L'oeuvre de Dieu, la part des gènes

380 pages de Antony Erb
L'oeuvre de Dieu, la part des gènes Antony Erb
Synopsis

Inspiré d’une histoire vraie, le roman est l’illustration, au cours d’une saga familiale, du combat de l’inné contre l’acquis. Contrairement à la tendance de la société à privilégier l’éducation, celle-ci, à travers Palmova, grand-mère du petit Al, ne parvient pas à orienter le destin tragique de sa progéniture. Mais, à deux générations de distance, apparaît une lueur qui pourrait bien lui redonner la victoire.

Publié le 04 Juillet 2023

Les statistiques du livre

  931 Classement
  57 Lectures 30 jours
  864 Lectures totales
  -4 Progression
  0 Téléchargement
  9 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

12 commentaires , 7 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Merci @audreyhey d'avoir consacré du temps à lire mon roman. Votre commentaire sur le style me touche car j'y attache autant d'importance qu'au fond. Quant à ce dernier il interroge et c'était mon intention. Je travaille désormais à rendre plus fluide et vivant le roman. Merci de votre retour.

Publié le 10 Octobre 2023

Bonjour @Zoé Florent. Merci pour votre commentaire argumenté, et désolé pour mon retour tardif, je ne me suis pas connecté à mBS depuis 2 semaines. Je trouve votre analyse pertinente et j'adhère à vos remarques. C'est d'ailleurs dans ces directions que je me suis mis à la réécriture. Le point de vue distancé, comme vous dites, me permettait de généraliser plutôt que de rester au niveau du fait divers, mais à vous lire il crée de la distance avec le lecteur. Je vais en tenir compte ; tout ce que vous dites est juste. Votre éclairage est précieux et je suis ravi que vous soyez allée au bout du roman. A mon tour je m'en vais découvrir vos écrits et vous ferai un retour. Bien amicalement. Antony

Publié le 09 Octobre 2023
5
Dans les méandres d'une famille. Un destin déjà tracé de par sa naissance, ses parents, sa ville, son époque... Puis d'autres destins, ceux de 3 générations. Dans les méandres de la psyché humaine. Al et son père m'ont marqué. L'amour familial s'efface pour laisser la place à la brutalité que certains ont décidé de donner à leur quotidien parfois. "Décidé", tel est le questionnement qui m'a interpellé... entre un mystère, des gènes et des conditionnements, il y a une part de responsabilité me semble-t-il. Quand au style j'y ai trouvé un bel équilibre : le fond marquant la forme et la forme modelant le fond. Une plume agréable qui m'a fait avancer de pages en pages. Esthétique et simplicité. Pas facile de parler de la nature humaine en 300 pages. Bravo pour ce premier roman.
Publié le 01 Octobre 2023
5
Bonjour, @Antony Erb. J'ai terminé votre saga hier, ai pris le temps de l'assimiler en détail avant de la commenter. /// Ma première impression concernant le fond tient de l'abasourdissement. La profusion d'hommes autoritaires, souvent alcooliques, démissionnaires, violents, parfois coureurs, la profusion de femmes soumises, peu aimantes, utilisant leur progéniture en guise de défouloir, quand elles ne cherchent pas à lui faire supporter le poids de leurs propres échecs (comme Palmova), m'ont étourdie, telle une funeste ritournelle. /// Je me suis souvent dit que Palmova aurait dû faire usage de son caractère trempé contre son père, que cela aurait certainement changé le destin de cette famille spécialisée dans le laminage d’innocents. /// Abus de la fortune de Marthe, profit de ses biens et de ceux de Palmova après leur décès, m’ont rendu ce monde étriqué encore moins sympathique. Absence d'affect et égocentrisme aussi. Deux états qui phagocytent réflexions comme remises en question, qui tuent tout espoir de prise en main d'une vie tracée, tout espoir de contrarier une forme de répétition fatale. /// Al, son observation de familles différentes de la sienne, ses rencontres enrichissantes, qui enfin opèrent un déverrouillage de son esprit, démontrent pourtant que le combat contre cette part de gènes évoquée dans votre titre n’est jamais perdu d’avance. C’est avec soulagement que j’ai accueilli son évolution, avec l’impression de m’être enfin extraite avec lui de ce cloaque. J’aurais apprécié que vous jouiez un peu les prolongations, d’ailleurs ;-). /// Concernant la forme, j’ai trouvé les deux premières parties un peu trop longues et fournies. Il manque un protagoniste principal qui faciliterait l’identification de personnages secondaires. Dès que Brava entre en scène, cette difficulté disparaît. Il en va de même lorsque Troh ou Al prennent la relève. Puisque je l’évoque, petit aparté pour dire que Brava m’a interpellée par son courage, sa capacité à infléchir son destin et celui de ses proches. /// Sinon, le point de vue distancé, le style narratif, ne m’ont pas enthousiasmée, je l’avoue, mais la maîtrise et la richesse de votre plume ont joué un agréable rôle compensateur par lequel je me suis laissé porter. /// Il me reste à vous remercier pour ce partage singulier, consistant, et vous souhaiter une bonne fin de journée. Amicalement, Michèle
Publié le 26 Septembre 2023

