Une feuille d'automne dans le sous-bois

201 pages de François MIRABEL
Une feuille d'automne dans le sous-bois François MIRABEL
Synopsis

En cette journée du 9 juillet 2017, un drame vient bouleverser la vie de la famille Corvellec. Christian, jeune garçon de 17 ans, assiste à la mort tragique de sa grand-mère, Mamy Paulette. Il quitte brutalement son enfance et son insouciance et se retrouve plongé dans le tumulte des relations humaines de sa grande famille. Un brin cynique, il porte un regard ironique et malicieux sur le monde des adultes. Le drame qu’il vit va lui donner un nouveau souffle dans sa vie...

Publié le 14 Avril 2021

Les statistiques du livre

  95 Classement
  219 Lectures 30 jours
  1559 Lectures totales
  -1 Progression
  124 Téléchargement
  7 Bibliothèque
 

"Une feuille d'automne dans le sous-bois" est le "Livre le +" du 28 mai. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/14910-une-fe.... N'oubliez pas de laisser un commentaire à Francois Mirabel, c’est pour cela qu’il publie gratuitement son roman sur monBestSeller.

Publié le 28 Mai 2021

Ce livre est noté par

8 commentaires , 3 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@JEAN LOUIS COLONNA CESARI Merci beaucoup!

Publié le 22 Septembre 2021
5
un très beau regard
Publié le 22 Septembre 2021

François MIRABEL Merci de prendre soin de mon covid-19, qui devient une véritable intrigue pour le monde des sciences médicales. Et, ce, eu égard aux travestissements qu'il ne cesse d'adopter, pour tromper et mieux infecter ses victimes. Bon courage à vous aussi et méfiez-vous en sérieusement.

Publié le 20 Juillet 2021

@Mohammed BECHA Merci beaucoup pour vos réflexions sur cette feuille d'automne dans le sous-bois et ce cycle de la vie dans lequel nos petites existences humaines sont plongées...
Je vais profiter de l'été pour découvrir votre livre. Bonne continuation à vous aussi!

Publié le 20 Juillet 2021

En Automne beaucoup de choses se produisent. Les arbres perdent leurs feuilles et se préparent au renouveau et les êtres perdent leur vie pour respecter le temps qui leur est prescrit. C'est ainsi que Mamy Paulette est partie. C'est la fin. Elle ne pouvait vivre aucun instant de plus.
L'automne est aussi le passage des moments agréables à ceux plus durs en fonction des rigueurs du temps. C'est la monotonie, laquelle monotonie joue avec les nerfs des personnes âgées, des jeunes et des moins jeunes. On ne sait jamais ce qui se passe dans les cerveaux de tout ce beau monde.
Nostalgie aidant, la disparition de cette vieille dame émeut plus d'un, même les policiers en charge de l'enquête. Elle est tombée comme une feuille morte ne parvenant pas à s'accrocher davantage à la branche qui l'avait produite.
L'éternel cycle de renouvellement a enclenché sa vitesse pour ne plus s'arrêter.
Émotions, gratitude, amour et circonspection sont là pour nous rappeler que rien n'est omis.
On se laisse aller, bercé par l'intrigue et les sentiments. On s'oublie quelques fois entre les lignes pour mieux appréhender la suite des événements.
Bon courage pour vos prochaines éditions et bonne continuation. Je n'oublierai pas de signaler, au passage, que mon livre "Wuhan ou la naissance du covid-19" me donne des sueurs froides en raison de la pérennité de ce fléau.

Publié le 18 Juillet 2021

@François Mirabel La mort est un pédagogue

Publié le 05 Juillet 2021

J'en conclus qu'en 2032, le 14 septembre sera la fin de l'automne. Diable, le réchauffement climatique est plus grave que ce qu'on nous raconte.
Cordialement
PS rajouté le samedi 29 : c'est sympa d'avoir corrigé cette grosse faute (vue par personne ?). Un petit merci aurait aussi été sympa !

Publié le 28 Mai 2021

@Lila L Un grand merci pour votre commentaire qui me touche profondément. C’est un immense plaisir de sentir que des lectrices et des lecteurs peuvent être intéressés par nos histoires, nos mots et nos pensées, qui sont écrits, au départ, seulement pour soi… De sentir aussi que des lectrices et des lecteurs peuvent être sensibles à ce que l’on ressent profondément à travers nos personnages de roman. Merci, tout simplement merci…

Publié le 22 Mai 2021
5
Très très bon. Début en fanfare. Et la suite, sur le même rythme, avec juste des temps de pause nécessaires en fonction des circonstances et des flashs back. C’est assez jubilatoire votre manière de raconter mamy Paulette sa vie son œuvre et ses dégâts. Jubilatoire et comme Paulette, humour caustique et cynisme décapant. C’est finement raconté, avec des pensées vraiment bien vues, on s’y retrouve tous un peu j’imagine, avec votre humour et votre sens de l’observation en plus. Bravo pour ce très beau récit (sauf la photo de couverture… ! et quelques lenteurs un peu nostalgiques pour moi)
Publié le 21 Mai 2021

@Marie Peterburger Merci beaucoup pour vos félicitations et les qualités que vous mettez en évidence, votre témoignage me touche… Je souhaite aussi vous rassurer dans ma réponse, je n’envisage aucunement de me spécialiser dans les descriptions scatologiques… Je laisse cette marque de fabrique aux gastro-entérologues! Merci encore et bonne chance à vous aussi. Lorsque j’aurai plus de temps cet été, je viendrai découvrir avec plaisir les deux romans que vous avez écrits!

Publié le 27 Avril 2021
5
Votre texte a des qualités indiscutables. Les principales : il est vivant, sensible, intelligent, souvent poétique. Il est convaincant, totalement dépourvu de pédanterie et de lourdeur, ce qui est rare, le rend émouvant et agréable à lire. J’ai cependant été étonnée par certains emplois de l’imparfait à des endroits où, personnellement, j’aurais préféré le passé simple. Il y a bien quelques petites outrances (je pense à la description du notaire et à des mots assez crus désignant les excréments), mais celles-ci sont défendables dans la mesure où elles s’accordent bien avec le sujet. J’espère tout de même que vous ne vous spécialiserez pas dans les descriptions scatologiques lors de vos prochains romans, que je souhaite nombreux. Il ne faudrait pas en faire votre marque de fabrique ! Il y a très peu de distractions orthographiques, que vous êtes certainement capable de retrouver vous-même. Ex, : J’ai repéré à la page 137, saut en plastique au lieu de seau en plastique. Vous méritez de cordiales félicitations et 5 étoiles. Merci pour l’agréable lecture et bonne chance !
Publié le 26 Avril 2021