Ce qui nous abîme

205 pages de AHUSKI
Ce qui nous abîme AHUSKI
Synopsis

Pour ceux qui ont lu Cupidité, que j'avais publié sur MBS en 2018 ( le temps passe vite;) et qui avait été sélectionné pour le Prix concours MBS, vous connaissez Suzan et savez le sort qu'elle réserve à sa pauvre mère paralysée. Lors de ce concours, je m'étais rendue à la remise des prix. Les éditeurs présents m'expliquèrent les défauts du manuscrit, j'en ai pris bonne note et je l'ai retravaillé, déconstruit et reconstruit. J'ai ajouté le point de vue du frère dont on se demande parfois s'il a vécu son enfance au sein de la même famille que Suzan, tant leurs points de vue sur leur enfance divergent. Bref, j'ai bossé pour vous présenter un livre plus abouti. Je vous livre donc cette nouvelle version que je compte éditer en auto-édition bientôt. Bonne lecture.

Publié le 03 Août 2023

Les statistiques du livre

  174 Classement
  193 Lectures 30 jours
  3539 Lectures totales
  -10 Progression
  251 Téléchargement
  13 Bibliothèque
 

"Ce qui nous abîme" est le "Livre le +" du 11 septembre. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à AHUSKI, c’est pour cela qu'elle publie ses romans sur monBestSeller.

Publié le 11 Septembre 2023

Ce livre est noté par

12 commentaires , 5 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Walter OEUX Merci pour ce commentaire, je comprends votre point de vue. Ce ne sont pas les éditeurs qui m’ont dit que Suzan était trop caricaturale, c’est moi qui le pensais et à l’époque c’était vrai. Eux trouvaient que c’était trop court. Ce qui était vrai aussi. Je pense que le monologue de Suzan, comme vous l’avez compris, gagne à être mis en alternance avec d’autres personnages. Mais peut-être que le rythme soutenu des dialogues tranche trop avec l’écriture narrative pour le reste du manuscrit. Merci en tout d’avoir pris le temps de lire mon roman. :)

Publié le 17 Décembre 2023

@Helene-Nouaille-Degorce
Au départ, ce roman était très court et mettait en scène uniquement Suzan et sa mère. Il vous aurait sans doute plu. Mais, d’une part, les éditeurs que j’ai rencontrés à l’occasion de la remise des prix MBS m’avaient expliqué que mon roman était trop court et d’autre part, de mon point de vue, Suzan était un personnage trop caricatural. En introduisant des personnages secondaires et un passé, j’ai voulu la rendre plus complexe qu’il n’y parait. Elle ne se venge pas sur sa mère, ce n’est pas mon propos, elle agit de façon impulsive, caractérielle et égoïste. Tous ces travers sont justifiés par son enfance et par les secrets de famille. Je suis étonnée de votre remarque sur le nombre de personnages car il y a un personnage principal Suzan. Sa mère et son frère sont les personnages secondaires. Son père apparaît peu. Cela ne me semble pas faire beaucoup de personnages. Concernant le passé simple, il a mauvaise presse actuellement, mais il reste un des temps de la langue française et même si, je suis d’accord avec vous, il ne faut pas en abuser, il reste incontournable lorsque que l’on parle au passé. La structure de mon roman est un parti pris qui, comme son nom l’indique, ne peut pas plaire à tout le monde. Je constate que vous avez fini le roman, je vous remercie d’en avoir pris le temps. En tout cas Suzan ne vous a pas laissé indifférente. :)

Publié le 02 Décembre 2023
3
Trop. Trop de personnages. Trop de détails. Trop d'histoires. Trop de mots, trop de tout. Pourtant comme aurait pu être banalement touchgante l'histoire de Suzan ! L'histoire d'un fille maltraitée par sa mère, et abandonnée par son père : ""vous ne m'avez jamais aimée". Combien sommes nous dans ce cas-là ? Mais cette fille, cette Suzan, sous couvert de s'occuper de sa mère malade au soir de sa vie, se venge en la maltraitant à son tour jusqu'à la laisser (la faire ?)mourir. Lorsque l'on apprend la vérité, il est trop tard, toutes ces histoires parallèles qui ont parasité le récit (par pitié pas l'usage du passé simple !) ont lassé le lecteur -du moins la lectrice que je suis. La simple histoire de Suzan et sa mère ferait cependant une très bonne pièce de théâtre avec ce monologue tour à tour tendre et cruel, cette pitoyable mourante inamovible et ce...lustre !
Publié le 01 Décembre 2023

@Martine Elisabeth merci beaucoup pour ce commentaire extrêmement élogieux et qui me fait particulièrement plaisir, car vos compliments me laissent penser que j’ai peut-être un petit peu atteint mon but en écrivant ce manuscrit. :)

Publié le 22 Octobre 2023
5
Ce livre nous plonge dans un malaise certain. L'analyse psychologique est fine, le drame se noue peu à peu. Déconcertante, cette oeuvre n'en est pas moins artistique et en la lisant nous sommes gagnés par l'émotion .
Publié le 22 Octobre 2023

@Albert H. laul_1 commentaire succinct mais néanmoins apprécié. ;)

Publié le 11 Octobre 2023

Direct et intéressant.

Publié le 10 Octobre 2023

@Aouadi ahmed merci pour votre commentaire, cela peut être vu ainsi en effet. :)

Publié le 03 Octobre 2023

@AHUSKI
Histoire simple a lire ,signifiante en quelque sorte .il s'agit d'une malade psychique qui se sentait hai par les autres,a ce que je pense.vous avez bien decrit ses actes bizarres.C'est satisfaisant en general.ca merite d'etre lu.Merci bcp.

Publié le 03 Octobre 2023

@Naomi Spenle merci pour ce commentaire, ma réponse est, oui c'est une emmerdeuse, plutôt parano et un tant soit peu sadique. Son attitude peut s'expliquer par des traumatismes dans l'enfance et une histoire familiale compliquée., ou pas. C'est au lecteur de décider. ;)

Publié le 03 Octobre 2023
4
Une lecture comme je n’en ai pas l’habitude. L’histoire est sombre, tout autant que Suzan et son tempérament. Est-elle malade de naissance ? est-elle tombée dans la folie à force d’épreuves ? Je me suis posé la question tout au long de ma lecture… Pour une fois, une autrice évoque les liens familiaux sous leurs mauvais jours et pour ça, bravo !
Publié le 03 Octobre 2023

@saphir Demetria merci pour vos chaleureux encouragements qui me vont droit au cœur et pour vos étoiles bien sûr. :)

Publié le 12 Septembre 2023
5
J’aime votre écriture qui va droit au but. Une lecture dérangeante, un personnage qu’on aime haïr. J’ai passé un excellent moment à vous lire.
Publié le 12 Septembre 2023

@Sandrine C et moi je me rappelle de vous. ;) Merci pour vos encouragements.

Publié le 12 Septembre 2023

Je me rappelle très bien de Cupidité, un roman très marquant, dérangeant. Je vous souhaite plein de succès.

Publié le 12 Septembre 2023

Merci @Hugues Cayzac d’avoir pris le temps de lire mon roman. Je note vos remarques. Cordialement.

Publié le 25 Août 2023
4
L'histoire en elle-même, je jubilais : c'est pas vrai? elle va... Je n'ai pas compris à quoi servait le "prologue". Je trouve le rythme trop saccadé et le ton monocorde mais c'est une question de goûts et de couleurs. Et trop court...
Publié le 24 Août 2023