@afont je vous remercie d'avoir lu mon roman ainsi que de vos commentaires. Je suis très sensible au fait que vous ayez apprécié le style et l'humour.

Publié le 10 Septembre 2023
4
Ce livre m'a transportée dans une saga familiale dans laquelle les membres se heurtent les uns aux autres. Certains ne vivent qu'au jour le jour avec leurs petites préoccupations étroites, d'autres ont des intentions bien marquées contre certains. Je suis entrée dans cette histoire peu banale ou j'ai suivi ces personnages qui m'ont passionnée, m'ont intriguée, surprise... Ils m'ont laissé une impression de dureté de la vie avec une lueur rassurante pour Al, qui va profiter de ses acquis les meilleurs, joints à son tempérament pour se construire un futur plein de promesses. De plus le style est très recherché et n'est pas dénué d'humour. Bravo Antony Erb et bonne continuation pour poursuivre vos écrits.
Publié le 07 Septembre 2023

@Marie Bataille, je vous remercie Marie de vous être attardée sur le roman. J’apprécie vos commentaires sur le style. Étant une grande lectrice, j’ai la prétention de croire que vous trouverez de la variété dans celui-ci et serez touchée par l’histoire.

Combien de livres n’ai-je pas voulu poursuivre dont j’ai découvert en insistant la richesse cachée. Palmova étant un des personnages principaux, la description de sa psychologie était essentielle avant de pouvoir entrer dans l’action.
« Dès les deux ainés en âge d’apprendre, [Palmova] leur enseigna l’écriture et les règles de la page de cahier d’école avec ses marges, ses lignes et ses espacements. Le désordre, ignoré dans l’espace, était banni sur le plan. ».

Quant à Marcel, il est une apparition annonçant la fin d’une époque et l'arrivée de la modernité.
« Revenu de la guerre avec des tranchées dans la tête, il les étalait à tout va. Son vase ciselé dans une douille de 75, trônant sur le buffet aurait suffi, alors qu’une tranchée, même en souvenir, ne tenait pas dans une salle à manger où elle encombrait sa famille et ses amis. Aussi l’emmenait-il dans sa camionnette et la servait-il à ses clients en bonus avec sa cargaison. C’était cadeau. Les mains dans le froid lui rappelaient l’hiver 1914-1915 à geler dans le boyau étroit de la cote 372 aux Éparges. ».

Mais l’âme est une affaire personnelle qui ne se discute pas ; je respecte votre point de vue.

Publié le 06 Août 2023

@WildGoose Merci d’avoir pris le temps de lire le roman et de le commenter.
Concernant le style, je le voulais en lien avec l’époque puisque l’histoire commence en 1928 et se termine en 1979. Je savais en écrivant le roman qu’il pourrait surprendre par un côté parfois descriptif daté. Je prends donc bonne note de votre commentaire.
En revanche je regrette de n’avoir pas de commentaire sur l’histoire.

