour est bouleversant ,je suis touché par votre appropriation ,vous avez parfaitement décrit ce que j'ai voulu exprimer et notamment les effroyables instants où la comédie humaine bascule dans le drame....Merci encore pour votre chaleureux message

Publié le 27 Février 2021

@mamich1418 merci pour ce chaleureux commentaire ,vous avez décrit en quelques mots ce point de bascule si cruel ou plus rien n'est comme avant ,un des deux parents "efface" l'autre ,il ne doit plus rien rester de l'être aimé... cette terrible réalité a effectivement engendré la perte de mes enfants ... votre retour de lecture me va droit au coeur...Merci encore

Publié le 27 Février 2021
5
après avoir lu ce livre integralement,je vais commencer,fait inhabituel,par le divorce de Cedric et Laure,.C'est pathetique,si bien exprime,la douleur d'un père qui perd ses enfants;les pleure de plus en plus,et decrit son tourment de façon si vraie que j'imagine que ce fut vecu par vous ou par un proche.Realisme sans jeu de mots,au premier degré,extrèmement émouvant de toute façon,ce livre passionnant,est très bien écrit(a part le "sur Paris,sur Marseille etc" Je sais que c'est à la mode,mais au secours le reste du livre est un peu cynique,toujours bien vu,en particulier les deboires de Cédric avec l'administration et les elèves.Sans concession, très realiste.Il ne dit jamais rien de méchant,mais son analyse de l'humanité est caricaturale,sans rebellion.il subit les mots sont fluides,justes,avec beaucoup d'humour,et adjectifs ou images toujours bien adaptés Quand Cedric parle de sa famille et de celle de Laure,on est partagés entre cynisme et humour;c'est realiste,, lucide,et jamais mechant l'épisode du mariage est aussi lucide,drôle,et au fond vous décrivez la comédie humaine qui va vous broyer.Au fond,on ne connait pas si bien cet homme qui va se laisser écrabouiller par sa dictatoriale femme.IL ne s'épanouit jamais et c'est aussi une raison pour laqueelle j'ai commencé par parler de la fin,ou presque,car on n'est plus dans "la comédie humaine"vue avec un certain recul,mais dans un drame qui vous serre le coeur,realiste,écrit sans jeu de mots,ni humour On assiste à la pure souffrance de Cedric, et c'est complétement au premeir degré,et la quète puis l'abandon de ses enfants;quelle souffrance ,quelle quète;autre ton d'écriture Que vous dire deplus,a part un vrai et grand don pour l'ecriture qui semble naturelle chez vous Il est vrai que j'ai beaucoup aimé ce livre,et le plus naturel est le plus difficile Un grand bravo,continuez!
Publié le 26 Février 2021
5
Quelle superbe écriture, quelle sensibilité, quel crève coeur qui retrace bien les parents des enfants de divorcés quand l'un des deux décide, on ne sait pas pourquoi, de dénigrer, de tuer l'autre parent et lui faire souffrir la perte de ses enfants, les bébés qu'on a adorés, qu'on a chéris....c'est un livre poignant et tellement vrai qui tire les larmes aux gens qui se sentiront concernés .... la vie est difficile mais surtout CRUELLE
Publié le 22 Février 2021

@françoise adam merci pour vos commentaires ,c'est d'autant plus touchant que vous avez partagé mes joies et mes peines, vos étoiles réchauffent... merci encore

Publié le 27 Janvier 2021

Moi, j'ai marché dan les souliers de Jeannerot. J'ai revé ce qu'il revait. J'ai ressenti ce qu'il
ressentait. J'ai ressenti la douleur qu'il ressentait. Je pense que chaque personne a sa propre manière de ressentir ce que le conteur veut nous transmettre.

Publié le 26 Janvier 2021
5
Emouvant. Le ton si léger, si plein d'humour, si plein d'amour. Puis ces désamours. Je comprends votre douleur. Ne vous laissez pas enfermer par elle. Vivez. Parfois le temps répare bien des choses. C'est ce que je vous souhaite vraiment.
Publié le 26 Janvier 2021

@natC Merci pour ce commentaire si chaleureux.J'entends souvent que le temps répare,il faut donc patienter mais parfois la tentation de se murer dans le silence est grande.....Il n'y a que les mots,les doux mots de notre belle langue qui apaisent et en s'étalant sur la feuille blanche ils se dressent effectivement contre les liens coupés.Ils cautérisent les plaies....Merci encore de m'encourager à tenir bon jusqu'à ce que le mur du silence tombe ...

