2034

164 pages
Extrait
de Christophe VICTOR
2034 Christophe VICTOR
Synopsis

Thriller technologique, première dystopie du monde post covid19.
2034 : trois géants américains du numérique ont profité de la crise des années 2020 pour établir leur hégémonie sur l’économie occidentale, porter au pouvoir des politiques corrompus et mettre en place un capitalisme de surveillance, basé sur l’exploitation immodérée des données personnelles.
Plongés au cœur de leur organisation dans la Silicon Valley, Pierre, un jeune Français expert en intelligence artificielle, et Julia, une brillante Estonienne travaillant sur l’amélioration du cerveau humain, vont tenter de défier leur pouvoir. De rebondissements en rebondissements, jusqu’au dénouement final, ils ne sauront qu’au bout du chemin si leur quête d’un ordre plus juste aura été vaine.

Publié le 09 Août 2020

Les statistiques du livre

  2649 Classement
  20 Lectures 30 jours
  2156 Lectures totales
  -382 Progression
  3 Téléchargement
  10 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

6 commentaires , 1 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Belle plume, un joli scénario de film ? ;)

Publié le 08 Avril 2021

Bonjour,
Je viens de mettre en ligne un tiers de ma dystopie "2048". Quand je l'ai écrit, je me suis interdit de lire toute autre dystopie. Maintenant j'ai lu la vôtre. Je constate que nous sommes aussi pessimistes l'un que l'autre. Mais j'ai travaillé pendant 30 ans dans ce qu'on nomme l'intelligence artificielle et je crains que le vrai danger soit là (même si les GAFA, ou les Titans, sont de vrais dangers). Car le jour où ce sera l'ordinateur qui nous contrôlera (et ce jour n'est pas si loin), nous serons cuits car tant que la surveillance est gérée par des hommes, il y a des limites quantitatives. Le jour où la surveillance est gérée par des ordinateurs, c'est fini ! Nous sommes alors tous totalement contrôlés en permanence...
Nous avons des styles différents mais votre écriture est agréable et le texte est plus aéré que le mien...

Publié le 03 Janvier 2021

Evidemment, 50 ans après, le parallèle n‘est ni anodin ni léger à porter. BigBrother existe toujours. Je vous ai lu avec curiosité, mais la mayonnaise n’a pas pris :( Est-ce la forme très écrite, aux dialogues qui sont souvent plus de longs monologues pour faire passer des thèses provocantes ? Est-ce le récit qui au fond ne fait plus si peur ? Est-ce l’issue dont on ne doute pas vraiment ? Probablement un peu des 3 pour moi. Cela dit, vous avez l’écriture facile, c’est fluide, on se laisse porter, et ça n’est pas le moindre talent de l’écrivain, on rentre dans la peau des personnages, on est content de ne pas être à Palo Alto...

Publié le 23 Août 2020

Merci @Renaud R pour ce commentaire. L’objectif du roman, au delà de l’intrigue et du plaisir qu’on peut avoir à lire un thriller, est en effet de dénoncer une société ou la liberté pourrait disparaître par l’usage trop intensif des données personnelles. Les dystopies sont écrites pour qu’un tel monde n’arrive pas. À chacun de nous d’oeuvrer dans ce sens.

Publié le 22 Août 2020
4
Ah j'en ai ras le bol de ce monde virtuel dont vous parlez dans votre extrait! On remplace les humains par des machines, c'est un monde déshumanisé dégueulasse qu'on nous présente. Le monde que vous racontez dans votre science-fiction ressemble étrangement au monde dans lequel je vis actuellement... Un monde déshumanisé où tout fout le camp! Tu m'étonnes qu'il y a de la solitude dans nos sociétés, c'est notre monde virtuel qui accentue la solitude des gens! Vous posez une question légitime dans votre extrait: Comment peut-t-on être aussi connecté et se sentir si seul? Bientôt au lieu d'embrasser notre femme, à la place on embrassera un robot, comme dans votre extrait! Après c'est toujours le même problème avec ce connard de coronavirus qui en plus de tuer des gens, réduit nos libertés, puisque sous prétexte de traquer le virus maintenant on traque les données personnelles des gens ! Nous sommes traqués avec les caméras de télésurveillance, les infos personnelles qu'on nous pique via notre téléphone, ordinateur.... c'est de plus en plus dur de supporter cela même si c'est pour la bonne cause. Puis comme vous le racontez dans votre bouquin, maintenant certaines personnes ne supportent plus qu'on permette aux gamins à l'école de se façonner un esprit libre et critique sur les choses et sur les débats de société. On fabrique des moutons avec des cerveaux de machine au lieu de permettre l'éclosion d'esprits libres! Vous faites bien de parler de tout ces problèmes dans votre extrait au moins vous soulevez des questions pertinentes et intelligentes via votre science-fiction pas comme une partie des journalistes qui sont des gens médiocres et qui déversent leurs conneries dans les médias dès qu'ils le peuvent!
Publié le 21 Août 2020

@Elisa Beth Merci. J’espère que la fin de l’histoire vous plaira autant. Normalement les rebondissements de la troisième partie et le dénouement devraient vous surprendre. Bonne lecture !

Publié le 11 Août 2020

@Christophe VICTOR
Excellent, cet extrait ! J'adore la science fiction et j'ai été servie. J'ai hâte de lire la suite sur Amazon.

Publié le 10 Août 2020
Christophe VICTOR
Biographie

Ancien directeur général des Echos et co-fondateur de Viva Technology avec Publicis, fondateur et Président du cabinet de conseil Alia Futura...


A découvrir cette semaine
A lire dans les actualités