Une vengeance en héritage

326 pages de antarabdelaziz4
Une vengeance en héritage antarabdelaziz4
Synopsis

Une étrange amitié lie Zacharia et Samir. Zacharia ne pense qu'à venir en aide à son ami qui, lui, projette de le tuer. Un évènement tragique, il y a des années, a ruiné la vie de Samir et sa famille, et une haine inextinguible s'est cristallisée dans son cœur. D'un seul coup, l'idée d'assassiner Zacharia, un beau jeune homme pétri de qualités, s'est imposée à lui comme l'unique moyen d'assouvir sa vengeance.

Ce roman, qui est aussi une très belle histoire d’amour, nous promène, au gré de ses rebondissements, d'Alger à la montagne mythique de Chréa, et de Constantine à Jijel, la charmante ville côtière à l'est de l'Algérie. Tout au long de ce périple, le lecteur sera surpris de découvrir un pays qui, quoique très proche, est parmi les plus méconnus de la planète.

Publié le 17 Avril 2023

Les statistiques du livre

  2377 Classement
  24 Lectures 30 jours
  977 Lectures totales
  -245 Progression
  0 Téléchargement
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

6 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Bonjour, @Jihel et merci pour vos remarques au sujet de mon style. Elles viennent, j'en suis certain, d'une intention louable. Malheureusement, vous n'avez pu lire qu'une vingtaine de pages, comme vous dites, ce qui représente peu de choses dans un roman qui en compte environ trois cents. A mon avis, il est donc difficile de s'en faire une opinion sans risquer de se tromper. A propos des verbes comme " faire " et " avoir ", vous prêchez un converti. Je n'en ai jamais été adepte, quoique je n'en sois pas non plus un ennemi acharné. Je trouve que parfois ils ont encore leur place dans un texte sans que leur emploi ne soit déshonorant. C'est comme pour le verbe introducteur " dire " qui a mauvaise réputation dans un dialogue alors qu'il est souvent indispensable quand il s'agit d'une réplique neutre. En fait, j'ai pensé " Une vengeance en héritage " presque comme un roman policier, d'où cette écriture sobre, sans termes ronflants, presqu'à minima. Que puis-je vous répondre d'autre ? Ceci : si vous lisez seulement les deux premières pages de mes romans " Jeunes âmes brûlées " et " Un bien curieux mariage ", il est très possible que ayez une tout autre idée de ma manière d'écrire. C'est une question de sujet : certains sont propres au lyrisme et d'autres à la retenue. Encore une fois merci Jihel pour votre commentaire et bonne année !

Publié le 04 Janvier 2024

Bonjour, je ne dispose malheureusement pas du temps pour faire une lecture complète et, comme je l'ai expliqué par ailleurs, j'ai - de plus, des difficultés avec des lectures écran trop longues.
J'ai néanmoins lu une vingtaine de pages pour avoir une idée du style et de l'approche narrative.

Concernant le style, c'est fluide et ça se lit bien. Je conseillerais peut-être juste d'éviter le plus possible les verbes "couteau-suisse" (faire, avoir etc...) pour l'enrichir un peu en employant des verbes plus précis chaque fois que possible. Ceci étant, c'est une manie personnelle peut-être excessive !

Sur le fond, je l'ai dit, le pitch semble intéressant mais j'ai trouvé la construction perfectible. Je veux dire que dans l'approche, la scène de l'agression et l'intervention de Samir mais aussi celle qui suit peu après (le bus qui n'arrive pas) m'ont semblé posées avec une mise en scène et une contextualisation un peu trop dépouillée.

Je me dépêche de pondérer ces deux remarques en soulignant une nouvelle fois que je n'ai fait qu'effleurer le début de votre texte et que, par ailleurs, chaque lecteur arrive avec ses propres attendus. Mon commentaire ne se veut donc pas un "jugement" mais plutôt deux pistes de réflexion qu'il vous appartiendra de creuser... ou non !

Bien cordialement

Publié le 03 Janvier 2024

Bonjour @Jihel ! Heureux d'apprendre que vous vous êtes intéressé à mon livre ! Je viens à l'instant de le réactiver. N'oubliez pas de m'envoyer votre commentaire quand vous l'aurez lu. Ça me ferait plaisir.

Publié le 03 Janvier 2024

Ah mince, je voulais jeter un coup d'oeil à votre oeuvre mais la lecture est désactivée.
Dommage, le pitch est intéressant et le commentaire de @LAULAULA très motivant...

Publié le 03 Janvier 2024

Merci @LAULAULA pour votre agréable commentaire que j'ai lu avec beaucoup de plaisir. A propos de votre remarque au sujet des descriptions qui vous ont laissée un peu sur votre faim, leur faible nombre est dû probablement à cette peur que j'ai d'ennuyer le lecteur. A moins que ce soit parce que mes personnages m'ont tellement accaparé qu'il m'ont fait oublier le décor. Ceci dit, il est très difficile de trouver le juste milieu et éviter de donner une impression de carte postale (un travers dans lequel je tomberai facilement si je me laisse aller à mon enthousiasme pour ce pays). Merci en tout cas pour votre gentil retour et bonne journée !

Publié le 27 Décembre 2023
5
Bravo pour ce roman bien écrit, bien construit et parfaitement abouti que j'ai lu de bout en bout en quelques jours. Pour moi il s'agit d'une tragédie romantique. L'intrigue est bien celle d'une tragédie classique, transposée dans un beau pays que l'on découvre effectivement (cependant je pensais en découvrir plus, d'après le résumé, je m'attendais peut-être à plus de descriptions de paysages et de coutumes, même s'il y en a). Finalement on se rend compte à quel point ces histoires d'amour impossibles sont universelles et intemporelles. Bravo !
Publié le 26 Décembre 2023

Je suis content@unpetit50 que mon livre vous ait plu et je vous remercie pour votre gentil commentaire. Vous me dites que vous y avez trouvé du Capulet et Montaigu. Mais ne pensez-vous pas qu'il y a aussi du Rodrigue et Chimène ?

Publié le 10 Juin 2023
4
Vous racontez bien, on est immédiatement plongé dans ce drame. Il y a du Montaigu et Capulet da ns le destin de ces deux hommes et le décor de votre roman, dont on imagine la beauté, ne fait que renforcer ce contraste. Très belle histoire.
Publié le 31 Mai 2023