Publié le 02 Août 2023

J’aurais aimé en dire autant que ce précédent commentaire, mais à moi au contraire, votre écriture est restée hermétique, j’ai eu l’impression de lire un scénario avec les indications de la personnalité des intervenants, les descriptions succinctes des lieux, des scènes. Je regrette de n’avoir pas su percevoir sa finesse, car il y a une esthétique qui donne une personnalité iconoclaste à votre style.

Publié le 01 Août 2023

@Colette Frère Chère Colette. Quelle appréciation ! Venant de vous dont le style littéraire est remarquable, je suis comblé. Je lis sur le site mBS des histoires très intéressantes mais celles dont le style est de haute qualité sont plus rares et votre roman est une réussite. Merci encore et au plaisir de rester en contact.

Publié le 25 Juillet 2023
5
Cher Anthony Erb, Votre livre est tout simplement magnifique, porteur de tant d'espoirs et de désespoir. La langue y est spectaculaire, particulièrement les descriptions de la nature. Les femmes y jaillissent, magiciennes du courage, du rêve et des renoncements, telles Palmova et Brava. Et puis bien sûr les femmes et les hommes brisés. " L'oeuvre de Dieu, la part du diable" dirait Irving... Je n'ai pas pu lâcher votre livre. Merci! Merci! Merci!
Publié le 24 Juillet 2023

@Didasko Votre commentaire me comble Didasko. Roman en double-face : c’est si bien trouvé.
Un style simple tant il est élaboré : voilà qui frise le Graal pour qui cherche à faire de la littérature.
Merci, je suis vraiment touché.

Publié le 21 Juillet 2023
5
J’ai dévoré ce livre, je ne l’ai pas lâché du début à la fin. Les histoires de ces 3 générations qui traversent l’Histoire, confrontant le rêve à la réalité, l’idéal au concret, l’inné à l’acquis, ce roman en double-faces, tendres et cruelles à la fois, une jolie maîtrise de la langue à la fois cinglante et imagée, un style simple tant il est élaboré, voilà une très belle découverte Merci pour la qualité de ces moments passés en votre compagnie !
Publié le 21 Juillet 2023

@AndréSe Merci d'avoir parcouru le roman

Publié le 20 Juillet 2023

@Madeleine Anglard Merci pour ce commentaire étayé. Votre lecture attentive met en avant des émotions que j'ai souhaité illustrer, en particulier la consternation. Un grand merci.

Publié le 20 Juillet 2023

@Kergan Merci Kergan, voici un encouragement qui me touche pour le travail accompli. Merci d'avoir consacré de votre temps à la lecture. Je vous souhaite un bon été.

Publié le 20 Juillet 2023
5
Un roman original par la diversité de ses personnages et de leur histoire, un style soigné qui par sa simplicité démontre une véritable maitrise de la langue. Le livre est poignant, le lecteur passe de la tristesse à la joie, au rire aussi et à la consternation. La finesse des descriptions historiques et psychologiques nous transportent trois générations plus tôt et nous tiennent en haleine jusqu'au bout.
Publié le 19 Juillet 2023
5
Pour un premier roman, voici un coup de maître ! Personnages plus vrais que nature, saga passionnante, un roman qu'on ne lâche plus. Un grand bravo à l'auteur.
Publié le 19 Juillet 2023

Récit très vivant, au sujet des membres d'une même famille, il est intéressant d'observer les trajectoires de chacun des membres en fonction de l'histoire et du parcours de vie de chacun. Au travers de ces histoires mouvementées, il est assez captivant de constater que certains événements imprévisibles peuvent venir perturber et changer le cours de la vie d'une personne qui avait au départ une destinée bien définie. Il est peut-être parfois difficile d'avoir toujours une maîtrise totale sur les choses qui nous arrivent...

Publié le 13 Juillet 2023