NYPC - Not Your Prince Charming

12 pages
Extrait
de Sylvie ETIENT
NYPC - Not Your Prince Charming Sylvie ETIENT
Synopsis

Marthe vient d’avoir cinquante ans et sa vie a pris un virage qu’elle n’a pas décidé. Elle éprouve le syndrome de la page blanche devant son avenir qu’il lui faut écrire seule. Sera-t-elle capable de transformer sa liberté subie en conquête?
Continuera-t-elle d’écouter ses voix intérieures qui lui conseillent les mêmes recettes que par le passé ou bien pourra-t-elle accueillir les messages décapants d’un homme qui la réveille de son sommeil ou ceux de sa voisine bienveillante et indépendante?
Les laissera-t-elle agir comme des outils de sa transformation?

Publié le 05 Février 2021

Les statistiques du livre

  1948 Classement
  24 Lectures 30 jours
  497 Lectures totales
  -410 Progression
  19 Téléchargement
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

7 commentaires , 3 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@ HANÈS
Je bois du petit lait : lorsque la lectrice aimerait être à la place de Martha, quel meilleur compliment peut-on rêver lorsqu’on a créé JM2?
J’essaye d’imaginer des hommes avec lesquels il serait agréable de cheminer...
Et je continue!
Bien à vous
Sylvie

Publié le 24 Mars 2021

@ HANÈS
Je bois du petit lait : lorsque la lectrice aimerait être à la place de Martha, quel meilleur compliment peut-on rêver lorsqu’on a créé JM2?
J’essaye d’imaginer des hommes avec lesquels il serait agréable de cheminer...
Et je continue!
Bien à vous
Sylvie

Publié le 24 Mars 2021

@ lamish
Votre retour m’enchante car vous avez trouvé le mot juste «  jubilatoire ».Eh oui, sous les aspects du contraire en début de roman, c’est un hymne au goût de la vie, et à la liberté. Et youpi si mes personnages masculins ont le bonheur de vous plaire.
Tiens, vous me donnez une idée avec cette histoire de friandise, désormais, je vais me qualifier de confiseuse de romans!

Publié le 24 Mars 2021

@wildgoose
Votre commentaire me va droit au cœur car Marthe représente pour moi toutes les femmes abandonnées à 50 ans avec la pancarte «  bonne pour la réforme ».Si vous lisez la suite du roman, vous verrez qu’elle envoie un beau message d’espoir aux femmes qui se croient sans avenir.
Bien à vous,
Sylvie

Publié le 24 Mars 2021
5
Un roman résolument optimiste ! Une seule direction : l'avenir, les projets ! Une mention spéciale pour JM2 que l'on aimerait vraiment rencontrer... !!! Cela m'a donné envie de prendre la place de Martha !!! Beaucoup d'humour, une bonne dose se fantaisie : bref un vrai régal ! Amicalement : Joëlle
Publié le 12 Mars 2021
5
Bonsoir Sylvie. J'ai vraiment apprécié ce roman que j'avais commencé, sous le titre "Marthe", il y a... Mais l'impression de "déjà lu" du début s'est vite muée en découverte jubilatoire. Plume alerte, humour et situations aussi imprévues que cocasses m'ont alpaguée. Artémise m'a de suite conquise, puis Marthe, et enfin Colombe, même si je me serais bien vu lui distribuer des claques, dans un premier temps ;-)... Quant à JM2, encore un homme qui, comme Milo pour Rose, m'a laissée rêveuse... Vous avez l'art ;-) ! Une fin ouverte et pulsionnelle, comme je les aime ; une belle morale qui tend à prouver qu'il n'y a pas d'âge pour commencer à vivre pleinement. En bref, un vrai plaisir de lecture. Merci pour cette friandise et, vu l'heure, bonne nuit. Amicalement, Michèle // PS : mention spéciale pour le costard sur mesure de Gauguin ;-).
Publié le 11 Mars 2021

Comme quoi, un sujet fâche, l’autre me rend curieuse (peut-être entre autre que je me sens plus concernée, sans doute même !). Bref, j’ai l’impression que ce roman là a plus de corps, de fond, de fondamental en fait. J’aurais bien fait le voyage ici en continuant. Dommage que ce ne soit qu’un extrait…

Publié le 10 Mars 2021

@Hubert Letiers
Sensible à votre commentaire qui témoigne d’une lecture en profondeur.
Merci!

Publié le 06 Février 2021

@ Suzie Fong
Ha ha! Dommage que je n’ai pas trouvé un titre à faire fuir les cochenilles, elles attaquent mes plantes chaque année.Si vous avez une suggestion...

Publié le 06 Février 2021
5
Je ne peux que réitérer mon commentaire posté sur Amazon en avril 2020, quand j'ai par hasard découvert ce livre. Dans le registre de la « cinquantenaire larguée après deux décennies de vie maritale », les bons romans sont rares, très rares même. Celui-ci est excellent. Le scénario de la divorcée, intelligente mais laborieuse, celle qui peine à assumer sa résurrection parce qu’elle se victimise autour d’un stéréotype dont son mental ne décolle pas, est également un synopsis assez classique. Sauf que dans NYPC, l’autrice nous offre un casting qui arrache tout. Porté par une écriture moderne dans l’esprit, tonique dans le tempo, et aussi imagée qu’affûtée pour dézinguer tous les formats sociaux d’auto-complaisance, ce roman offre un très bon moment de lecture. Sylvie Etient y maîtrise à merveille l’art du contre-pied, ce qui rend l’histoire particulièrement vivante. L’écriture est riche, mais rien n’est surfait ni sur-joué, encore moins sur-écrit, ce qui donne à tous les personnages, (Marthe, Colombe, Artémise, Noé, Gilberte, JM2… oui, les prénoms aussi sont singuliers), un réalisme bluffant. Partout l’humour le dispute au drame ou à la passion, sans que jamais l’amour ne se substitue à un raisonnement ou la fatalité à l’adversité… Et surtout, il y a derrière tout ça quelque-chose d’incroyablement salutaire, comme une subtile invitation à cesser de toujours regarder dans son rétroviseur… Bref, un roman résolument moderne à lire sans réserve ni modération…
Publié le 06 Février 2021
Sylvie ETIENT
Biographie

Avocate dans une autre vie, à écouter des êtres se débattant dans les difficultés de la vie, à essayer de comprendre ce qui s’est passé, et...


A découvrir cette semaine
A lire dans les actualités