BertheC
Présentation

J'adore lire !

BertheC a noté ces livres

4
Le début de ce livre est très réaliste,bourré de détails,qui me semblent structurer un récit et me font entrer vraiment dans ce récit,et le fond rendre vivant et crédible L'avocat Hirschmann est plus vrai que nature!! Tout au long de ce récit l'écriture en est fluide,et les dialogues naturels. Difficile! Les rapports entre les hommes et certains détails me font penser que vous même êtes dans l'armée '' la vau hall de loc. Roulait sur l'A 57"... Ça ne s'invente pas Votre récit commence à se compliquer en Irlande du Nord, et devient trop complexe au Liban Trop de noms, Comment pour ce pauvre journaliste découvrir la complexité de l'avocat en plus dans un Liban gangrené par les magouilles politiques ,carrément non crédible La fin? PRÉVISIBLE! Continuez d'écrire de façon aussi naturelle,bravo
Publié le 10 Janvier 2021
5
C'est tellement juste,entre espoir et crise de confiance devant l'homme que, , l'on aime États d'âme d'une nana,mais si bien vu et si subtilement écrit Moralité, elle comme tant d'autres sont sous la domination de l'homme Refaites un roman aussi bien vu MERCI
Publié le 31 Décembre 2020
5
Difficile de faire un commentaire car la forme est surprenante au début,puis devient passionnante à mesure de cette lecture Je ne peux m'empêcher de penser impressionnistes comme Manet, par PETITES touches,avec une fini presque surréaliste,un tableau? Je pense,ce n'est peut être pas votre intention,qu'un texte écrit et narré n'aurait pas le même impact Bon,j'ai reçu un grand coup de poing dans la figure,est c'est finalement ce qui compte Bravo a vous pour la forme,le fond et l'intrigue
Publié le 26 Décembre 2020
5
Les conversations de Raquetin et de ses collègues sont plus vraies que nature, et droles,incroyable,on se croirait dans un commissariat pour de vrai Contraste avec le pauvre Alex,dont la vie est effrayante et pathétique.il parle de sa mere(en ittalique) De façon poétique,et ce qu'il écrit à son père,un poème,résume complètement son drame Avec son psychiatre, on est presque dans la philosophie.Il n'évoque pas sa transsexualité Il paraît évident qu'il va le tuer à la fin Son double,violent,, Benedicte (une fille...)nous ammene à cette conclusion Gros contraste entre les deux univers,et conclusion assez noire,e,PEUT on sortir de sa schizophrénie A méditer,relire,bien que plus difficile vers la fin Superbe roman,ou presque autobiographie.?
Publié le 25 Novembre 2020
2
presqu'impossible de commenter pour moi une pièce de theatre cela depend de la facon de jouer 'peut être avec accent des iles,peut être comme une bouffonable,etc... Je ne peux donc apprecier ni le contenu,ni les quiprocos j'attendrai donc de la voir joue.Bonne chance!
Publié le 05 Août 2020

Pages