Un père recalé

63 pages de jeannerot
Un père recalé jeannerot
Synopsis

Bonjour
Enseignant de 49 ans dans un quartier "explosif" de Marseille,je relate la vie d'un père bafoué,d'un instituteur décrédibilisé qui cherche désespérément à se faire aimer de ses enfants embrigadés...
merci de me lire

1446 lectures depuis la publication le 14 Février 2020

Les statistiques du livre

  625 Classement
  66 Lectures
  -342 Progression
  4.5 / 5 Notation
  16 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Gorjoes merci pour votre commentaire ,votre analyse sur ce que vivent bien trop de pères bafoués me fait chaud au coeur

Publié le 28 Mars 2020

très beau livre avec de l'authenticité.une grande réalité que vive malheureusement beaucoup d'hommes bafoués et que la justice n'est pas souvent a la hauteur

Publié le 28 Mars 2020

@Agostini Francois xavier
Merci beaucoup pour votre chaleureux commentaire et vos encouragements,

Publié le 21 Mars 2020
5
Bonjour une sixième étoile aurait été possible en aérant le récit et avec une pagination. Encouragements sincères pour ce témoignage et bonne continuation. Bonne lecture par ces temps d'isolation et de coronavirus ( châtiment que certains disent mérité pour une société trop peuplée... ) Bonne lecture pour tous les auteurs LIBRES comme vous et moi ...
Publié le 18 Mars 2020

@Palamède
Je suis heureux que la lecture de ce père recalé soit divertissante,j'aurai aimé vous embarquer plus loin dans ce témoignage , vous êtes cependant resté un spectateur intéressé et bienveillant .Je tiendrai compte de votre commentaire pour que dans mes prochains écrits, le lecteur se sente plus impliqué.Merci de m'avoir livré vos précieuses impressions

Publié le 01 Mars 2020
4
C’est distrayant de vous lire, le père recalé, à la rente à vie… et je me demandais ce qu’il manquait à votre écriture pour non seulement être distrait, intéressé donc, mais aussi s’approprier le personnage si je puis m’exprimer ainsi. C’est à dire, sourire avec lui, compatir, marcher dans ses chaussures. Peut-être ça justement, pouvoir marcher dans ses chaussures, ie. ne plus être seulement le spectateur des mots qu’on lit. Je ne sais pas si ce commentaire sera partagé et peut avoir le moindre intérêt pour vous ? Je l’espère en tout cas.
Publié le 01 Mars 2020