On t'aime bien quand même !

72 pages de Bertrand Lefaure
On t'aime bien quand même ! Bertrand Lefaure
Synopsis

Ce recueil pourrait être l’histoire de beaucoup, cette vie détruite, puis cachée, est le résultat d’une double peine engendrée par l’hypocrisie d'une famille et de la société. Elle met en évidence les dégâts générés par une doctrine sociétale aveugle, ainsi qu'une omerta familiale précieusement entretenue.
Le contexte : année 1964, famille très nombreuses et très catholiques (7 à 10 enfants est courant dans la généalogie) relâchement des mœurs (mai 68 approche) plein emploi. La face cachée du miroir, montre l’inceste familiale omniprésente. Comment se reconstruire ? Face au mutisme des familles ! c’est le courageux parcours que Bertrand nous décrit, des dizaines d’années passé à éviter les embuches : l’alcoolisme, la drogue, les mauvaises fréquentations, l’image d’un père qu’il recherche.

Publié le 16 Février 2021

Les statistiques du livre

  1078 Classement
  39 Lectures 30 jours
  183 Lectures totales
  -145 Progression
  0 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

5 commentaires
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Palamède, @Johanelle,
Merci pour vos commentaires et vos encouragements.

Publié le 18 Mars 2021

Sans doute la blessure est encore si vive malgré les années, que votre texte est haché, on sent les cicatrices pas fermées. Evidemment lire la souffrance n’est jamais facile. Il faut essayer de comprendre, et surtout d’espérer que l’exercice de l’écriture ait été le remède, en tout cas un remède. C’est ce que je vous souhaite, mais d’évidence, vous en avez sous le pied pour continuer à vaincre.

Publié le 07 Mars 2021

Que c'est éprouvant de revendiquer une innocence volée !!!! Comme vous l'avez si bien précisé, il ne s'agit pas de "délit" mais de "crime" et ce n'est que maintenant que cela commence à être perçu.

Vous vous en êtes sorti et les nouveaux combats à mener, vous allez les gagner.

Publié le 24 Février 2021

@stanislawa

Merci pour vos encouragements et le temps consacré à me lire.
J'ai bon espoir pour le futur. C'est tout le mal que je vous souhaite.

Cordialement,

Bertrand.

Publié le 21 Février 2021

Votre courageux témoignage exprime un mal être profond que je comprends non pas pour avoir subi la même chose mais pour avoir été dominée pendant 50 ans. La vie n'est plus qu'un chaos et un combat acharné pour reprendre face humaine. Je vous souhaite bon courage et de vous reconstruire.

Publié le 21 Février 2021