Mariage à demi

27 pages
Extrait
de Robert Dorazi
Mariage à demi Robert Dorazi
Synopsis

Manu Fretin est un macho affublé d'une double personnalité envahissante qui s'appelle Sarah. Cela pourrait n’être qu'un léger désagrément, sauf que Sarah, chaque fois qu'elle refait surface pour prendre possession du corps de Manu, sème le chaos et va même jusqu'à envoyer Manu en prison. C'est là qu'il va se convaincre que la seule façon pour lui de vivre enfin en paix est d'épouser Sarah. Mais comment épouser une femme qui n'existe que dans sa tête ?

728 lectures depuis la publication le 27 Juin 2020

Les statistiques du livre

  194 Classement
  133 Lectures
  -10 Progression
  0 / 5 Notation
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

C'est un roman qui passe en revue la vie d'un misogyne qui n'est pas très futé, il n'est donc pas étonnant d'y rencontrer un vocabulaire parfois cru. Il est écrit à la première personne du singulier à propos d'un type qui se bat avec sa double personnalité, il est donc assez normal de beaucoup parler de ce qui se passe dans sa tête. Quant aux lieux, je ne suis pas fana des descriptions qui n'apportent pas grand-chose si ce n'est qu'elles augmentent artificiellement le nombre de pages et masquent trop souvent l'absence de trame ou d'idée. Cette histoire pourrait se passer n'importe où, donc j'ai préféré ne pas la fixer à un endroit précis. Chacun est ensuite libre de l'imaginer où il veut.

Publié le 11 Juillet 2020

Certains passages sont assez drôles, c'est une écriture dynamique, et assez bien écrit.

Côté critiques, il y a trop de vulgarités inutiles. (Exemple: la prof de musique qui n'est "même pas baisable".) Ou alors tu peux le dire, mais de manière plus fine ou plus drôle.

Deuxièmement, ce début de roman saute quand même trop du coq à l'âne (même si c'est le principe, je comprends). Chaque scène mériterait d'être plus développée

Par exemple, il n'y a quasiment pas de description de lieux. C'est toujours: elle fait ci, lui fait ci... je fais ça... On ne sort jamais vraiment de la tête des personnages.

Il y a du potentiel, certaines qualités, dont l'humour, des passages réussis.

Le style fait penser à un roman de Houellebecq.

Voilà mon avis, un peu comme si je me plaçais du point de vue d'un éditeur.

Publié le 11 Juillet 2020

La première moitié est drôle, la seconde partie est loufoque ;)

Publié le 09 Juillet 2020

Ca a l’air drôle, mais l’est-ce à moitié (puisque vous n’en donnez qu’une petite partie à découvrir) ?

Publié le 09 Juillet 2020