Publié le 15 Septembre 2020

@https://www.monbestseller.com/membre/jeannerot

Bonjour Ludovic et merci pour ce superbe livre. J'ai souffert avec vous au fur et à mesure de la lecture et de votre vie. Et je désirais vous transmettre ce petit message : TENEZ BON ! Je suis maman moi aussi et je peux vous dire que les jeunes, malgré leur age, sont souvent bien plus intransigeants et sévères que nous adultes. La vie nous apprend au fil des années à mieux comprendre les choses et les personnes et à les accepter.
Il faut donc leur laisser le temps de grandir davantage, de murir (et de s'éloigner des griffes de leur mére) pour avoir le recul nécessaire à accepter ou en tout cas mieux comprendre votre décision de quitter la famille.Lorsque nos enfants souffrent, ils se retranchent derrière un mur de silence difficile à abattre avec la force, ils ont besoin de temps. Aussi ne les abandonnez surtout pas, continuez de leur écrire, meme s'ils ne vous répondent pas aujourd'hui, ils vous entendent, ils savent que vous etes là et je suis certaine qu'un jour ou l'autre, ils trouveront le courage de se rapprocher.

Publié le 14 Septembre 2020

@sansberro
Merci d'être "entré" dans le récit de ma vie de père "recalé". Votre commentaire est très touchant ,il interpelle également en me faisant réaliser que je n'ai pas osé signer les lettres de mes filles par l'un des plus beaux mots de la langue Française: Papa
C'est triste mais révélateur de la puissance du discrédit qui vous fait vaciller et oublier l'essentiel merci encore pour votre analyse

Publié le 09 Septembre 2020

Bonsoir Ludovic. En lisant votre récit il est impossible de ne pas s'associer à votre souffrance de père.Vous avez su trouver les mots surtout dans les 30 dernières pages pour l'exprimer avec dignité et sensibilité. Il y a de belles trouvailles littéraires malgré un style plutôt académique. Il émane beaucoup d'amour et d'abnégation de votre vie de père, mais aussi d'homme et jamais vous ne vous laissez emporter par de mauvais sentiments. J’espère de tout cœur qu'un jour vos enfants reviendront vers vous. Par contre je ne comprends pas pourquoi vous signez de votre prénom la lettre et le poème à vos deux filles. Papa c'est quand même le plus joli mot de la langue française.
Pierre Sansberro

Publié le 08 Septembre 2020

@CHOLLEYgilles merci pour ce commentaire étoilé qui fait chaud au coeur

Publié le 19 Août 2020
5
superbe extraordinaire aventure ordinaire
Publié le 17 Août 2020

@A.Reizuahce merci pour votre commentaire spontané ,vous avez bien synthétisé la "dégringolade"du couple....

Publié le 30 Juillet 2020
5
Waouh, témoignage poignant qui démontre que les deux genres peuvent s'avérer infects quand ils en ont l'occasion, je suis tellement désolée pour vous
Publié le 17 Juillet 2020

@Gorjoes merci pour votre commentaire ,votre analyse sur ce que vivent bien trop de pères bafoués me fait chaud au coeur

Publié le 28 Mars 2020

très beau livre avec de l'authenticité.une grande réalité que vive malheureusement beaucoup d'hommes bafoués et que la justice n'est pas souvent a la hauteur

Publié le 28 Mars 2020

@Agostini Francois xavier
Merci beaucoup pour votre chaleureux commentaire et vos encouragements,

Publié le 21 Mars 2020
5
Bonjour une sixième étoile aurait été possible en aérant le récit et avec une pagination. Encouragements sincères pour ce témoignage et bonne continuation. Bonne lecture par ces temps d'isolation et de coronavirus ( châtiment que certains disent mérité pour une société trop peuplée... ) Bonne lecture pour tous les auteurs LIBRES comme vous et moi ...
Publié le 18 Mars 2020

@Palamède
Je suis heureux que la lecture de ce père recalé soit divertissante,j'aurai aimé vous embarquer plus loin dans ce témoignage , vous êtes cependant resté un spectateur intéressé et bienveillant .Je tiendrai compte de votre commentaire pour que dans mes prochains écrits, le lecteur se sente plus impliqué.Merci de m'avoir livré vos précieuses impressions

Publié le 01 Mars 2020
4
C’est distrayant de vous lire, le père recalé, à la rente à vie… et je me demandais ce qu’il manquait à votre écriture pour non seulement être distrait, intéressé donc, mais aussi s’approprier le personnage si je puis m’exprimer ainsi. C’est à dire, sourire avec lui, compatir, marcher dans ses chaussures. Peut-être ça justement, pouvoir marcher dans ses chaussures, ie. ne plus être seulement le spectateur des mots qu’on lit. Je ne sais pas si ce commentaire sera partagé et peut avoir le moindre intérêt pour vous ? Je l’espère en tout cas.
Publié le 01 Mars 2020