Lila L
Présentation

l

Lila L a noté ces livres

5
Vous dépotez ! Vous écrivez comme un mec un peu. C’est cru, cash. C’est bien. Avec un sens aigu des descriptions qui nous projettent dans nos propres souvenirs. Et de l’adjectif juste (si rare !). Drôle aussi parfois (j’ai adoré Dé-zan-dé-zet, dilévone qui m’a fait rire 5 mn). Et puis, moins drôle aussi, c’est exactement ce que vous dites dans le synopsis, la complexité des sentiments. Celle qu’on vit, dans la vraie vie. Et vous le dites avec les mots choisis, clairs, avec des phrases très fortes, qu’on aimerait penser. Laetitia est une guerrière. Qui choisit sa vie. J’ai beaucoup aimé, merci.
Publié le 19 Février 2019
4
Vous avez sans nul doute un talent de conteuse. C’est frais, c’est fluide. Mais j’ai trouvé que cela manquait un peu de mystère. C’est très rédigé, il y a peu de zones d’ombres, de non dits, tout est très décrit. Un peu moins (à mon avis) donnerait plus l’irrésistible nécessité d’avancer avec gourmandise dans le récit.. Ayant dit cela, j’ai apprécié ce moment avec Marie et consorts. Merci pour ce partage.
Publié le 03 Février 2019
4
Je vous ai lu avec curiosité et j’ai deux sentiments un peu contradictoires ! On ouvre votre livre pour lire la vie d’une expate, comme vous dites, on sait qu’on va parler d’Afrique, on rêve de "I had a farm in Africa", mais avant d’y arriver, on traverse des pages inégales, je trouve. Quelques unes, un peu journal de bord, dont on ne sait pas toujours pourquoi elle le partage, et qui n’ont pas non plus un intérêt déterminant ! (je pense aux deux vendeuses anglaises par exemple ou à contrario l’accident de l’épouse du diplomate anglais à Arusha, si vite dit), d’autres avec de belles pensées. Et mon tout ( !) se lit comme une balade et j’aurais bien aimé être un peu plus karenblixenisée ! Merci pour ce partage.
Publié le 22 Janvier 2019
4
C’est une vraie question, qu’un jour ou l’autre nous nous posons tous. La manière de l’aborder, avec ces flashbacks, est évidente, et en même temps, j’ai trouvé, un peu répétitive. Presque trop évidente. Comme si on avait envie d’inverser l’imparable. Comme si on avait besoin d’éviter d’affronter la question. Et donc la réponse ! De changer le cour des choses. Tout en sachant qu’on le change bien rarement ! Merci de ce partage.
Publié le 26 Décembre 2018
4
Au delà de ces personnages très romanesques, il y a ces époques qui s’entremêlent, la résistance, dit presque légèrement, les pionniers altermondialistes-hippies un peu dans un club de vacances permanent. C’est varié, plaisant, on tourne les pages avec une certaine impatience pour découvrir où vous allez nous emmener au prochain chapitre, même si je suis un peu d’accord avec Chris Martelli, un peu plus de linéarité parfois serait rassurant.
Publié le 12 Décembre 2018

Pages